Nombre total de pages vues

lundi 15 avril 2013

Le Centre ( 15 )


– Ouche !
– Ah, oui, ça calme, hein ! Comme ça, la prochaine fois, on évitera de faire sa petite raisonneuse… Non ?
– Oh, si !
Il a ri…
– Le cri du cœur… Bon… Mais en attendant c’est pas tout ça… Faudrait peut-être que vous alliez travailler… Alors toi, Eugénie, tu es désormais affectée aux bureaux… Et toi, Lucie, au potager…
– Mais alors aux cuisines…
– D’autres vous remplaceront…
– Hein ?! Mais…
– Oui ?
– Non… Rien…
– J’aime mieux ça… Allez, filez ! Et je veux plus vous voir traîner dans le coin…

– Il s’est débarrassé de moi Leo, quoi ! Je suis pas idiote… J’ai compris… Non, mais tu te rends compte ? Après tout ce que j’ai… Oh, mais il me le paiera… Je sais pas encore comment, mais il me le paiera… Ça, je peux t’assurer qu’il perd rien pour attendre… Je suis pas du genre à laisser passer un truc pareil sans réagir… Alors là… Sûrement pas…

– Il y a pas d’ordi ?
Aurore a haussé les épaules…
– Il y en a pas, non… C’est fait exprès… Pour nous rendre le boulot plus difficile… Oh, mais on s’en sort quand même, hein ! Faut pas croire… Sauf quand on vient vous mettre la pagaille dans les dossiers… Comme sait si bien le faire ta copine Valentine…
– C’est pas ma copine…
– C’est pourtant ce qu’elle chante sur les toits…
– Elle dit bien ce qu’elle veut…
– En tout cas tu tombes pile poil, toi, aujourd’hui… Parce qu’il va y avoir du spectacle…
– Comment ça ?
– Je te dis rien… Que t’aies la surprise…

Valentine a passé la tête…
– Tiens, qu’est-ce tu fous là, toi ?
– C’est ici que je bosse maintenant…
– Ah, oui ? Avec elle ? Eh ben je te la souhaite bonne… Parce que plus bordélique il y a pas… Elle t’a encore foutu une de ces pagailles dans les dossiers hier… Il en était fou Monsieur Vannier ce matin… Fou… Non, mais franchement comment tu t’y prends, Aurore ? Tu le fais exprès, c’est pas possible…
– Je sais pas… Je comprends pas… Il y a vraiment quelque chose que je comprends pas…

– Eh bien je vais t’expliquer, moi ! Je vais t’expliquer…
Monsieur Vannier… Qu’on n’avait pas entendu arriver…
– Ou plutôt… C’est Valentine qui va t’expliquer…
– Moi ?
– Toi, oui…
– Mais j’en sais rien… C’est qu’elle est pas organisée… Sûrement…
– Tu vois vraiment pas d’autre explication ?
– Non…
– Eh bien moi, si ! Qui c’est qui fait le ménage ici le matin ?
– C’est nous… Tina et moi…
– Et alors ?
– Mais rien enfin !
– Et alors tu en profites… Tu en profites allègrement pour mettre le plus de pagaille possible dans les dossiers… Non ?
– Jamais de la vie ! Non, mais ça va pas ? Pourquoi j’irais faire une chose pareille ?
– Pour les faire punir, tiens, pardi !
– Faudrait une raison pour ça… Et il y en a pas… Aucune… On s’entend très bien… Dis-lui, toi, Aurore… Hein qu’on s’entend bien ?
– La question n’est pas là…
– Elle est où alors ?
– Elle est que tu es prête à tout – absolument tout – pour voir rougir, à tout propos et hors propos, le derrière de tes petites camarades… Tout le monde le sait…
– De là à…
– C’est pourtant ce que tu as fait…
– Ah, non ! Non… Je vous jure que non…
– J’ai des preuves… Et des témoins…
– Quoi ? Qui ? Alors là je voudrais bien savoir…
– Peu importe… Il y en a… Et je te conseille, si tu ne veux pas aggraver ton cas…
– Bon, c’est vrai… C’est moi… Oui… Mais il y a quand même pas de quoi…
– Oh, alors ça… C’est à moi d’en décider… Et à Aurore… Qui est la première concernée… Et qui va te punir elle-même…
– Oh, non… Non… Vous pouvez pas me demander ça…
– Je vais m’en priver ! Allez, mets-nous vite cette petite croupe à l’air… Tu entends ce que je te dis ? À moins que tu préfères… Tu te rappelles ce qui est arrivé à Virginie l’année dernière…
– Oui… Mais non… Non…
– Eh bien alors ! Ah, ben voilà ! Voilà… À toi de jouer, Aurore…
– Après… Je préfère que ce soit vous qui commenciez…    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire