Nombre total de pages vues

mardi 15 mars 2016

Mystérieuse fessée (9)

– Il y a un truc que je comprends pas, Paul…
– Quoi donc ?
– Ben, on se fait un super plan fessée tous les deux… On imagine un trio qui me tombe dessus… Qui me fesse à tout va… On prend un pied pas possible à rouler tout le monde dans la farine avec cette histoire et, à l’arrivée, il existe vraiment ce trio… En chair et en os…
– Tu devrais savoir, depuis le temps, que, de par mon métier, j’ai accès à toutes sortes d’informations confidentielles… Il y a près de trois mois que je la connais l’existence de ce trio… Prétendre que tu en étais la victime, c’était rendre les choses beaucoup plus plausibles encore le jour où il serait arrêté… Ce qui a fini par arriver…
– En ce qui concerne Daphné, je peux te dire que c’est réussi : elle y croit dur comme fer… Mais c’était déjà le cas avant…
– Ben, oui… Elle avait pu juger sur pièces… Sur derrière rougi… Pour ton plus grand plaisir…
– Sauf que maintenant on est piégés… Fin de partie… Ils sont en taule… Donc, forcément, le jeu s’arrête…
– Ça dépend…
– Je peux quand même pas aller raconter à Daphné qu’il y a un second trio… Composé, lui aussi, de deux hommes et d’une femme… Le hasard fait parfois bien les choses, mais là ce serait quand même gros…
– Non… Bien sûr que non… Mais il y a plein d’autres solutions…
– Ah, oui ? Quoi, par exemple ?
– Ben, par exemple, tu laisses passer quelques jours et tu vas la trouver Daphné, la mine catastrophée… « Ça a recommencé… » Elle te croira pas…
– Ah, ça, c’est sûr…
– Tu vas insister… Si, si ! Ça a recommencé… Deux hommes c’était cette fois… Ou deux femmes… Ou un homme et une femme… Comme tu veux… Tu choisis… Elle te croira toujours pas… Je t’aurai collé une bonne fessée avant… Une bien sévère, comme tu les aimes… Tu lui montreras… Et tu lui expliqueras que c’est de ta faute tout ça… Parce que t’en as parlé à Noémie… T’étais tellement contente que ce soit fini… T’as cru pouvoir lui faire confiance… Tu lui as tout raconté… Et elle, ben sûrement qu’elle a rien eu de plus pressé que d’en parler autour d’elle… À tout un tas de gens… Et, évidemment, aux anciens collègues de la grande surface… On en a fait des gorges chaudes et sûrement que ça a donné des idées à certains… À Thibaud… Ou bien à Magali qui te garde, depuis des années, un chien de sa chienne… On à n’importe qui d’autre… Quelqu’un qu’il ne te viendrait même pas à l’idée de soupçonner… Mais t’es sûre et certaine que c’est de là que ça vient… La preuve : ce qu’il t’ont dit en repartant. Que la vengeance, c’est un plat qui se mange froid. Etc. Etc. Ta Daphné, je te parie ce que tu veux qu’elle va donner dans le panneau tête baissée… Relancer l’enquête… Réactiver son espionne du bout de la rue… Elle sera ravie… Et nous, on va s’en donner à cœur joie… Improviser au fur et à mesure en fonction de la tournure que prendront les événements…
– Vu comme ça, c’est vrai que c’est tentant…
– Il y aurait plus jubilatoire encore, ce serait que tu ailles réellement te confier à Noémie…
– C’est prendre des risques…
– Limités… C’est loin Mâcon…
– Pas tant que ça ! Et on ne sait jamais qui connaît qui… Ni où…
– Elle réagirait comment, tu crois ?
– Je n’en ai pas la moindre idée… Mais je crois que la plupart des filles, dans une situation comme celle-là, sont totalement incapables de tenir leur langue…
– D’où… montée d’adrénaline assurée…
– Ça me tente bien, mais d’un autre côté… Non… Faut réfléchir… Prendre son temps… En discuter…
– Sinon… t’as aussi la solution de cibler Patrice… D’une façon ou d’une autre… Plein d’idées j’ai, d’ailleurs, en ce qui le concerne…
– Le pauvre ! Oh, non ! Pas Patrice…
– Ah, pas question de toucher à ton petit protégé, hein !
– Mais non, Paul, c’est pas ça… Seulement…
– Bien sûr que si que c’est ça… Et Valérie ?
– Ma collègue de boulot ? Je me vois pas en train de lui parler d’un truc pareil…
– Moi, si ! Imagine : je vais la voir et je lui confie, sous le sceau du secret, qu’à plusieurs reprises j’ai détecté, sur ta jolie petite croupe, des reliquats de fessées. Est-ce que par hasard, elle qui travaille avec toi, elle n’aurait pas remarqué quelque chose de suspect ?
– Elle va te dire que oui… Alors là, ça, c’est sûr…
– Et te placer sous haute surveillance… C’est pas génial ?
– Je t’adore…
– Quelle que soit l’option retenue, il faut, de toute façon, préparer le terrain… Une bonne fessée s’impose, non ?
– Oh, si !

FIN DU PREMIER ÉPISODE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire