Nombre total de pages vues

lundi 1 juillet 2013

Le Centre ( 26 )

– Ils sont partis ? J’entends plus rien…
– Ils sont partis, oui… En tout cas tout le monde a bien apprécié… Les hommes comme les femmes… Mais ça j’en étais sûre… Surtout qu’ils s’y attendaient pas… Te trouver là, en sortant du réfectoire, les fesses à l’air, la culotte sur la tête… Ça les a beaucoup amusés… Il y avait de quoi, avoue ! Et à toi ça t’a plu ?
– M’oblige pas, Valentine, s’il te plaît, m’oblige pas à le dire…
– Ça t’a plu ?
– Tu le sais bien…
– Je t’ai demandé si ça t’a plu…
– Ça m’a plu, oui… J’ai adoré…
– Et savouré…
– Ça se voyait ?
– Un peu que ça se voyait ! À un point ! J’en étais même gênée pour toi… Ah, ça, il a pas fini de s’en parler… Et de s’en faire des gorges chaudes…
– Ça fait rien, Valentine… Ça fait rien… Je suis heureuse… Parce que tout le monde sait maintenant… Tout le monde sait que tout ce que tu veux tu peux faire de moi… Que je suis à toi…
Elle a éclaté de rire…
– Tu bouges pas de là… Je t’interdis de bouger de là…
Ses pas ont claqué sur le carrelage…

– Elle y est toujours…
– Oh, ça, évidemment ! Avec elle…
– Dès qu’il s’agit de faire son intéressante…
– Et de montrer son cul…
– Ah, ça, c’est un truc qu’elle sait faire…
– Surtout s’il y a des mâles qui traînent dans les parages…
– Elle lui a sûrement pourtant dit Valentine de retourner bosser…
– C’est évident…
– Rien à foutre… Elle en fait qu’à sa tête…
– Tu te demandes quelle idée elle a eue, elle, d’aller s’encombrer d’une nana pareille…
– Faut toujours qu’elle joue les bons samaritains… Elle peut pas s’empêcher…
– Elle devrait être vaccinée pourtant depuis le temps…
– Ne serait-ce qu’avec ce qui s’est passé l’année dernière…
– Ça ! Pour s’en mordre les doigts on peut dire qu’elle s’en est mordu les doigts…

– Qu’est-ce tu fabriques là, toi ? Qu’est-ce que c’est que cette tenue ?
Le directeur… Sa voix… Le directeur…
– Je… C’est-à-dire que… Je sais pas… Je…
– Tu te rhabilles et tu me rejoins immédiatement dans mon bureau…

– Alors ? Je t’écoute… Qu’est-ce tu faisais là au lieu d’être au travail avec tes camarades ?
– C’est parce que… On m’a punie…
– Qui ça ?
– Valentine…
– Valentine ! Vraiment ?
– Oui… Mais c’est de ma faute… J’avais mérité…
– Tu as lu le règlement, je suppose…
– Je l’ai lu, oui…
– Et il dit quoi le règlement ?
– Que seuls les hommes du groupe bleu sont habilités à nous punir, nous, les femmes du groupe rouge…
– Et personne d’autre… Et il stipule quoi le règlement en cas de manquement d’une extrême gravité ?
– Le renvoi…
– Le renvoi, oui… Mais comme c’est la première fois et que tu es nouvelle ici je veux bien, exceptionnellement passer l’éponge… Au moins en partie… Tu vas donc t’en tirer, pour cette fois, avec une bonne fessée… Allez, approche !


– Je t’avais dit de rester devant la porte du réfectoire… Je te l’avais pas dit ?
– Si, Valentine, si ! Mais le directeur ! Tu te rends compte ? Le directeur…
– Et alors ? Je m’en fiche… Je veux pas le savoir… Tu retournes là-bas immédiatement…

Exécution…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire