Nombre total de pages vues

lundi 9 juillet 2012

Un mariage ( 14 )


Delphine a attendu que la cliente ait refermé la porte… Qu’elle se soit éloignée sur le trottoir… Et puis elle est venue s’accouder à la caisse…
– Vous l’avez cru ?
– Quoi donc ?
– Ce qu’elle a dit Emilie tout à l’heure… Que j’avais pas mis de culotte… Vous l’avez cru ?
– Je sais pas…
– Vous avez bien une petite idée quand même ! À votre avis c’est plutôt que j’en ai mis une ou plutôt que j’en ai pas mis ?
– Elle avait l’air de dire que non…
– Oui, mais ça… C’était ce qu’elle disait elle… Peut-être parce qu’elle avait envie de vous le faire croire… Allez savoir… Pour vous tester… Sauf que moi j’ai pas forcément envie de vous avoir à me pister toute la journée pour essayer de reluquer sous ma jupe et savoir ce qu’il en est au juste…
– J’essaie pas de reluquer sous ta jupe…
– Oui… Alors ça… À d’autres… Vous me prenez pour une imbécile ? Vous arrêtez pas depuis ce matin… Bon, mais alors vous savez pas le mieux ? Eh bien ce serait que je vous montre vite fait… Histoire que vous me fichiez la paix… Une bonne fois pour toutes… Non ? Vous croyez pas ?
– Si tu veux…
– Ah, non… Pas si je veux, non… Si vous voulez, vous… C’est vous qui décidez… Vous dites oui ou vous dites non… À votre guise… Mais mettez pas trois heures…
– Oui…
– Eh bien voilà… Venez !



Dans la réserve…
– Mais derrière alors je vous montre… Seulement derrière… C’est bien suffisant pour vous rendre compte…
Et elle m’a tourné le dos…  Elle a lentement – très lentement – fait remonter la jupe… Le pli à l’arrière du genou… Le bas de la cuisse… Plus haut… Encore plus haut… Jusqu’à l’extrême limite… Là où… Et elle l’a laissée retomber…
– Parce que vous y avez cru ? Non, mais me dites pas que vous y avez cru que j’allais vous montrer ! Et puis quoi encore ? Elle a raison Emilie… Vous êtes trop, vous, dans votre genre… Vous êtes vraiment trop… En tout cas ce qu’on va rigoler ce soir quand je vais lui raconter…



– Je vous l’avais pourtant dit qu’elle en avait pas… Je vous l’avais pas dit ?
– Si, mais…
– Mais vous m’avez pas crue… Vous avez voulu vérifier… De vos propres yeux… Ah, la confiance règne ! Ça fait plaisir…
– Mais non, mais…
– Mais quoi ? Quand je dis quelque chose… Bon… Mais assez discutaillé… Passons aux choses sérieuses… Vous avez mérité aujourd’hui… Et pas qu’un peu… Alors on va commencer par montrer à Delphine comme on est bien obéissant et on va gentiment aller décrocher le martinet là-bas… Là… Et maintenant on se désape… Tout… Et on se met à genoux… Les mains sur la tête… Nez au mur… Voilà… Parfait…
Le silence… Des allées et venues… Des rires…
– Ça te dit de lui donner le martinet, Delphine ? Vous retournez pas, vous ! Hein ? Ça te dit ? Oui ? Bon, mais alors tu sais pas… Tu sais pas ce qu’on va faire ?
Des chuchotements… Encore des rires… Des froissements d’étoffe…
– Ah, vous vouliez la voir toute nue Delphine, hein ? Eh bien elle l’est… Et c’est elle qui va vous le donner la martinet… Comme ça… Sans rien… Après tout ce que vous lui en avez fait voir aujourd’hui c’est bien un peu à son tour de vous en faire baver… Non ? Vous croyez pas ? Mais attention à ce que je vous ai dit, hein ! Vous vous retournez pas… Surtout vous vous retournez pas… Parce que alors là sinon… C’est à moi que vous aurez affaire… Et je peux vous dire que vous vous en souviendrez… N’empêche qu’en attendant vous savez pas ce que vous perdez… Parce que comment elle est bien foutue ! Pas un défaut… Rien… Que ce soit les seins… Le ventre… Les fesses… La foune… À se mettre à genoux devant c’est…    Vous verriez ça ! Ça vous plairait, hein ?! Oui, ça vous plairait… Vous bandez… Seulement vous verrez pas… Jamais… Parce que j’ai pas envie… Parce que je suis votre femme et que c’est moi qui décide… Allez, Delphine… Vas-y ! À toi de jouer… Et le ménage pas… 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire