Nombre total de pages vues

jeudi 4 février 2016

Escobarines: Petite annonce (2)

– Eh bien ? J’attends !
Des raisons pour qu’elle m’en donne une de fessée ? Oh, mais plein il y en avait… Plein… Ça pouvait être… D’abord… Oui… J’étais dépensière… Beaucoup trop dépensière…
Elle a éclaté de rire…
– L’excellente raison que voilà ! T’en as beaucoup des comme ça ? Qu’est-ce tu vas me sortir d’autre ? Que tu te donnes pas à plein dans ton boulot ? Que t’as pas rangé ta chambre ? Qu’est-ce que j’en ai à foutre de tout ça… De ta petite vie étriquée… Non… Des vraies raisons je veux… Des raisons que j’aurais de te punir, moi… Personnellement…
Elle ? Je voyais pas… Je voyais vraiment pas…
– Ben, pourtant ! Ça fait un quart d’heure que t’es là et j’en ai déjà trois…
– Trois !
– D’abord tu m’as menti… Tu n’es pas docile… Tu rêves de l’être, oui, mais tu n’as pas la moindre expérience en la matière… C’est pourtant ce que tu t’es efforcée de me laisser croire…
– Mais…
– Tais-toi ! Ensuite il a suffi que je te siffle pour que tu te précipites ici… Sans savoir au juste où tu mettais les pieds… C’est complètement irresponsable… Tu aurais pu tomber dans n’importe quel traquenard…
– Ben oui, mais…
– Je t’ai dit de te taire… Et enfin tu n’arrêtes pas de lever les yeux sur moi… Ce que je t’ai formellement interdit… Ça fait beaucoup…
– Je savais pas… Je pensais…
– C’est bien là tout le problème… Tu ne sais pas…
Et elle a quitté la pièce en haussant les épaules…

J’ai attendu… Longtemps… Une heure… Deux heures… Plus… Sans oser bouger… Sans oser rien faire… Ni m’asseoir… Ni me rhabiller… Ni m’en aller… Rien… À côté il y a eu des voix… De femmes… Des rires… Et puis il y en a une qui est entrée… Une jeune… À peu près mon âge… Un peu moins… D’instinct j’ai ramené mes bras sur mes seins… Et mes mains en bas…
– Ah, ben ça promet…
Elle s’est approchée, narquoise…
– Allez, fais-moi voir tout ça… Eh, mais c’est qu’elle avait pas tort Anna… T’es pas mal fichue du tout…
Elle m’a longuement examinée… Détaillée… De haut en bas… De bas en haut… M’a effleuré les lèvres… Du bout des doigts…
– Tu l’as déjà fait avec une femme ? Non, hein ? Décidément t’as tout à apprendre… Dans tous les domaines… Oh, mais ça va s’arranger… Je vais te prendre en mains… Non, parce qu’elle veut pas de toi Anna… Pas pour le moment en tout cas… « Ce genre de petite oie blanche, ça me fatigue… Vois si, toi, tu peux en tirer quelque chose… Mais j’en doute… » Elle en doute ? Elle me connaît mal… Parce que quand je me fixe un objectif, moi, je l’atteins… Et quelqu’un de bien docile, de bien formaté, je vais faire de toi… Elle va pas en revenir… Ni toi non plus… Bon, mais pour commencer… À ton avis par quoi on va commencer ?
– Une fessée ?
– Une fessée, oui, ça s’impose… Et pourquoi ?
– À cause de tout-à-l’heure… Quand vous êtes arrivée… Que je me suis dissimulée avec mes mains…
– Bien ! Tu vois que tu peux être très perspicace quand tu veux… T’en as jamais eu, hein ? C’est la première fois…
– Si ! Enfin, non…
– Faudrait savoir… C’est oui ou c’est non ?
– C’est les deux… Parce que j’en ai jamais reçu par quelqu’un… Mais toute seule…
– Ça vaut pas, ça… Ça compte pas… On tape pas à fond toute seule… Tiens, viens ! Mets-toi là…
– Là ? À la fenêtre ?
– On verra que ta tête…
– Ben oui, mais…
– Mais si tu cries, on entendra, ça, c’est sûr… À toi de faire en sorte de pas ameuter tout le quartier… Allez, prête ? On y va…


(à suivre)

2 commentaires:

  1. Une super petite histoire, bravo. J'attends la suite avec impatience :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci de votre lecture et de votre commentaire… La suite sera mise en ligne dans la semaine… Sans doute jeudi matin… Bonne soirée à vous…

    RépondreSupprimer