Nombre total de pages vues

jeudi 11 décembre 2008

L'accident ( 2 )

- Allo… Ca y est !… Ca y est !… Je suis sorti de l’hôpital… Il y a une heure… - Et ça va ?… - Oh oui, oui… Nickel… Je suis complètement réparé… Plus de peur que de mal… Et toi ?… Ca va ?… Je t’ai pas trop manqué ?… - Non… - Menteuse !… On se voit quand ?… Demain ?… Au même endroit que d’habitude ?… - Non, Benjamin, non !… C’est plus possible… - Comment ça « c’est plus possible » ?… - Remi est au courant… Il a bien fallu pour la voiture… - Oh, merde !… T’as pas pu inventer quelque chose ?… - Je vois vraiment pas quoi… - Et il a réagi comment ?… - Comme n’importe qui à sa place… - Oh la la, ma pauvre !… - Alors tu comprends bien que maintenant il ne peut plus être question de se voir… C’est totalement exclu… - Oui… Pendant quelques jours… Le temps que ça se tasse… Qu’il pense à autre chose… - Non, Benjamin, non… On peut plus se voir… Plus du tout… C’est beaucoup trop risqué… - Risqué ?… Tu parles !… Tu risques quoi ?… - Il a parlé de divorce… - Alors il le fera pas… C’est comme pour les suicides, ça, ceux qu’en parlent ils le font pas… Et, de toute façon, ce sont toujours les femmes qui demandent le divorce. Jamais les hommes. On a étudié ça l’année dernière en socio… Les hommes, ils tiennent beaucoup trop à leur petit confort, à leur tranquillité. Rien que l’idée de devoir chambouler leur existence ça les met sur les rotules… Alors quand ils s’aperçoivent que leur femme les trompe ils gueulent un bon coup, ils jouent les martyrs, ils lui font jurer qu’elle a définitivement rompu et ils font tout pour surtout pas savoir si c’est vrai ou pas… Il fera comme les autres ton mari… Il fermera les yeux et t’auras la paix… - C’est pas si simple que ça !… - Mais si, c’est simple !… Faut pas toujours tout compliquer… Suffira qu’on prenne un minimum de précautions pour sauvegarder les apparences et le tour sera joué… Bon, mais ce qu’il y a c’est que t’es encore sous le choc, là… Je te rappelle dans quelques jours… T’y verras beaucoup plus clair…

- Alors ?… T’as réfléchi ?… - Mais c’est tout réfléchi, Benjamin, enfin !… Je n’ai pas du tout l’intention, mais alors là pas du tout, de mettre mon couple en danger… - Et moi, alors dans tout ça ?!... Tu y as pensé à moi ?... Tu y penses ?... - Oh, toi, tu t’en remettras... Je me fais aucun souci là-dessus... Tu rencontreras une fille de ton âge et... - Je me fous des filles de mon âge... C’est avec toi que j’ai envie d’être... C’est de toi que j’ai envie... - Ca te passera... - Oui, alors si je comprends bien... tout ça... tout ce qu’on a été tous les deux ces sept derniers mois pour toi ça ne compte pas... Ca n’a jamais compté... - Mais bien sûr que si enfin !... Qu’est-ce que tu vas chercher ?!... - Eh ben on dirait pas !... Ah, tu t’es bien fichue de moi, tiens !... - Dis pas des choses pareilles, Benjamin !... Tu sais très bien que c’est pas vrai... - Tu parles !... Si j’avais été au moins un peu quelque chose pour toi tu réagirais pas comme ça... Tu laisserais pas tout tomber à la première difficulté... Non... Tu te battrais... Tu chercherais des solutions... Jamais tu n’accepterais que ça finisse comme ça nous deux... Jamais… Mais bon... Maintenant au moins je sais à quoi m’en tenir... Je sais ce qui me reste à faire... - Attends, non, Benjamin, attends, raccroche pas !...

- Benjamin ?... - Oui... - Ca va ?... - Ben oui, ça va… Pourquoi ça irait pas ?… - Tu m’appelles plus ?… - Après ce que tu m’as dit l’autre fois je vois franchement pas l’intérêt… - Oh, mais faut pas le prendre comme ça… Ca empêche pas de rester en bons termes… De se passer un coup de fil, sans arrière-pensée, de temps en temps… - Si, ça empêche, si !… Tu veux pas d’histoires avec ton mari, eh ben moi j’en veux pas avec ma copine… - T’as une copine ?… C’est vrai ?… Depuis quand ?… C’est qui ?… - Tu connais pas… - T’es pas retourné chercher cette dinde de Florence au moins !?… - Non… - C’est qui ?… Tu peux bien me dire… Allez, quoi !… Dis-moi au moins son âge… - Mais qu’est-ce que ça peut te foutre maintenant tout ça ?… - Rien… Rien… Mais je voudrais pas que tu te fasses avoir… Que tu tombes entre les griffes de n’importe quelle petite mijorée qui te mettrait le grappin dessus et qui, quand elle t’aurait bien en mains, t’en ferait baver tout ce qu’elle sait… Parce que – le prends pas mal ! – mais tu as un petit côté pierrot lunaire qu’une fille, si elle sait s’y prendre, peut exploiter à fond… Alors si je savais qui c’est… - En somme tu voudrais faire sa connaissance, quoi !… - Non… Non, mais faut quand même bien reconnaître qu’il y a rien de tel qu’une femme pour percer une autre femme à jour… Pour savoir ce qu’elle a vraiment dans le ventre… - Tu es où, là ?… Chez toi ?… - Oui… Pourquoi ?… - Parce que si tu veux vraiment savoir à quoi elle ressemble tu descends jusqu’au bar en bas de l’avenue du Général Leclerc… C’est là qu’elle travaille… Et on se retrouve dans le nôtre après… Que tu me dises ce que t’en penses…

- Jamais on n’aurait dû se revoir !… Jamais !… - Tu vas quand même pas regretter… Avec le pied que t’as pris !… - Justement… Raison de plus… Chut… Arrête maintenant, Benjamin… - Mais pourquoi ?… T’en crèves encore d’envie… - Non… - Tu parles !… Je te connais depuis le temps… - Pense à ta copine… - Il est bien temps… - Non, laisse-moi !… Faut que je rentre… Si, c’est vrai… Laisse-moi… - On se revoit quand ?… - Je sais pas… On verra… Je te dirai…

- Remi… Elle s’est blottie contre lui… - Remi… Il faut que je te dise quelque chose… - Quoi ?… - J’ai revu Benjamin… - Et ?… - Et… Je voulais pas, mais c’est plus fort que moi… Il y a quelque chose en moi qui a voulu quand même… Qui m’a obligé… Il faut que tu m’aides, Rémi… Que tu m’obliges dans l’autre sens… Je veux… C’est important pour moi, tu sais… Très… S’il te plaît, oblige-moi !…
Il l’a doucement retournée sur le ventre… A remonté la robe jusqu’au-dessus de la taille… Il a descendu la culotte… Il a levé la main…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire