Nombre total de pages vues

mercredi 10 décembre 2008

La fessée de Charlotte

Cette première histoire a… une histoire. Celle du défi lancé par une jeune femme de ma connaissance qui ne se cachait pas vraiment, devant moi, d’éprouver une attirance marquée pour la fessée et qui m’avait un jour proposé tout de go … - Et si tu m’en donnais une ?… - Avec plaisir… C’est pas de refus… - Mais non !… Pas en vrai… Ca, c’est réservé à mon copain… Non… Si t’inventais une histoire, puisque t’en écris, où tu me la donnerais ?… Elle n’a pas eu longtemps à attendre…


L A F E S S E E D E C H A R L O T T E

- C’est encore en train de s’engueuler à côté… Et grave… Ce que j’en ai marre !… Chaque fois que ses parents « s’expliquent » - et c’est souvent… et c’est très « engagé » - Charlotte vient se réfugier chez moi… - Au moins ici c’est calme !… Elle s’assied sur la petite chaise basse près de la fenêtre et elle parle… Pendant des heures… Intarissable… - Si seulement je pouvais foutre le camp !… Mais il y a la fac… Je vivrais de quoi ?… De petits boulots ?… J’ai déjà essayé… Ca m’a fait rater mon année… A moins qu’avec Thibault… On s’entend super bien tous les deux… On y arriverait… Seulement pour le bouger Thibault… Il te dit toujours oui… Ca il y a pas de problème… Mais dès qu’il s’agit de passer à l’acte c’est toujours « Après »… « Plus tard »… « On a bien le temps »… Il m’agace… Ce qu’il peut m’agacer des fois… Elle finit par se lever avec un profond soupir… - Bon… Faut que je retourne à côté… Ca va me retomber dessus sinon… En tout cas comment j’aime ça parler avec toi… Si, c’est vrai !… Tu comprends plein de choses pour quelqu’un de ton âge…

En larmes… En sanglots hoquetants… Irrépressibles… Ravageurs… - Eh bien qu’est-ce qui t’arrive ?… C’est quoi ce gros chagrin ?… Elle s’est jetée comme une désespérée dans mes bras, a enfoui la tête dans mon cou… - J’ai mal !… J’ai si mal… - C’est Thibault, c’est ça ?… Elle a fait signe que oui… - Il te trompe ?… Il a quelqu’un d’autre ?…Non… Non… C’était pas ça… Non… - Il veut plus de moi !… Elle s’est dégagée, s’est laissé tomber sur le canapé et a redoublé de sanglots… - Vous vous êtes disputés ?… Bon… Mais ça peut peut-être s’arranger… - Non… Ca s’arrangera pas… Non… Si tu savais tout ce qu’il m’a dit !… De tout il m’a traitée… De sale petite vicieuse… De cinglée… De désaxée… Que je ferais mieux d’aller me faire soigner… Et il veut plus jamais entendre parler de moi… - Eh ben dis donc !… Et la raison de tout ça ?… - Oh, rien… Des conneries… - Des grosses conneries alors !… - Oui… Non… Mais si je te le dis, toi aussi tu vas croire que je suis folle… - Et si tu le dis pas je vais tout imaginer… Les pires perversions… - Oh, non !… Mais c’est un truc… Disons que je lui ai demandé de me faire quelque chose… - De te donner une fessée ?… Elle a levé sur moi un regard stupéfait… - Hein ?… Mais comment tu le sais?… - Si c’est que ça !… Il y a vraiment pas de quoi fouetter un chat… Elle a eu un bref fou rire nerveux… - Si, justement il y a de quoi fouetter… Elle est redevenue sérieuse, presque grave… - Si tu savais comment ça m’habite cette idée d’en avoir une un jour… Une vraie… Une bonne… Je pense qu’à ça des fois… Pendant des semaines… Mais à qui tu veux que je demande une chose pareille ?… Thibault… J’ai cru… Parce qu’on s’entendait bien… Parce qu’il se prend pas la tête… Et voilà le résultat… Je suis pas près de recommencer… J’en parlerai plus… Jamais… A personne…

- Et allez !… C’est reparti pour un tour à côté… Ils vont finir par foutre le feu à la baraque, oui… Mais dis… Pour ce que je t’ai raconté hier… ça reste entre nous, hein !?… T’en parles pas… - Bouche cousue… Mais tu sais que c’est pas bien du tout d’avoir des pensées comme ça ?!… Elle a rougi, baissé les yeux d’un air contrit… - C’est pas de ma faute… J’y peux rien… Ca vient tout seul… - Il n’empêche… Tu sais ce que tu mériterais pour la peine?… Un court regard interrogateur… - Une bonne fessée… Ses yeux se sont embrumés… Quelque chose d’un noir intense, profond, y est passé… - Non ?… Tu crois pas ?… - Si… D’une toute petite voix… Dans un souffle… - Une bonne fessée déculottée… Et tu vas la recevoir…

Par le bras, fermement, jusqu’au canapé où je me suis assis… J’ai pris ses mains entre les miennes… Je l’ai attirée vers moi, tout près, ses jambes contre ma cuisse… - Tu me promets de faire des efforts ?… D’essayer de chasser ces vilaines idées ?… - Oui… - Plus fort… J’ai pas bien entendu… - Oui… Je l’ai doucement, tout doucement, fait basculer en travers de mes genoux… installée… calée… J’ai relevé la robe jusqu’à la taille… - Etre obligé d’en arriver là… Une grande fille de ton âge… Tu n’as pas honte ?… - Si… - 23 ans… 23 ans et… J’ai poussé un profond soupir, tiré sur la culotte que j’ai baissée, descendue jusqu’en haut des cuisses… J’ai posé une main sur ses fesses, légère, l’y ai laissée… - Si au moins j’étais sûr que ça serve à quelque chose !… Que tu vas t’amender… Mais ça !… La première claque l’a fait sursauter, lui a arraché un gémissement… J’ai fait attendre la seconde… La troisième… Une dizaine… A intervalles irréguliers, imprévisibles… Qui l’ont chaque fois surprise… Fait bondir bien haut du derrière… Et puis, d’un coup, en pluie… en grêle… en rafale… Elle a accompagné, tout du long, d’une longue plainte continue de fond de gorge… J’ai ralenti, espacé, arrêté…
- Tu sais que ça t’a donné de belles couleurs ?… Ca te va à ravir… Elle s’est très lentement retournée… redressée… Elle est restée assise sur mes genoux… Elle a passé un bras autour de mon cou… - Merci… chuchoté à l’oreille… - C’était bien… beaucoup mieux encore que quand j’imagine… On n’a pas bougé… Au dehors le soleil jouait à la cime du grand chêne… Des oiseaux s’égosillaient… On a laissé s’éterniser le moment… Et puis… comme un tremblement d’abord… ténu, retenu, presque imperceptible… Qui s’est élargi, amplifié, s’est fait vibration… Houle… Vagues… Rouleaux… Elle a rejeté la tête en arrière… Les veines de son cou se sont affolées… sa bouche s’est entrouverte… Et c’est venu… Elle m’a laissé ses yeux… Jusqu’au bout… Tout s’est apaisé, est retombé… Elle m’a souri… - Dis, s’il te plaît, tu me puniras aussi pour ça ?… Et elle a quitté mes genoux…

( à suivre )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire