Nombre total de pages vues

jeudi 22 août 2013

Escobarines: Entre elles...

– Ah, ça y est, Maelys ! Tu t’es enfin décidée ?
– Oui… Enfin non… Je voudrais surtout me rendre compte… Parce que ce que je comprends pas, c’est quel plaisir vous pouvez bien trouver à vous faire tambouriner le derrière…
– Ça, ça dépend… Personne réagit pareil… Moi, par exemple, je peux pas dire que j’aime vraiment… Et même, à vrai dire, j’aime pas du tout… Non, c’est après… Quand je suis au boulot… De me dire que tous ces gens qui défilent, toute la journée, ils savent pas… Ils savent pas que la fille qui scanne leurs achats, là, à la caisse, elle a les fesses toutes rouges et que ça la brûle un max… Tu peux pas savoir ce que ça me fait cette idée… Je les regarde et… hou la la… Ça me met dans tous mes états… Je sais pas pourquoi… Et ça a pas d’importance pourquoi… Je m’en fiche… Non… Ce que je sais, par contre, c’est que c’est un truc, je pourrais plus m’en passer maintenant…
– Et t’es obligée qu’on te tape fort ?
– Ah, ben oui ! Oui ! Que ce soit le plus rouge possible… Que ça brûle le plus possible…
 Parce que ce que je fais des fois aussi après… Pas toujours… Pas souvent… Mais quand même… Ce que je fais des fois, c’est de pas mettre de culotte… Et d’imaginer que ça arrive… l’imprévu… l’accident idiot… Qui fait qu’on se rend compte… Quelqu’un… Un client… Un collègue… Ou un passant dans la rue… Qui voit que je m’en suis pris une bonne… Mais alors là une vraiment sévère… Le pied !
– Ça pourrait arriver vraiment n’empêche…
– Je sais, oui ! C’est ce qui me fait monter l’adrénaline… Sauf que si ça arrivait vraiment ça me ferait pas rire… Mais alors là pas rire du tout…
– Ça ! Et toi, Alessia ?  
– Oh, moi ! Moi, ce qu’il y a, c’est que mon patron arrête pas de me menacer de m’en mettre
une… Pratiquement tous les jours j’y ai droit… « Encore un mail bourré de fautes d’orthographe, Alessia… Mais quand ferez-vous enfin attention à ce que vous faites ? Non… Je vois qu’une solution… Une bonne fessée… Depuis le temps que je vous la promets, vous allez y avoir droit à force de faire… » Je souris… S’il savait ! S’il savait que pas plus tard que la veille au soir… Ça manque pas de sel, moi, je trouve, comme situation…
– Et tu te la fais donner juste pour ça ?! Juste pour que quand il t’en parle…
– Ah, non… Non… Contrairement à Laetisse, moi, en prendre je trouve pas ça désagréable du tout…
– Arrange-toi pour qu’il t’en mette une alors…
– Oui, ben alors là sûrement pas… Pas question… il y a pas de risque… J’ai pas du tout l’intention de mélanger le boulot avec quoi que ce soit d’autre…
– Et si c’était pas au boulot… t’aurais envie ? Avec lui… t’aurais envie ?
– J’aurais surtout envie de voir la tête qu’il ferait en découvrant que j’en ai déjà reçu une…
– Ce qui paraît clair en tout cas, c’est que lui il en crève d’envie…
– Ça, c’est sûr !
– Bon, mais… et toi, Betsy ?
– Moi, je montre… Je montre vraiment…
– Ah, oui ? À qui ?
– Mon gynéco… Quand j’y vais – et bon, je vais pas te raconter ma vie, mais c’est assez souvent – quand j’y vais, c’est bien rare que la veille ou l’avant-veille je sois pas passée par ici… Je la joue tranquille… naturelle… la fille pour qui ça va de soi… Qui voit vraiment pas où pourrait y avoir un problème… Et lui aussi du coup… Il fait celui qui se rend compte de rien… Très classe… Très pro… Mais je vois bien qu’il s’en pose des questions… Et pas qu’un peu… Qui c’est qui me la flanque la fessée ? C’est pas mon père quand même ? À mon âge ! Mon petit ami ? Oui, sans doute… Sûrement… À moins que… Il en crève d’envie de me demander… Il ose pas… Pas encore… Mais ça viendra… Un jour ou l’autre ça viendra…
– Et tu lui diras quoi ?
– Oh, alors ça j’en sais rien du tout… Ça dépendra… De comment il va poser la question… De mon état d’esprit du moment…
– Mais ce sera pas la vérité…
– Je crois pas, non… Ça m’étonnerait…
– Alors, Maelys, t’en penses quoi de tout ça ?
– Je sais pas…
– Ça te dirait pas ? Imagine ! Quand tu serais sur ta tournée le lendemain… Que tu ferais signer les recommandés aux petits vieux… Tout ça… Ce serait génial, non ?
– Oui, mais…
– Mais faut qu’elle puisse juger sur pièces, les filles ! Parce qu’on discute… On discute… Seulement…
– Oui, t’as raison, Alessia… Allez !



– Vous tapez fort… Je pensais pas que c’était si fort… Mais quand même… Quand même… J’ai bien envie d’essayer…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire