Nombre total de pages vues

jeudi 18 février 2016

Escobarines: Petite annonce (4)

En bas, elle a éclaté de rire…
– Oh, la tête du type ! T’as vu ça ? Non ? T’as pas regardé ? T’as raté quelque chose… Parce que…Ah, il est pas près de s’en remettre, lui… Faut dire… C’est pas souvent qu’il doit croiser une nana complètement à poil dans son escalier…
J’ai fait un pas dans la direction de mes vêtements…
– Qu’est-ce tu fabriques ?
– Rien… Je…
– T’allais te rhabiller…
– Non… Je vous assure…
– Tu mens ! Bon, mais pour la peine, tu sais pas ce qu’on va faire ? On va remonter là-haut… C’est pas une bonne idée, ça ? Hein ? Qu’est-ce t’en penses ?
– Que…
– Ferme-là ! Je t’ai rien demandé… Oui… On va remonter… Peut-être qu’il va repointer son nez le type du coup… Ou bien un autre… Non, et puis il y a Domitille… Et si elle apprend que je suis venue et que j’ai même pas pris la peine de passer lui dire bonjour, elle va me tirer une de ces gueules… Normal, remarque ! Elle va te plaire, tu vas voir, cette nana… Elle adore les filles… L’occasion, pour toi, de découvrir enfin ce que c’est… Non, t’as pas envie ?
– Si !
– T’as pas l’air vraiment convaincue…
– Oh, si ! Si ! J’ai envie de tout ce que vous avez envie pour moi… Et surtout que vous me gardiez…
– Ça, on verra… C’est pas gagné…

À nouveau l’escalier…
– Doucement ! Doucement ! Cours pas comme ça ! Il y a pas le feu… Qu’on en profite un max !
Sur le palier du premier, elle s’est arrêtée… A tendu l’oreille…
– Il y a quelqu’un qui regarde « Les feux de l’amour » là-dedans… On pourrait peut-être se faire inviter ? Ça nous passerait un moment… Qu’est-ce t’en dis ? Quoique « Les feux de l’amour »… Il y a sûrement mieux au-dessus…
Au deuxième, c’était les infos…
– Oui, alors là, non merci… Sans façons…
Au troisième, rien…
Au quatrième, il y avait de la musique… Quelqu’un jouait du piano…
– On lui demande où elle habite Domitille ? Allez ! Et c’est toi qui parle…
Elle a sonné… Ça s’est arrêté le piano… Quelques secondes… Et puis ça a repris… Elle a resonné… Ça a continué…
– T’as de la chance…

Domitille m’a inventoriée… De haut en bas… De bas en haut…
– Pas mal… Pas mal du tout… Tu l’as trouvée où ?
– Dans ton escalier…
– Comme ça ? À poil ?
– Comme ça, oui… Je te l’ai ramenée du coup… Tu trouveras bien moyen d’en faire quelque chose…
– Oh, oui… Sûrement… Comment elle s’appelle ? Comment tu t’appelles, toi ?
– Amandine…
– Eh bien, Amandine, tu vas me faire le plaisir d’aller revêtir une tenue décente… On ne se présente pas chez les gens comme ça…

J’ai dévalé l’escalier… Me suis rhabillée en toute hâte… Suis remontée tout essoufflée là-haut…

– Tu m’as pas dit bonjour tout-à-l’heure…
– Hein ? Ah, oui… Oui… C’est vrai… Pardon… Désolée…
– Ah, ben voilà… Tu vois quand tu veux… Allez, viens me dire bonjour…
Une bise… Sur chaque joue… Bonjour… Là… Voilà…
– C’est tout ?
Elle m’a souri… Attirée vers elle… Effleuré les lèvres…
– C’est pas mieux comme ça ?
Si, c’était mieux, si !
– Ah tu vois !
Elle y est revenue… Pressante… Insistante… A enroulé sa langue à la mienne…
– Tu as bon goût…
Elle m’a posé les mains sur les fesses… Me les a palpées à travers le pantalon… Y a jeté une petite claque…
– Et maintenant ? Il va se passer quoi maintenant ?
– Je sais pas…
– Mais si, tu sais… Tu sais même très bien… Alors ?
– Vous allez me donner une fessée…
– Ah, ben voilà… Et pourquoi ?
– Parce que j’ai été toute nue dans votre escalier ?
– Non…
– Parce que je vous ai pas dit bonjour en arrivant ?
– Non plus, non…
– Parce que je me suis laissée embrasser sans rien dire ?
– Pas davantage…
– Je vois pas alors… Non, je vois pas…
– Parce que j’en ai envie… Tout simplement…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire