Nombre total de pages vues

jeudi 4 mars 2010

Escobarines: Une fessée "méritée"





- Tu es venue… Mais ça, j’en aurais donné ma main à couper… Je commence à te connaître depuis le temps qu’on se côtoie, là-bas… Depuis le temps que je t’observe… Tu m’es devenue totalement transparente… Tu as hésité… Je suis sûre que tu as hésité… J’y vais ?… J’y vais pas ?… Que tu as fait semblant d’hésiter… Juste ce qu’il faut pour te faire croire que ce serait ta décision à toi… Mais en réalité, depuis le début, les dés étaient jetés… Parce qu’il suffit de se montrer péremptoire avec toi… Tranchante… Comme je l’ai été en te donnant rendez-vous ici… Et tu obtempères… Jamais tu n’oseras te dresser contre une volonté qui exige fermement de toi… C’est pas vrai peut-être ?… Tu ne réponds pas, hein ?!… Qui ne dit mot… En attendant tu dois bien te demander ce que je te veux…
- Oh, oui !…
- Tu n’en as pas la moindre petite idée ?…
- Je ne sais pas…
- Tu ne sais pas si tu en as une petite idée ?… C’est tout toi, ça… Bon, mais il y a combien de temps qu’on travaille ensemble ?… Bientôt un an… Et en un an j’ai totalement pris le pas sur toi !… Théoriquement tu es ma supérieure hiérarchique… Théoriquement… Parce que qui donne les ordres ?… Qui décide chaque fois que c’est nécessaire ?… Qui fait des reproches à l’autre quand le travail laisse à désirer ?… Qui commande en réalité ?…
- C’est toi…
- Bien sûr que c’est moi… Et c’est moi parce que j’ai de la personnalité… Une autorité naturelle… Qui coule de source… Qui va de soi… Je m’impose avec évidence… Tandis que toi… Ce n’est pas que tu n’aies pas de personnalité à proprement parler… Non… Mais il faut que quelqu’un la façonne… Te dirige… Tu ne peux t’épanouir qu’à « l’ombre de… » … Ca te rassure… Ca te donne confiance en toi… Sans une autorité qui te prenne délibérément en mains, tu es complètement perdue… Non ?… Je me trompe ?… Bien sûr que non !… Et tu le sais très bien… Tu sais très bien que sans moi… Seulement tout ça, pour le moment, ça reste dans le non-dit… Dans l’implicite… Tu peux encore, quand tu le souhaites, te voiler la face… Te raconter toutes les histoires que tu veux… Il est plus que temps que ça éclate au grand jour… Que tu acceptes de te voir telle que tu es…

Elle a avancé la main. Les deux. Les a posées sur ses épaules. A lentement fait glisser, sans la quitter des yeux, la robe le long des bras. L’a accompagnée jusqu’en bas…
- Tu n’as rien dit… Tu ne diras rien… Quoi que je fasse… T’opposer à moi ?… Me résister ?… C’est bien au-dessus de tes forces…
Elle a détaché le soutien-gorge, l’a jeté au loin derrière elle…
- Mais c’est qu’on serait pudique !… On se cache honteusement derrière ses bras… J’adore…
Elle a glissé deux doigts sous l’élastique de la culotte…
- Tu vas voir… Jusqu’au bout de toi je vais t’emmener… Petit à petit… Tout doucement… Te mettre en paix – en harmonie – avec ta véritable nature… Te rendre heureuse… Le seul moyen de l’être, c’est de ressembler à soi-même… Du plus près possible… Tu ne crois pas ?…
- Si !…
Elle l’a très légèrement descendue…
- Demande-le moi !…
- Quoi donc ?
- Tu le sais très bien !…
- Enlève-la moi !…
- Eh bien voilà !… Tu vois quand tu veux…
Elle la lui a baissée…
- Tu restes comme ça maintenant… Tu bouges pas… Je reviens… J’en ai pas pour longtemps… Qu’est-ce qu’il y a ?… Qu’est-ce que tu veux dire ?… Que des gens risquent de passer ?… Je le sais bien… Et alors ?!… Quelle importance ?!…

- Qu’est-ce tu fais à poil ?…
- Hein ?!… Mais tu m’avais dit…
- Je t’avais dit… Je t’avais dit… Je t’avais rien dit du tout… Et quand bien même je t’aurais dit !…C’est pas une raison… Est-ce qu’on reste comme ça toute nue en pleine nature ?… Au risque que n’importe qui surgisse… Et qu’il se passe ensuite n’importe quoi… Est-ce que tu réfléchis de temps en temps ?… Non… Tu es irresponsable… Complètement irresponsable… Et s’il y a pas quelqu’un pour te mettre un peu de plomb dans la cervelle !… Bon, mais on va s’en occuper… Je vais m’en occuper… Tu sais ce que tu mériterais ?… Tu le sais ?…
- Oui…
- Quoi ?…
- Une fessée ?…
- Evidemment une fessée… Et une bonne !… Et je peux te dire que tu vas pas y couper… Allez, approche !…

2 commentaires:

  1. Une fessée n'a pas besoin d'être méritée... juste désirée...

    RépondreSupprimer
  2. C'est peut-être justement parce qu'elle est désirée qu'elle est méritée... Lol...

    RépondreSupprimer