Nombre total de pages vues

mardi 16 février 2016

Mystérieuse fessée (5)

– Noémie ! Depuis le temps ! Ah, ça fait plaisir de te revoir… Alors raconte ! Qu’est-ce que tu deviens ?
– Oh, pas grand chose… C’est le train-train… Et toi ?
– On déjeune ensemble ? T’as le temps ? On se racontera tout ça…

On a d’abord parlé des mecs…
– Nous, les nanas, c’est toujours par là qu’on commence…
– Et par là qu’on finit…
Oui, oh, ben de ce côté-là, elle, elle galérait pas mal…
– Ça dure jamais plus de six mois… Il y a toujours quelque chose qui finit par clocher… À un moment ou à un autre… À croire que je suis programmée pour tomber sur des cas… Ou bien alors qu’il y a que ça des cas…
– Faut reconnaître… Il y en a pas mal…
– T’as quand même fini par trouver, toi ! Tu t’es mariée…
Je m’étais mariée, oui… Mais c’était pas forcément ce que j’avais fait de mieux…
– Tu regrettes ?
– Oui et non… Il est pas pire qu’un autre… Il bosse… Il me prend pas la tête… Il me laisse les coudées franches… Par contre, côté cul, c’est pas ça qu’est ça… Il est vraiment pas doué le pauvre…
– Ho la la ! Je pourrais pas, moi ! Si je m’éclate pas un minimum…
– Oui, ben ça, moi non plus…
– Et tu vas voir ailleurs…
– Quand le mec il assure pas, il y a que ça à faire…
– C’est ce qu’elle dit aussi Margaux… Et elle laisse pas sa part aux chiens…
– Comment elle va, elle ?
– Oh, bien… Toujours identique à elle-même… Toujours une connerie à raconter… Ou une bonne blague à faire…
De Margaux on est passées à Chrystelle… Qui, elle, n’avait jamais eu le moindre sens de l’humour… À Thera qui fondait en larmes pour un rien… À Ivane qui se sentait agressée dès qu’on lui adressait la parole…
– Finalement il y a pas grand’chose qu’a changé depuis que je suis partie, hein…
– Rien du tout tu veux dire, oui… C’en est déprimant d’une force…

J’ai fini par entrer dans le vif du sujet…
– Et Thibaud ?
– Oh, lui… Métamorphosé…
– Comment ça ?
– Il est tombé sous le charme d’une Irlandaise qui le mène en laisse comme un petit toutou… Il y a déjà deux gamins… Et un troisième en route…
– Eh ben, dis donc ! Quand je pense… Je pouvais pas le voir, lui à l’époque… Il pouvait pas me croiser sans me menacer aussi sec d’une fessée…
– Je me souviens, oui…
– Tu sais que longtemps je me suis demandé s’il allait pas finir par me coincer pour m’en coller vraiment une…
– Oui, oh, il a beaucoup de gueule Thibaud, mais de là à faire un truc pareil… Il aurait fallu qu’il ait une sacrée dent contre toi… Non… Lui, il avait pas vraiment de raison de t’en vouloir… Pour quoi que ce soit…
– Lui ? Ce qui veut dire… Il y a quelqu’un d’autre qui m’en veut ?
– Qui t’en a voulu en tout cas… Et pas qu’un peu…
– C’est qui ?
– T’as la mémoire courte…
– Non, je vois pas, je t’assure…
– Magali…
– Magali… Oh, la la, oui… Quand j’y repense… Ça m’était complètement sorti de la tête cette histoire…
– T’avais fait fort, faut dire…
– Je sais pas ce qui m’avait pris… On fait de ces conneries des fois…
– En attendant, elle avait perdu sa place… Passage de marchandises en caisse sans enregistrer, ça pardonne pas, ça…
– Oh, la la, j’m’en veux, tu peux pas savoir ce que j’m’en veux…
– Oui, oh, ben ça tu peux… Parce que plus de deux ans elle a mis pour en retrouver du boulot… Ça marque au fer rouge un truc comme ça…
– Il y avait de quoi me prendre en grippe…
– Je te le fais pas dire… Elle était remontée d’une force contre toi… T’es partie au bon moment… Parce que, à mon avis, elle aurait cherché à te faire payer… D’une façon ou d’une autre… Et ça aurait mal fini…
– Et elle m’en veut toujours, tu crois ?
– Ça, je sais pas trop… J’ai plus vraiment de contacts avec elle… Mais il y a des chances, oui… Mets-toi à sa place…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire