Nombre total de pages vues

lundi 29 mars 2010

Colocataires2 ( 8 )

- Vous faites voir ?
Elle les a longuement examinées, une par une. Plusieurs fois. A fait la moue…
- Vous trouvez que je suis si bien que ça ?… Franchement ?…
- Tu es magnifique…
- C’est vous qui me voyez comme ça… Il y en a des milliers des femmes beaucoup plus belles que moi… Des millions…
- On verra… On verra ce qu’ils vont en penser les autres…
- Quels autres ?… Vous allez faire quoi ?…
- Un blog… Qui te sera tout entier consacré…
- Ca marchera jamais… Il y en a déjà tellement…
- Je te parie ce que tu veux qu’avant un mois il y aura tellement de visiteurs et de commentaires qu’on saura plus où donner de la tête…

- C’est trop bon de se laisser préparer comme ça par quelqu’un de A à Z !… Comment ça met en appétit !… Je veux dire : pas tellement sexuellement… Même si de se faire frotter, toucher et laver partout forcément… Non… Mais ce qu’il y a surtout, c’est le climat que ça crée de savoir pourquoi on le fait et ce qui va se passer après… C’est d’un sensuel !… Et que ce soit vous en plus alors là !… De toute façon je laisserais personne d’autre me le faire … Même pas Peter… Il y mettrait tellement de mauvaise volonté que ce serait tout à recommencer… On peut rien lui demander… N’importe comment Peter…
- N’importe comment ?…
- Il m’agace en ce moment… Et c’est rien de le dire… Il veut que je lui raconte quand je vais voir ailleurs… Bon, okay, je lui raconte… Mais ça lui va jamais… Et pourtant c’est pas faute d’inventer… Je te lui imagine de ces trucs… Mais non !… C’est pas ça… Je sais pas à quoi il s’attend… Que j’aille me faire baiser sur Jupiter ?… Ce qui va finir par se passer à force, c’est que je vais plus rien lui raconter du tout… De toute façon ça l’intéresse de moins en moins, je le vois bien… C’est lui qu’a demandé pourtant… C’est con… C’est con parce que si on était vraiment complices là-dessus il y en a des choses qu’on pourrait faire… Des tas…
- Quoi par exemple ?…
- Par exemple qu’il vienne avec moi… Que le type avec qui je vais coucher il le voie, il sache que c’est mon légitime, qu’il va le faire cocu… Qu’ils boivent un verre ensemble avant… Rien que d’y penser vous pouvez pas savoir ce que ça me fait…
- Tu lui en as parlé ?… Tu lui as demandé ?…
- Je m’y risquerais pas… Il veut bien être cocu, mais il faut rien exagérer non plus… De là à entrer complètement dans le rôle il y a de la marge… Il y a même carrément un gouffre… Non, il y aurait bien une solution, ce serait que… Vous avez quelque chose de prévu, vous, ce soir ?…
- Non…
- Non… Bien sûr que non… Vous allez attendre bien sagement dans votre lit que je vienne vous raconter… Ca vous dirait pas de venir faire le cocu plutôt ?… De passer pour mon mari ?…

- Comment vous le trouvez le jeune, là, en face, qui se démène sur la piste ?… Pas mal, hein ?!… Et il a un de ces petits culs !… Comment ça me rend folle, moi, leurs fesses aux mecs !… C’est toujours ce que je regarde en premier… Bon, mais je vais aller le brancher et normalement… normalement ça devrait le faire…

Ca l’a fait. Ils ont dansé ensemble. Elle s’est blottie contre lui, la tête dans son cou. Il l’a embrassée. Il a posé ses mains sur ses fesses. Il l’a encore embrassée. Elle lui a dit quelque chose. Il a regardé dans ma direction. Il a ri. Ils ont ri. Se sont éclipsés tous les deux en se tenant par la main…

- Je te présente Juan… Et lui, c’est mon mari…
- Salut !…
- Bonjour !…
Ils se sont laissé tomber sur la banquette, enlacés. Il lui a murmuré quelque chose à l’oreille…
- Hein ?… Oh, mais non… Non…
Elle s’est tournée vers moi…
- Il se fait tout un film par rapport à toi… Mais comme j’arrête pas de lui dire tu es très compréhensif… T’as pas le choix n’importe comment si tu veux me garder… T’es plus tout jeune… Je te le reproche pas… Mais pas question non plus que je me contente d’un petit coup tous les quinze jours… Bon, mais allez !… On va pas passer l’éternité ici… Tu nous ramènes à la maison ?…

- Pousse-toi un peu !… Tu tiens tout le lit… Ca te dérange pas que je continue à te tutoyer maintenant que tu passes pour mon mari ?… Depuis le temps qu’on se connaît n’importe comment… En tout cas comment j’ai pris mon pied !… T’as entendu ?… Ben oui !… Forcément que t’as entendu… Vu comment j’ai braillé… C’était pas tellement qu’il s’y prenait bien l’autre… Ah non alors !… On peut pas dire qu’il soit franchement doué… Et même… tu te demanderais s’il sait vraiment comment on est faites… Il est jamais au bon endroit… Il te tâtonne comme s’il cherchait je sais pas quoi… Mais c’était quand même génial… A cause de ce que je pensais dans ma tête qu’il croyait qu’il te faisait cocu… Et encore lui il prenait profil bas… Ca le gênait plutôt qu’autre chose… Mais t’imagines qu’on en trouve un qui hésite pas à te mettre carrément le nez dedans ?… A te le montrer et répéter sur tous les tons que t’es cocu ?… Mais j’en meurs, moi !… Sûr que ça me fait mourir…

2 commentaires:

  1. Bonjour François,

    J'aime bien ces deux histoires qui progressent en parallèle.
    Mais plus cela va, plus cela risque de clasher entre Mélianne et Mélissa. Le héros risque de devoir choisir un jour, même si Mélissa est relativement soumise et obéissante, elle n'en sera pas moins jalouse.

    Amitiés à toi
    Philippe

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Philippe,

    A moins qu'elles ne continuent à s'ignorer "superbement"... Je ne sais pas encore... Ce sont elles qui décideront...

    Sans oublier Victorine, exilée à l'autre bout du monde, qui peut faire sa réapparition à tout moment et nous réserver encore bien des surprises. Après tout elle était la première dans la place...

    Quoi qu'il en soit - et il est possible que cette histoire soit appelée à durer encore un certain temps, sinon un temps certain - j'aurai éprouvé à l'écrire un fabuleux plaisir... Ce qui est pour moi l'essentiel... J'espère le communiquer un peu à ceux - toujours plus nombreux - qui me lisent...

    Amicalement à toi...

    François

    RépondreSupprimer