Nombre total de pages vues

jeudi 13 mars 2014

La petite vendeuse (10)

Le dimanche suivant elle a débarqué chez moi avec trois grands sacs de voyage…
– Qu’est-ce que tu fais ?
– Ça se voit pas ? Je viens m’installer… Ici… Ça vous va pas ?
– Oh, si ! Si ! Au contraire…
– Je serai sur place… J’aurai plus toute cette route à faire… Et puis je pourrai vous avoir à l’œil comme ça… Avec vous il vaut mieux… On sait jamais ce que vous êtes capable d’inventer…
Elle a fait le tour de l’appartement…
– Mouais… Mouais… C’est spacieux… Pas trop mal agencé… Un peu vieillot… Bon, mais ça avec vous fallait s’y attendre… Quant à la décoration… vous avez vraiment des goûts de chiottes, hein ! Bon, mais on verra ça… Si je reste on verra ça…
– Si tu restes ?
– Ah, ben oui… Oui… Je vous ai bien prévenue… C’est juste un essai qu’on fait… Et si ça va pas comme je veux je prends mes cliques et mes claques et je vous plante là, vous, votre magasin et votre petite existence étriquée…
– Ça ira… Ça ira… Je te jure que ça ira…
– C’était celle-là votre chambre, hein ?
– C’est celle-là, oui…
– Non… C’était… Je la prends… C’est la plus confortable… Avec la plus belle vue… Dans celle d’en face vous irez… Vous y serez très bien, vous verrez…
Et elle s’est mise à vider mon armoire… À jeter tous mes vêtements en vrac sur le lit…
– Ce ramassis d’horreurs ! Faudra faire un sacré tri là-dedans… Mais pas aujourd’hui… On n’a pas le temps… Tiens, c’est quoi, ce sac ?
– C’est à moi…
– Oui, ben ça j’me doute ! C’est pas au roi de Prusse… Lâchez ! Lâchez, j’vous dis ! Ah, ben d’accord ! D’accord ! On s’ennuie pas à ce que je vois… Mais c’est qu’il y en a toute une collection en plus ! De quoi bien s’amuser pendant les longues soirées d’hiver… Madame se flanque une bonne fessée… Histoire de se mettre en appétit et après… Bon, mais confisqué tout ça… Jusqu’à nouvel ordre… Jusqu’à ce que je sois satisfaite de la façon dont vous vous comportez avec Stéphane… Parce que j’ai pas dit mon dernier mot de ce côté-là… C’est bien beau de rêver… De se faire tout un tas de films… De s’imaginer tout un tas de choses en s’envoyant toute seule au septième ciel… Mais il y a aussi la réalité… Il y a d’abord la réalité… Et si vous en aviez tenu compte un minimum vous n’en seriez pas là où vous en êtes aujourd’hui… À vous morfondre toute seule, sans mec, en essayant de vous faire croire que c’est la vie que vous avez choisie…


Elle a éclaté de rire…
– Qu’est-ce vous avez cru ? Que je venais vous aider à éplucher les patates ? Ah, non, non ! Ça, il y a pas de risque… Non… Déjà que je me tape tout le boulot au magasin vu que vous êtes pas fichue de réussir une vente… Alors vous imaginez tout de même pas qu’en plus je vais me coltiner la bouffe, les courses, le ménage et tout le tintouin… Manquerait plus que ça ! D’ailleurs vous savez pas ce qu’on va faire ? Le matin j’y descendrai toute seule maintenant au magasin… J’ai pas besoin de vous… Au contraire même… Vous êtes souvent plus un handicap qu’autre chose… Et comme ça vous aurez tout votre temps pour faire ce qu’il y a à faire ici…


Elle a repoussé son assiette…
– J’ai vu Stéphane hier soir… Et je peux vous dire qu’il vous garde un chien de sa chienne… Il a pas apprécié, mais alors là pas du tout, votre comportement…
– J’ai été au-dessous de tout, oui, je sais… Plus j’y repense et plus je me rends compte que j’ai vraiment été au-dessous de tout…
– Ça, c’est le moins qu’on puisse dire…
– Je m’en veux… Tu peux pas savoir comme je m’en veux… Surtout vis-à-vis de toi… Parce qu’il y a plein de choses que t’as comprises… Des choses que je voulais pas reconnaître… Que je voulais pas admettre… Tu m’as percée à jour…T’as mis le doigt dessus… Tu fais tout pour me sortir la tête hors de l’eau et moi j’ai rien trouvé de mieux que de…
– Oui… Bon… On va pas revenir non plus sans arrêt là-dessus… Le passé, c’est le passé… Et vous avez été punie pour ça… Par contre on va le revoir Stéphane… Très bientôt… Et je lui ai promis que vous seriez dans de bien meilleures dispositions…
– Oh, oui… Oui… Ça, oui…
– Vous avez intérêt… Parce que alors là…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire