Nombre total de pages vues

lundi 15 mars 2010

Colocataires2 ( 6 )

« Vous savez ce que j’ai fait ?… J’ai pris un amant… Voilà, c’est dit… Ca vous étonne ?… Même pas je suis sûre… Vous me connaissez depuis le temps… Pas complètement quand même !… Parce que je parie que vous êtes en train de vous dire : - Fallait bien que ça arrive un jour ou l’autre… Elle a toujours eu le feu au cul… Et je dois bien reconnaître que quand j’étais chez vous ça donnait les mecs… Et pas qu’un peu… Eh ben non !… Non !… C’est pas ça… Pas vraiment ça… Pas seulement ça… En réalité j’ai pris un amant parce que je m’ennuie à mourir et que ça met un peu de piment dans ma vie… Avoir une « liaison » - ce que je peux avoir ce mot en horreur ! - ça veut dire se cacher… Inventer toutes sortes de stratagèmes pour se voir… Ca veut dire de fabuleuses montées d’adrénaline chaque fois qu’on court le risque d’être surpris… A deux reprises déjà on a senti le vent du boulet… C’est passé tout près… Forcément un jour ou l’autre on finira par le prendre de plein fouet… Et ce jour-là… Sa femme est une véritable tigresse… Une folle furieuse… Est-ce que ça me fait peur ?… Oui… Oui et non… Ca va peut-être vous paraître bizarre, mais l’idée de devoir me battre contre elle bec et ongles ne me déplaît pas vraiment… Tout plutôt que ce quotidien qui tourne désespérément à vide… Et de mon côté à moi le « mien » il réagirait comment s’il apprenait ?… Est-ce qu’il me foutrait dehors avec armes et bagages ?… Le connaissant comme je commence à le connaître, ça m’étonnerait… Le plus plausible c’est que j’en serais quitte pour devoir lui présenter tout un tas d’excuses et lui faire tout un tas de promesses… Et pour une bonne fessée… Parce que des fessées, ça, il m’en donne… A tout bout de champ… Pour un oui ou pour un non… Mais pas pour la « vraie » raison… Celle pour laquelle je la mérite vraiment… Celle qu’il ne connaît pas… Mais moi, dans ma tête, chaque fois qu’il m’en met une, je me fais croire que si… Qu’il a découvert le pot-aux-roses… Et qu’il est dans une colère, mais une colère contre moi parce que je le trompe !… C’est bien meilleur de la recevoir comme ça… Sauf que s’il le découvrait « pour de vrai » je ferais sûrement beaucoup moins la fière… J’ai beau essayer de me persuader tant et plus du contraire en réalité je ne sais pas du tout comment il réagirait… Ni comment ça tournerait… Et du coup la vraie vraie raison pour laquelle je la mérite c’est que je me comporte en gamine irresponsable… Que je prends des risques inconsidérés… Pour rien… Pour un type qui n’en vaut absolument pas la peine… Pour lequel je n’éprouve pas le moindre début de commencement de sentiment… Avec lequel je m’éclate à peine au lit et dont j’ai strictement rien à foutre… Et tout ça pour quoi ?… Pour tromper mon ennui… Pour le plaisir de jouer avec le feu… Au risque de me retrouver sous peu – ça me pend au nez – dans une situation inextricable… De me faire jeter sur le premier bateau en partance pour la métropole… De n’avoir plus que mes yeux pour pleurer… Alors oui… Oui… Je mérite des fessées… Et des bonnes… Dommage que vous soyez si loin… Celles-là c’est vous qui me les auriez données… Et vous n’auriez pas fait semblant… Mais ce n’est peut-être que partie remise… Je vous embrasse. Victorine. »

Elle a eu son plaisir. Profond. Intense. Et elle a, presque aussitôt, fondu désespérément en larmes. Je l’ai prise contre moi…
- Mais qu’est-ce qui t’arrive ?… C’est quoi ce gros chagrin ?…
- On le fera encore l’amour, hein ?!… Vous me promettez ?…
- Mais bien sûr !… Qu’est-ce que tu vas chercher ?…
- J’ai peur… J’ai peur que ça s’arrête tous les deux… Si vous saviez comme j’ai peur… A chaque fois je me dis que c’est la dernière… Que vous allez m’annoncer que c’est fini… Que vous en avez assez de moi… Je veux pas vous perdre…
- Mais il n’y a aucune espèce de raison…
- Oh si, si !… Il y en a plein des raisons… Parce que à part coucher avec vous je vous apporte rien du tout…
- Bien sûr que si !…
- Non… Absolument rien… Et coucher ça c’est pas le plus important pour vous… Pas du tout… Vous croyez que je m’en aperçois pas ?… Que je le sais pas ?… Alors dites-moi… Qu’est-ce que vous voulez que je fasse pour vous ?… Les autres elles font des tas de choses pour vous… Elles m’ont dit… Des choses dont vous avez envie… C’est comme ça qu’elles vous tiennent… Et à moi vous demandez rien… Jamais… Parce que je suis moins importante qu’elles pour vous, c’est ça ?…
- Jamais de la vie !…
- Alors demandez-moi… Tout ce que vous voulez… Qu’est-ce que vous aimeriez de moi ?… Que je vous trouve des filles à regarder toutes nues ?… Je vous en trouverai… Vous pourrez les voir tant que vous voudrez sans qu’elles s’en aperçoivent… Qu’on rencontre d’autres couples ?… Qu’on fasse des choses avec eux ?… Vous voulez me voir avec d’autres hommes ?… Dites… Dites… Je veux que vous me disiez…
- Tu es très belle…
- Il y en a de beaucoup plus belles que moi…
- Tu es très belle… De partout… Tes seins sont de véritables petites merveilles… Tout pommelés tendres… Tout en pente douce… Et tes fesses !… Si tellement complètement fesses… On ne peut pas être plus fesses… Quant à ton petit chenal d’amour…
- Oui ?…
- Des heures et des heures on passerait à le contempler… A en apprendre chaque repli… la moindre anfractuosité… Mais tu sais que c’est quand même un sacré gâchis quand on est belle comme tu l’es de ne pas se donner davantage à voir ?…
- C’est ça que vous voudriez ?… Que je me montre ?… A qui ?…
- A tout le monde… Au plus de monde possible…
- Je le ferai… Pour vous… Comme vous voudrez… Vous me direz…

4 commentaires:

  1. Bonjour François,

    J'aime bien ton héros (toujours sans nom ?).
    Par moments, je me sens assez proche de lui.
    En fait, il a beaucoup de chance d'avoir plein de jeunes femmes autour de lui. Qui n'en rêverait pas ??
    Il est très passif, mais finalement il sait bien ce qu'il veut. Et si Mélissa demande, elle va en avoir : exhibition et fessées.

    Je l'imagine bien devant retirer sa culotte au restaurant. J'attends ses réactions avec intérêt car elle est beaucoup moins dévergondée que Victorine ou Mélianne. Mais comme elle est amoureuse, il y a plus de chance que ton héros arrive à en en faire une bonne soumise. Je me délecte à l'avance à l'idée de lire son éducation.
    Amitiés à toi

    Philippe

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Philippe,

    A vrai dire, les six prochains épisodes - déjà rédigés - mis à part je ne sais absolument pas ce qui va se passer. Ce sont elles qui vont décider... Lol... J'espère qu'elles vont encore trouver le moyen de me surprendre tant et plus...

    Cela étant, tu as raison: c'est très agréable d'être entouré de femmes, qu'elles soient imaginaires ou réelles...

    Amicalement...

    François

    RépondreSupprimer
  3. Et me voici impatiente de savoir comment elle va surmonter sa pudeur... car elle semble bien moins sur d'elle et qu'il est plus facile de dire :je le ferai... que de le faire...

    Je ne doute pas un instant de ce plaisir d'être entouré... que ce soit par de vraies ou d'imaginaires personnes... je sais aussi ce plaisir là... ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Sans doute... Et beaucoup de choses vont très vraisemblablement dépendre de la façon dont cet "abandon de pudeur" va être perçu par ceux qui auront la chance d'en profiter... De l'image d'elle-même qu'ils vont lui renvoyer...

    La réponse est pour bientôt...

    RépondreSupprimer