Nombre total de pages vues

jeudi 25 février 2016

Escobarines: Petite annonce (5)

– Où c’est que vous m’emmenez ?
– Si on te le demande, tu diras que tu n’en sais rien… C’est fou ce besoin de poser des questions, comme ça, sans arrêt…
Et elles se sont mises à discuter entre elles sans plus se préoccuper de moi…
– Sérieusement, tu la sors d’où cette nana ?
– C’est Anna qui me l’a refilée…
– Et tu vas réussir à en tirer quelque chose, tu crois ?
– Elle est pleine de bonne volonté… Pleine d’envie… Et je la crois foncièrement docile… Non, ce qui coince, c’est que, pour le moment, elle ne s’abandonne pas vraiment… Elle fait toujours ce que je lui demande, oui, mais elle reste sur son quant-à-soi… Elle garde ses distances… Toute son attitude proclame : « Je suis là, mais je ne suis pas là… C’est moi, mais c’est pas moi… » Par contre, si j’arrive à la faire passer par là-dessus, alors là… Là…
Elles ont baissé la voix… Chuchoté… Éclaté de rire…
– Oui, c’est une bonne idée… Une excellente idée…

– Celui-là ?
Un bonhomme qui venait à notre rencontre sur le trottoir…
– Tu crois ? Il fait vieux pervers…
– Ben, justement… Raison de plus…
– Trop facile… Et puis vaudrait mieux une nana pour commencer…
Elles en ont laissé passer trois ou quatre… Ont finalement jeté leur dévolu sur une femme entre deux âges qui promenait son chien…
– Madame… Excusez-nous, mais c’est pour notre copine, là… Elle adore ça se prendre des fessées… Ça l’excite… Mais ce qui l’excite encore plus, c’est de montrer, comme ça, à n’importe qui, dans la rue, qu’elle vient d’en ramasser une… Et nous, quand elle est excitée, ben on en profite… Alors, si ça vous ennuie pas, elle va vous faire voir…
Elle nous a regardées toutes les trois, à tour de rôle, d’un air dédaigneux…
– Bande de grandes dégoûtantes ! Vous n’avez pas honte ? Non, mais vous n’avez pas honte ?
Et elle s’est enfuie à grandes enjambées en maugréant…
Elles ont éclaté de rire…
– Vu sa tronche à la bonne femme, c’était couru d’avance…
– On s’en fait une autre ?
– Celle-là ?
Une plus jeune… La trentaine… Toute bouclée… Décontractée…
Elle a écouté leur petit discours en souriant…
– Et pourquoi pas ? J’adore ça rendre service… Mais, par contre, me demandez pas de participer… Moi, je consomme que du mec… Exclusivement…
– Oh, mais ça, chacun ses goûts !
Et on s’est engouffrées toutes les quatre sous une porte cochère… Faufilées dans une petite cour…
– Là, on sera tranquilles…
– Eh, ben allez, Amandine, vas-y ! Qu’est-ce t’attends ? Montre-lui à la dame comment on t’a bien tanné le derrière… Plus haut ! Encore ! Là, voilà !

Elle a émis un petit sifflement la femme. Moitié admiration, moitié étonnement…
– Ah, oui, quand même ! Je m’attendais pas à ce point-là…
– Faut dire que nous, quand on fait quelque chose, on le fait à fond… C’est pas la peine sinon…
– Je vois ça, oui…
Le silence… Un bruit de baiser… Un souffle qui se fait court…
– Tu ne te retournes pas, hein, Amandine ! Défendu…
Un gémissement… Une plainte d’arrière-gorge… Une autre…
– Oh, j’aime… J’aime trop quand tu me fais ça…
– Jouis, ma chérie, jouis !
Elle s’est doucement lamentée…
À nouveau le silence…
Une main s’est posée sur ma fesse… Celle de Domitille…
– Ça t’excite tout ça, avoue !
– Oui…
– Fais voir !
Elle s’est insinuée dans le sillon entre les fesses… Plus bas… Encore…
– Oh, oui, dis donc ! Tu mouilles ! Et pas qu’un peu… Qui t’a permis ?
– Hein ? Mais…
– Tu seras punie pour ça…

Sur le trottoir, elles ont échangé leurs 06…
– Et hésitez pas ! Si vous avez encore besoin, ce sera avec plaisir…
– On vous fera signe, oui… Promis…
Elles l’ont regardée s’éloigner…
– Elle s’est régalée…
– Oui… Tu sais où elle est partie là ?
– Se donner du bon temps en repensant à tout ça…
– Je crois que si on s’était montrées un peu décidées…
– Je crois aussi… Il s’en fallait de pas grand’chose…
– Ça va être le rôle d’Amandine de la convaincre… Et je lui conseille de réussir…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire