Nombre total de pages vues

lundi 15 juillet 2013

Le Centre ( 28 )

Trente coups ! Mais c’est parfaitement ridicule… Tu en méritais, au bas mot, le double pour avoir osé faire, sans mon autorisation, un rêve comme celui-là… Sinon le triple… Oui, le triple… Et tu vas me faire le plaisir de te les administrer toi-même sans délai…

Voilà, Valentine, voilà… C’est fait… Je t’ai obéi… Avec bonheur… Parce que c’était pour toi… Parce que tu le voulais…


Parfait ! Je n’en attendais pas moins de toi… Tu es décidément pleine de bonne volonté et peut-être, un jour ou l’autre, ton rêve deviendra-t-il réalité… Peut-être m’y emploierai-je… Peut-être… À condition que tu demeures dans d’aussi bonnes dispositions… Que tu continues à faire tes preuves… Je ne te promets rien… On verra…

Tout ce que tu voudras, Valentine… Tout ce que tu voudras… Absolument tout, tu sais bien…

Non, je sais pas justement… Je sais que tu le crois… Que tu en es probablement sincèrement convaincue, mais que tu sois capable d’en passer par tout ce que je pourrais vouloir j’en doute… J’en doute très sérieusement… Pour autant que j’aie pu en juger tu n’as pas l’étoffe pour jouer dans la cour des grands…

Si, Valentine, si ! Mets-moi à l’épreuve, je t’en supplie… Sois exigeante… Sois intraitable… Et tu verras… Je te surprendrai… Tu n’en reviendras pas…

Bon, mais que je te donne un peu des nouvelles d’ici… Trois jours – à peine – qu’on t’a fichue dehors et tout le monde t’a pratiquement oubliée… Personne ne parle de toi… Jamais… Ou alors dans des termes ! Laëtitia – et je ne peux pas lui donner tort – est persuadée que tu n’avais strictement rien à faire au centre… « Une grossière erreur d’aiguillage… » Quant à Lucie elle est absolument ravie – et elle ne s’en cache pas – d’être débarrassée de toi… « C’est une fille à embrouilles… Elle est pas saine… Pas saine du tout… D’abord avec les mecs… Bon, mais ça c’est de notoriété publique… Ça saute tout de suite aux yeux… Non… Mais même en-dehors de ça… Dans le boulot… Avec elle aux cuisines j’étais constamment sur la défensive… Jamais tranquille… Toujours à me demander si elle était pas en train de m’en faire une par derrière… » C’est Elodie qui t’a remplacée… Et apparemment ça se passe très très bien…

Oui, oh, mais les nanas de toute façon ! Faut qu’elles critiquent systématiquement les autres nanas… C’est comme ça depuis que le monde est monde… Elles feraient mieux de commencer par se regarder, elles… Que ce soit Laëtitia ou Lucie, il y aurait beaucoup à dire… Bon, mais j’m’en fiche de ce qu’elles pensent n’importe comment… Et les types ? Eux aussi, ils me descendent en flammes ?

Martial ? Puisque c’est ça ta vraie question… La seule qui te préoccupe… Martial vit très bien ton départ, merci… Il a décidé de prendre Margaux en mains et il la séquestre quasi à demeure dans son bureau… Elle est, paraît-il, extrêmement douée… Beaucoup plus que toi… Ses fantasmes sont plus riches, plus consistants… Il y a derrière, à l’évidence, une véritable personnalité… Attachante… Originale… Alors qu’avec toi tout était convenu… Banal… Les fantasmes de Madame Tout le monde en somme… À se demander même, selon lui, si tu n’étais pas allée piocher tout ça dans des magazines féminins « tendance »… Pour te donner des frissons à bon compte et l’illusion d’être ce que tu n’es pas… Et ne seras jamais… En tout cas ce qu’il y a de sûr, c’est qu’avec elle il s’éclate… « On » s’éclate… Parce qu’il me veut très souvent avec eux… Je participe… Il adore me voir m’occuper d’elle… Il faut dire aussi que j’y prends beaucoup de plaisir… De plus en plus de plaisir… Elle est vraiment très attachante cette petite… Très très attachante…

Je n’ai pas le droit d’être jalouse…


Oh, tu peux l’être si ça t’amuse… Ça m’est complètement égal…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire