Nombre total de pages vues

jeudi 22 mars 2012

Escobarines: Escob' fan club ( 3 )


– Elle est trop Célia !
– Quelle petite merdeuse, oui !
– Non, mais comment elle se la pète !
– Et tout ça parce qu’elle s’est ramassé une fessée en extérieur… Tu parles ! Il y a vraiment pas de quoi en faire toute une comédie…
– Ouais ? Ben je voudrais vous y voir, moi, toutes les deux !
– Parce que tu crois qu’on en serait pas capables ?
– Ce sont des mots, ça !
– Non, ce sont pas des mots, non !
– Ah, oui ? Eh ben on va voir… Eh, les filles, écoutez ! Vous savez pas ce qu’elles proposent Marine et Laurianne ? C’est que ce soit elles les deux prochaines…

– T’es conne ! T’es complètement conne ! Non, mais alors qu’est-ce que tu peux être conne ! On est dans de beaux draps maintenant… Et tout ça pour rien nous rapporter du tout… Parce que c’est quand même Célia qui va y monter chez Jean-Philippe… Et toute seule…
– De toute façon on y serait passées… Un jour ou l’autre on y serait passées… T’as bien entendu ce qu’elles ont dit… Toutes on va le faire… Toutes… À tour de rôle…
– Si ça dure leur fan club… Si tout le monde finit pas par s’engueuler…
– Non, mais je vois vraiment pas où il est ton problème… Parce que si tu voulais pas que ça risque de t’arriver fallait pas t’inscrire… Ni te mettre du côté de celles qui aiment la recevoir…
– Je savais pas que ce serait dehors…
– Oui, oh ! Tu l’as vu le dessin qu’on a tiré au sort… C’est dans un jardin… Un truc comme ça… A priori il risque pas d’y avoir grand monde autour…
– Ça, t’en sais rien du tout… Et puis on les connaît pas plus que ça les deux nanas qu’elles ont choisies pour nous la donner… Si ça tombe elles sont tordues que le diable…
– Des passionnées d’Escobar qu’elles soient tordues alors là c’est pas possible… Et puis arrête de te poser tant de questions… T’adores ça en prendre… Alors profite de l’occasion… Et boude pas ton plaisir…

– C’est là, tu crois ?
– Ben oui ! Une maison en pleine pampa après un carrefour avec une grande croix de mission… Ça peut être que ça… Tu vois que t’avais tort de t’inquiéter… Il y a pas àme qui vive à des kilomètres à la ronde…

– Par laquelle on commence ? Marine… Elle a un petit air effronté qui ne me plaît pas du tout… Ou qui me plaît trop bien… C’est comme on veut… Et je suis sûre qu’elle a une foule de choses à se reprocher… C’est pas vrai peut-être ?
– Un peu…
– Et menteuse avec ça ! Beaucoup tu veux dire, je suis sûre ! Bon, mais on va te ramener à de bien meilleures dispositions… Allez ! Fais voir ton gentil petit derrière… Qu’on le fasse tressauter en cadence…

– Ben qu’est-ce t’attends, toi ? Ça va être notre tour après… Allez ! Dépêche-toi de descendre tout ça… Là… Voilà…
– Il y a quelqu’un…
– Qu’est-ce tu racontes ? Il y a personne…
– Si ! Derrière la haie… Ça a rigolé…
– T’hallucines complètement…
– Non, j’hallucine pas, non ! Même qu’ils sont plusieurs… Je les entends... Marine, on nous regarde… Je suis sûre qu’on nous regarde…
– Fous-lui la paix à ta copine… Tu vois pas qu’elle est occupée ?
– Oui… Mais il y a quelqu’un… Ils sont plein même…
– Oh, c’est bon ! Ferme-la un peu ! Et amène-toi… C’est notre tour…

– Il y avait quelqu’un, hein ?
– Et quand bien même il y aurait eu quelqu’un… Vous vous en fichez… Personne vous connaît ici…
– Oui, mais quand même… Ça craint… Vous pouvez bien nous dire… Il y avait ou il y avait pas ?
– Peut-être qu’il y avait… Et puis peut-être qu’il y avait pas… Que vous vous l’êtes imaginé…
– Vous êtes chiantes…
– Toi, je sens que tu vas t’en reprendre une autre… Tu veux vraiment savoir ?
– Ben oui… Oui…
– Il y avait…
– Ah, vous voyez ! C’était qui ?
– Peut-être des promeneurs qui passaient par là… Par hasard… Qu’on connaît ni d’Eve ni d’Adam…
– Ou bien peut-être des copains à nous… Qu’on avait prévenus qu’il y aurait du spectacle aujourd’hui…
– Et qui vont venir nous rendre une petite visite… Qui seront là d’un moment à l’autre… Tiens, les v’là justement…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire