Nombre total de pages vues

lundi 1 mars 2010

Colocataires2 ( 4 )

- Vous dormez ?…
- Hein ?!… Qui c’est ?… Qu’est-ce qui se passe ?…
- Rien… Rien… C’est que moi…
Et elle s’est glissée dans le lit à mes côtés…
- Qu’est-ce tu fais là, toi ?…
- Je veux pas rentrer… Pas tout de suite…
- Tu t’es disputée avec Peter ?…
- Non… Non… Oh, non !… Pas du tout… Au contraire… Mais il dort pas… Il m’attend pour que je lui raconte comment ça s’est passé la soirée…
- Et t’as pas envie…
- C’est pas que j’ai pas envie… C’est que j’ai envie de vous raconter à vous d’abord… Parce que ça fait des mois que je vous dis tout… Pratiquement tout… Et je vois pas pourquoi il faudrait qu’il se mette à prendre votre place comme ça, d’un coup, sous prétexte qu’il a envie d’être cocu… Ca me fait bizarre n’empêche… C’est pas la première fois que j’ai un régulier et que je couche quand même avec quelqu’un d’autre… Mais jusque là je faisais ça discret… Qu’il se rende pas compte… Ou que s’il se rendait compte il puisse faire semblant que non… Tandis que là c’est lui qui me pousse… Et à fond… Ca a un côté excitant, oui… Très même… Mais en même temps c’est comme si on te volait quelque chose… Quelque chose qui devrait être qu’à toi toute seule… Dans un sens t’es beaucoup plus libre, c’est vrai : tu peux aller avec qui tu veux… On va pas te le reprocher… Au contraire… Et dans un autre t’as plus rien qui t’appartient… Quand tu lui échappes t’es encore à lui… Surtout là qu’il veut tout régenter… Et décider en détail comment je dois le tromper… Du coup t’es obligée de tricher… C’est comme si t’existais plus si tu triches pas… C’est pour ça que je suis venue en direct ici après… Au lieu de me dépêcher de rentrer comme il voulait… Et pour ça aussi que j’ai tout arrangé à ma façon… Parce que ce qu’il m’avait demandé, lui, c’est de m’offrir au premier venu… Il y tenait beaucoup… « - Le premier qui te branche, c’est celui-là… Tu réfléchis pas… Tu fonces… »… J’ai quand même choisi, attendez !… Le type faut qu’il te plaise un minimum… C’est pas la peine sinon… Si ça devient une corvée… Pareil : il voulait que je le suce… Que je le fasse jouir en le suçant… Ca me disait rien… Je l’ai même pas pris dans la bouche…
- Et tu vas lui raconter quoi ?…
- Ce qu’il a envie d’entendre… Il sera content…
- Et il s’est passé quoi en réalité ?…
- Oh, le truc basique… Pas mal, oui, mais basique… Agréable le type… Et puis qui plaint pas son temps… Qui fait attention à toi… J’ai pris mon pied… Pas du feu de Dieu, non !… Mais je l’ai pris quand même…

On a sonné. Insisté…
- Ah, c’est toi !…
Melissa…
- Ben oui, c’est moi, oui !… Vous dormiez encore ?… Huit heures on avait dit et il est…
Mélianne a passé une tête ébouriffée, toute ensommeillée, par la porte de la chambre…
- Mais fallait me réveiller… Il doit être aux quatre cents coups l’autre là-bas…
Et elle s’est engouffrée, nue, dans la salle de bains…
- Bon, ben je vous laisse… Vous savez où j’habite… Quand vous serez disposé… A moins que vous préfériez passer la journée avec elle… C’est vous qui voyez…
Et elle a dévalé l’escalier…

- Je vous ai rien dit !…
- Non, mais tu tires une gueule !…
- Excusez-moi !… Excusez-moi, mais je me faisais une véritable fête de cette journée… Nous deux… Rien que nous deux… Pour une fois !… Alors je passe un temps fou à me préparer… Je vous attends, toute heureuse… Huit heures... Personne… Neuf heures… Personne… J’appelle sur votre portable… Dix fois… Vingt fois… Je tombe systématiquement sur votre messagerie. Folle d’inquiétude, je finis, après avoir longtemps hésité, par me précipiter chez vous… Et là je vous trouve encore au lit avec l’autre dinde qui n’a rien de plus pressé que de venir me déambuler à poil sous le nez… Et vous prétendez que vous couchez pas avec…
- Ben non… Non… Je couche pas avec…
- C’est vous que ça regarde… Vous n’avez pas de comptes à me rendre… Je vous l’ai déjà dit cent fois… Mais c’est quand même difficile à croire… Surtout quand on la connaît, elle…
- C’est pourtant la vérité…
- Elle débarque chez vous quand ça lui chante… A n’importe quelle heure du jour et de la nuit… Sous n’importe quel prétexte… Ce que, pour ma part, je ne me suis jamais permis de faire… Elle dort à poil avec vous… Alors… Il y a pas grand monde qui vous croirait, vous savez !…
- Je n’ai aucune espèce de raison de vouloir te mentir…
- Alors si c’est ça… ben si c’est ça… je me dis que j’ai eu drôlement tort de coucher avec vous, moi !… Parce que il y a que les filles avec qui vous le faites pas qui comptent pour vous… Elles passent loin avant les autres… Mais ça fait rien… Je me contenterai de ce que vous voudrez bien me donner… C’est déjà beaucoup… Et c’est infiniment précieux pour moi… Bon, mais allez !… On parle plus d’elle… Plus du tout… On s’occupe que de nous maintenant…

3 commentaires:

  1. Qu'est-ce que s'est compliquées les filles...

    RépondreSupprimer
  2. Le type il est pas mal compliqué lui aussi dans son genre, non?

    RépondreSupprimer