Nombre total de pages vues

lundi 12 août 2013

Le Centre ( 32 )

Tu me dis rien, Valentine… Elle t’a pas plu ma dernière histoire ?

J’en sais rien… Je l’ai pas lue… Pas le temps… J’étais chez Margaux et Martial… Mais continue ! Continue ! T’arrête pas ! Un récit chaque matin dans ma boîte mail je veux… Sinon… Tu sais ce qu’on a dit…

Oui… Alors voilà… Voilà…

– Tu es là, Jérôme… Ouf ! J’avais peur de pas te trouver…
– Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce qui t’arrive ?
– Rien… Enfin si ! Je suis dans une mouise, mais une mouise !
– C’est pas encore le pognon, j’espère…
– Ben si ! Malheureusement, si !
– Non, mais c’est pas possible ça, ma pauvre Sonia ! Comment tu te débrouilles ?
– Je sais pas… Tu peux me dépanner ?
– Encore ! Non, mais attends ! 3500 je t’ai déjà avancés depuis le debut du mois…
– Ben oui, mais… Il y a qu’à toi que je peux demander ça… Depuis le temps qu’on est amis tous les deux… À qui tu veux d’autre ?
– Et il te faudrait ?
– Ben… Encore mille… C’est la dernière fois…
– T’as déjà dit ça la semaine dernière…
– Oui, mais cette fois c’est vrai… J’te jure…
– J’crois pas que ce soit un bon service à te rendre…
– Oh, si, va ! Si ! Qu’est-ce que je vais devenir moi, sinon ? Et s’il apprend ça mon mari… Non, mais alors là s’il apprend ça…
– S’il apprend quoi ?
– Non, mais je…
– À quoi il te sert cet argent en fait ?
– C’est parce que… Non, mais je le ferai plus… J’avais arrêté pourtant… Complètement… Et puis ça a été plus fort que moi…
– Tu joues, c’est ça, hein ?
– Mais ça durera pas… J’ai décidé… Ça durera pas…
– Ça passe pas comme ça… Du jour au lendemain…
– J’y suis déjà arrivée…
– Oui, mais t’as replongé…
– C’est parce que… Faut qu’on m’aide… Si personne m’aide… Il y avait quelqu’un qui m’aidait avant…
– Et il veut plus…
– Elle… C’était une femme… C’est pas qu’elle veut plus… C’est qu’elle est partie… En Amérique du Sud… Faudrait qu’il y ait quelqu’un d’autre… Je sais bien que j’aurai du mal à y arriver sinon… Et même… Je me fais pas d’illusions…
– Et elle s’y prenait comment pour t’aider ?
– Oh, il y en avait qu’un seul de truc qui marchait… Un seul… Mais c’était radical…
– Et c’était ?
– Rien… C’est sans importance… De toute façon…
– Mais si ! Dis !
– Je peux pas… J’aurais bien trop honte…
– Elle te flanquait pas la fessée quand même ?!
– Ben si ! Justement ! Si ! Chaque fois qu’elle savait que j’avais été là-bas, au casino, j’y avais droit… Elle me déculottait… Et à la canne elle me le faisait…


– Elle le savait comment ?
– Parce que je lui disais… J’arrivais à lui cacher un jour… deux jours… et je finissais toujours par lui dire… Je me sentais trop mal sinon… Je lui disais… Et je me sentais mal aussi… De la décevoir… Une fois de plus… C’était ça le plus dur… La décevoir… Pas la fessée… Je m’en fichais la fessée… Ça me faisait payer… Pour avoir trahi sa confiance… C’était rien… Mais la décevoir… Je voulais plus… Plus jamais… Et c’est comme ça qu’à la fin complètement ça m’est passé ce truc… Seulement quand elle est partie…
– Et donc ce que tu voudrais…
– Ben oui… Oui…
– Écoute… Moi, si tu veux…
– Toi ? Oh, non… Non… Je pourrais jamais… Non… Ton amie Valentine par contre… Je l’ai juste aperçue comme ça, mais… Tu voudrais pas me la faire rencontrer ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire