Nombre total de pages vues

mardi 23 février 2016

Mystérieuse fessée (6)

– Ils sont revenus… Hier…
– Qui ça revenus ? Comment ça revenus ?
– Ben, eux ! Les trois autres, là… Ceux de l’autre jour… Et ils ont recommencé… Ils m’en ont recollé une…
– T’es sûre ?
– Ah, ben ça !
– Oui, bon, écoute ! Je vais être franche avec toi… J’en crois pas un mot… Déjà, la première fois, j’avais beaucoup de mal, mais là… C’est ton droit de fantasmer… Tant que tu veux… Mais alors, s’il te plaît, à l’avenir laisse-moi en dehors de tout ça… J’ai pas de temps à perdre… Qu’est-ce tu fais ?
– Ben, je te montre puisque soi-disant j’invente… Et ça ? C’est du flan ça peut-être ?
– Ho la la ! Attends ! Fais voir ! Oh, non, mais là ! T’as dû le sentir passer…
– Non ? Tu crois ?
– Sûr que tu vas les garder un moment les marques… Mais enfin, il y a un truc que je comprends pas quand même… Ça t’a pas vaccinée la première fois ? Moi, à ta place, je peux te dire que je m’enfermerais chez moi à double tour…
– C’est bien ce que je fais…
– Eh ben alors !
– Sauf que là j’avais oublié la fenêtre de la cuisine derrière…
– C’est malin !
– Oui, oh, de toute façon ils trouveront toujours une solution si ils veulent… Ils peuvent me tomber dessus quand je suis dans le jardin… Attendre que je rentre, planqués quelque part… Ou bien me coincer carrément ailleurs… À un endroit que je serais jamais allé imaginer…
– Mais qui ça peut être, bon sang ! Qui ça peut être ?
– Elle a parlé cette fois-ci la fille…
– Ah !
– Elle m’a demandé si j’avais réfléchi… J’ai dit que oui… À tout hasard…
– Et alors ?
– Ça l’a fait rire… « Eh, ben on dirait pas ! » Et elle a tapé de plus belle…
– Elle a rien dit d’autre ?
– Rien…
– Ça nous avance guère… Maintenant il y a peut-être une raison pour que ce soit toujours elle qui tape…
– Oui… Enfin non… C’est elle qu’a commencé… Mais ils ont pris le relais les deux autres…
– Ah… Je comprends mieux l’état de ton derrière… Ce qu’est fou quand même, c’est qu’on n’arrive pas à avoir le moindre début de commencement de certitude… Le moindre indice… Rien…
– Peut-être quand même… Parce que mardi j’ai vu Noémie… Elle m’a parlé de Magali… Et, comme par hasard, le lendemain…
– Ça lui aurait donné envie de récidiver aussi sec ? Oui, c’est possible… C’est bien ça le problème : tout est possible… Et ta collègue, là ?
– Valérie ? C’est pas exclu non plus… Parce qu’aujourd’hui elle t’avait un de ces petits airs de jubiler à l’intérieur…
– Ça peut être pour d’autres raisons…
– Je sais bien, oui… Mais quand même… J’avais vraiment l’impression qu’elle me surveillait quand je m’asseyais… Qu’elle guettait une grimace… Quelque chose… N’importe comment, au point où j’en suis arrivée, je soupçonne tout le monde… Paul aussi, hier soir, je trouvais qu’il était pas comme d’habitude… Tout guilleret… Comme quand on vient de jouer un bon tour à quelqu’un…
– Oui, et puis, si ça tombe, c’est aucun de ceux à qui on pense… C’est quelqu’un qui nous vient même pas à l’idée…
– Le seul truc qui soit sûr, quoi, finalement, c’est que ça va recommencer…
– Pas forcément !
– Oh, ben si, attends, si ! Il y a quelque chose qu’ils attendent que je fasse, c’est clair… Tant que je l’aurai pas fait… Et comme je sais pas ce que c’est ça peut durer un moment…
– C’est bien pour ça… Il faut absolument qu’on en ait le cœur net… Qu’on sache qui se cache derrière… Sinon tu vas passer ta vie à appréhender…
– C’est déjà le cas…
– Et tu vas tourner le billot à la longue… Non… J’ai pensé à un truc… Il y aurait peut-être une solution…
– C’est quoi ?
– L’immeuble au bout de ta rue… De là on a une vue imprenable sur ta grille d’entrée… Et j’y connais quelqu’un qui demanderait pas mieux que de surveiller un peu ce qui se passe devant chez toi… De contrôler les allées et venues… De noter tout ce qui lui paraîtrait suspect… De relever éventuellement un numéro d’immatriculation… Etc. On finirait bien par arriver à quelque chose à la longue…
– Oui, mais ça nous oblige à mettre quelqu’un dans la confidence…
– On n’est pas obligées de lui expliquer le pourquoi du comment… Laisse-moi faire ! Je m’occupe de tout…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire