Nombre total de pages vues

jeudi 1 mars 2012

Escobarines. Casting
























– Vous savez quoi, les filles ? Je vous le donne en mille… Daphné…
– Eh ben quoi « Daphné » ?
– Elle est en train de tourner dans un film…
– Daphné ? Un film ? Dans ses rêves, oui !
– Non, non… J’ai vu le contrat…
– C’est un film de cul alors…
– Pas vraiment…
– Ça veut rien dire « pas vraiment »… Ou c’en est un… Ou c’en est pas un…
– Il y a pas de sexe… C’est juste qu’elle y reçoit la fessée…
– Grand bien lui fasse !
– N’empêche que pour rapporter ça rapporte… Gras…
– Ça peut bien rapporter tant que ça veut… Faut vraiment pas être bien dans sa tête pour accepter des trucs pareils …

– On voulait te voir, Daphné…
– Paraît que tu tournerais dans un film à ce qui se dit…
– C’est vrai, oui…
– Même que ça te rapporterait gros… Sauf qu’il faut… Ça doit faire drôlement mal, non ?
– Ah, ça ! On te ménage pas… Mais faut pas exagérer non plus… C’est quand même très supportable…
– Et… tu sais pas s’ils en chercheraient pas d’autres des actrices des fois ?
– Il y a régulièrement des castings pour en recruter…
– Qui se passent comment ?
– Comme des castings… On te fait jouer un bout de quelque chose et puis après on vérifie que tu les supportes bien les coups de martinet… Parce que si c’est pour les planter en plein tournage ça les intéresse pas… Ce qu’on peut comprendre…

– Ça fait quand même une sacrée masse de pognon… D’un côté ça me tenterait bien…
– Moi aussi…
– Mais de l’autre j’ai pas franchement envie…
– Moi non plus…
– Ni moi…
– Si on était sûres qu’ils te tapent pas trop fort encore…
– Oui, mais ça !
– Elle a dit que c’était supportable Daphné…
– Pour elle ! Mais moi, j’en sais rien du tout… Jamais j’en ai reçu du martinet, moi ! Jamais…
– Vous me faites rire, les filles… Vous me faites vraiment rire toutes les trois à discuter dans le vide comme ça depuis huit jours… Parce que le seul moyen de savoir, c’est d’essayer…
– Peut-être, oui… À condition d’y aller doucement…
– C’est vrai que sinon on va continuer à tourner en rond comme ça pendant un bon moment…
– Seulement qui c’est qui nous le ferait ?
– Ben moi, si vous voulez…
– Oui, mais alors t’arrêterais dès qu’on te le demande, hein ?!
– Ça… Évidemment ! Ça coule de source…
– Et puis ce qu’il faudrait aussi, c’est qu’elle soit là Daphné… Qu’elle puisse nous dire ce qu’elle en pense… Si ça vaut le coup qu’on y aille au casting… Tout ça…

– Oh, quand même ! Elle a pas tapé bien fort…
– Ah, parce que tu trouves, toi ?!
– C’était rien ça… Vous verrez au casting…
– Oui, ben il y a pas de risque que je m’y pointe, moi, alors…
– Moi non plus ! Ça fait un mal de chien… Et si j’avais su que ce soit ça…
– Et toi, Cynthia ?
– Moi, j’ai pas trouvé que c’était si épouvantable finalement…
– Je sais pas ce qu’il lui faut…
– En tout cas il y a que toi qu’as pas demandé qu’on arrête…
– Les dix-quinze premiers coups, oui, c’est pas évident… Mais après… Ça s’engourdit… Ça t’arrive comme à travers un filtre… Et ça en devient presque agréable à la longue…
– Agréable ?! Elle est folle !… Elle est complètement folle…
– Si, c’est vrai, hein !

– Si elles savaient !
– Qu’il y a jamais eu de film…
– Ni de casting…
– Et qu’il y en aura jamais…
– Je t’avais dit… Je t’avais que j’y arriverais… Je te l’avais pas dit ?
– Je t’adore…
– Tu as aimé ?
– Je serais difficile…
– Tout ce que tu veux je ferai toujours pour toi, ma Daphné… Tout… Tout ce qui te fera plaisir… Tout ce que tu voudras… Demande… Demande et tu auras…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire