Nombre total de pages vues

jeudi 5 juillet 2012

Escobarines: Tel est pris


– Si j’ai souhaité vous rencontrer, c’est au sujet d’Aurélien…
– J’en étais sûre… Vous êtes sa femme, hein, c’est ça ?
– Je ne suis pas sa femme, non… Disons que j’ai, auprès de lui, le même statut que vous…
– C’est à dire ?
– Nous entretenons, lui et moi, une relation intime…
– Hein ?! Mais c’est pas possible…
– Je puis vous assurer que si…
– Mais il m’avait juré…
– Qu’il vous aimait à la folie… Que vous seule comptiez… Il m’a juré, à maintes reprises, exactement la même chose…
– Le salaud ! Non, mais quel salaud !
– Je vous le fais pas dire…
– Je comprends mieux… Je comprends mieux pourquoi il était si peu souvent disponible…
– Et encore ! Vous savez pas tout…
– Je sais pas quoi ? Allez-y ! Dites ! Au point où j’en suis…
– Il y a pas que nous… Que nous deux…
– Je sais bien… Il y a aussi sa femme…
– Non, non… En plus de sa femme… Il y en a deux autres… On est quatre en tout…
– Quatre ?! Vous êtes sûre ?
– Certaine… Les SMS de son portable faisant foi…
– J’y crois pas… Je peux pas y croire…
– J’ai eu exactement la même réaction que vous… Mais il a malheureusement fallu que je me rende à l’évidence…
– Et c’est qui ces autres femmes ?
– Il y a une Pascaline… Et une Sandra… On a décidé, toutes les trois, de lui concocter une petite réception à notre façon… Si ça vous dit de vous joindre à nous…
– Si ça me dit ? Un peu que ça me dit ! Le salaud ! Non, mais quel salaud !
– Bon… Alors… Que je vous explique…

– Le v’là !
– Va ouvrir, toi, Sandra… C’est avec toi qu’il est censé avoir rendez-vous…
– Entre ! Eh bien entre ! Inutile que je fasse les présentations, je suppose… Tu connais tout le monde…
– Non, mais… Je vais t’expliquer… Je vais vous expliquer… C’est un incroyable malentendu… Vous allez rire…
– On rit déjà… On est mortes de rire… Ça se voit pas ?
– Bon, ben vas-y ! On t’écoute…
– Je…
– Oui ?
– Vous êtes toutes les quatre tellement séduisantes que j’ai pas pu résister… Que personne à ma place aurait pu résister… Personne…
– C’est à ta femme qu’il faudrait que t’ailles expliquer ça… C’est ce que tu vas faire d’ailleurs, hein, non ?
– Non ?
– Mais peut-être que tu préfères qu’on s’en occupe ?
– On peut bien te rendre ce petit service…
– Toutes les quatre on ira… Ce sera mieux pour s’expliquer…
– Vous allez pas faire ça ?
– Ben si ! Pourquoi ?
– Faut bien que quelqu’un s’en charge…
– Si vous faites ça…
– Oui ?
– Vous pouvez pas… Non, mais vous vous rendez compte les conséquences pour moi ?
– C’est vrai que c’est elle qu’a les sous… Et si elle demande le divorce…
– Mais ça on s’en fiche un peu, nous…
– Complètement, même…
– Fallait y réfléchir avant…
– Il y aurait bien une solution…
– Oui ?
– C’est qu’on règle ça entre nous…
– On pourrait lui flanquer une bonne fessée à ce sale garnement…
– Pas une… Quatre… Chacune la nôtre…
– Oui… C’est une idée, ça… Qu’est-ce t’en dis, toi ?
– Rien… Il dit rien…
– Peut-être qu’il préfère qu’on aille trouver sa femme tout compte fait…
– Pas ma femme, non… Pas ma femme…
– Alors… la fessée…
– Vous allez pas me faire ça ?
– On va se gêner…
– Allez ! Cul nu !
– À poil même… Complètement… Et que ça saute ! Sinon…
– Qui c’est qui commence ?
– Moi !
– Ah, non ! Moi !
– Vous disputez pas ! Il y en aura pour tout le monde… Allez ! En place pour le quadrille… 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire