jeudi 18 avril 2019

Les fessées de Blanche (24)


Trois jours qu’elle ne monte plus. Qu’elle fait faux bond à Sylvain. Trois jours qu’il selle Flamboyant pour rien. Qu’il l’attend en vain.
Et il attendra encore. Elle n’ira plus. Elle ne veut plus le voir. Plus croiser son regard. Il a été odieux avec elle. Il a utilisé des mots, mais des mots ! Il s’est comporté d’une façon absolument inqualifiable…
Et pas toi peut-être ?
Non ! Si ! Oui, mais moi…
Toi, tu as joui comme une forcenée sous ses coups. Tu l’as hurlé à tue-tête, ton plaisir. Il n’a pas été dupe, qu’est-ce que tu t’imagines ? Et tu voudrais que…
Ce n’est pas une raison.
Ah, non ?
Tu m’agaces, tiens ! Qu’est-ce que tu peux m’agacer !

– Sylvain…
– Oui, Mademoiselle ?
– Il est venu ces jours-ci quand je n’étais pas là ?
– Qui donc ?
Elle s’impatiente.
– Mais Edmond ! Le vétérinaire.
– Non, Mademoiselle.
– Ah…
Sa gorge se noue.
Elle se tait. Il se tait. Ils chevauchent. Longtemps.
Elle soupire. Soupire encore.
– Je voudrais dire à Madame…
– Oui, Sylvain ?
– Il reviendra sans doute.
Elle serre les rênes plus fort. Il reviendra.
– Mais il ne serait pas forcément dans l’intérêt de Madame de donner suite.
Elle fronce les sourcils.
– J’ai pris mes renseignements. Ce monsieur multiplie les conquêtes. Et se vante un peu partout d’avoir un tableau de chasse étoffé. Tant en qualité qu’en quantité.
– Ce ne sont peut-être que ragots. Il s’en dit tant ici.
– Je puis assurer à Madame que non. Et que si elle ne veut pas que revienne aux oreilles de monsieur…
Elle coupe court.
Merci, Sylvain. J’en prends bonne note.
Et éperonne Flamboyant.

Il la laisse chevaucher quelques instants devant lui. À bonne distance.
Et puis il la rattrape.
– S’il revient…
– Je lui signifierai qu’il n’ait plus à le faire.
– Il sait se montrer extrêmement persuasif quand il veut…
Il hésite.
– Et Mademoiselle est d’une nature ardente. Alors sans doute vaudrait-il mieux…
Elle le foudroie du regard.
– Que quoi ?
– Je ne veux que le bien de Mademoiselle.
Elle se radoucit.
– Je sais, Sylvain, je sais.
Il la connaît si bien.
– S’il revient, vous le renverrez. Vous ne le laisserez pas m’approcher. Sous aucun prétexte.
Il sourit. Il est satisfait.
– Comme Mademoiselle voudra…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire