Nombre total de pages vues

lundi 24 mars 2014

Le Centre (62)



– Alors là elle peut toujours courir…Tu sais ce qu’elle veut ?
– Non… Quoi ? Dis !
– Que tu m’en mettes une et que le lendemain je lui montre les marques… Dans mon bureau elle veut que ça se passe en plus ! Non, mais t’imagines ?
– La garce !
– Jusqu’à mercredi elle me donne… Pas un jour de plus…
– Sinon ?
– Sinon elle lâche le morceau…
– Tu vas faire quoi ?
– Rien du tout… Tu te figures quand même pas que je vais baisser mon froc devant elle… Manquerait plus que ça…
– Oui, mais alors…
– Tais-toi ! Je t’en supplie, tais-toi !

– Bon, allez !
– Allez, quoi ?
– Colle-m’en une ! On est mercredi demain…
– Mais je croyais que…
– Que quoi ? C’est ça ou je vais être la risée de toute la boîte… Je les vois d’ici les Maxime Grosjean… les Stéphanie Buron… les Claire Magon… Ah, ils vont s’en donner à cœur-joie… Alors à choisir…

– Tu vas faire la gueule longtemps ?
– Je fais pas la gueule…
– Je sais pas ce qu’il te faut ! C’est l’autre ? C’est la Mélanie, hein ?
– Évidemment que c’est elle… Qui veux-tu que ce soit ? Elle a été odieuse…
– Vide ton sac… Ça te fera du bien…
– Dix fois elle a déboulé dans mon bureau… Sous un prétexte… Sous un autre… Sans jamais me parler de rien… Il y a qu’à midi… Là elle a fermé la porte à double tour… « Tu vois que je sais être discrète quand je veux… » Et elle m’a virée de mon fauteuil… « C’est ma place aujourd’hui… » S’y est confortablement installée… « Alors ? On s’est montrée raisonnable ? On s’est gentiment laissé donner panpan-cucul ? » Et elle a éclaté de rire… « Tu verrais ta tête ! J’adore… Un bon moment je vais passer… Je sens ça… » J’ai explosé… « Bon, allez, finissons-en ! » « T’es bien pressée… On a tout notre temps… Et puis c’est pas tous les jours qu’on a la chance d’avoir un « petit chef » tout fraîchement chef à sa merci comme ça… Faut que je savoure… » Elle s’est levée… Est allée jusqu’à la fenêtre… Où elle est restée un long moment à regarder dehors… Elle est venue se rasseoir… « Je savais que j’y arriverais… Moi, quand on me cherche… Je savais qu’à force de patience et de persévérance j’y arriverais… Faut dire aussi que j’en ai passé du temps sur ton palier… Des heures et des heures… C’était très instructif… Et, soit dit entre nous, il est très mal insonorisé ton appart… Mais tant mieux ! Tant mieux ! Ça m’a permis d’apprendre des tas de choses… Vraiment des tas de choses… Bon, mais allez, je te sens impatiente de te déculotter… Eh ben vas-y ! Qu’est-ce t’attends ? »
Je lui ai tourné le dos…



– « Oui… Non, mais plus bas ! Ça vaut pas sinon… Là… Comme ça, oui… Mouais… Mouais… Non, mais tu te fiches du monde… Il y a rien… Quasiment rien… » « Ce sera parti… Ça se sera effacé dans la nuit !… » « Ben voyons ! Elle y a pas mis beaucoup de bonne volonté ta coloc plutôt oui… Bon, mais ça fait rien ! Vous allez recommencer… » « Alors ça il en est pas question… » « Oui, ben c’est ce qu’on va voir… » « C’est tout vu… Et s’il faut que je porte plainte… je porterai plainte… » « Tu sais très bien que tu le feras pas… T’aurais beaucoup plus à y perdre qu’à y gagner… Et puis plainte pour quoi ? Diffamation ? J’ai toutes les preuves de ce que j’avance… » « Pour chantage… » « T’as pas peur du ridicule… Allons, Stéphanie, allons ! Tu sais très bien que tu as tout intérêt à ce que ça reste entre nous tout ça… À ce qu’il y ait le moins de monde possible au courant… D’autant que je pourrais soulever d’autres lièvres… Madareille par exemple… Entre autres… »
– Quelle salope ! Non, mais alors là quelle salope !
– Elle me tient… Je peux bien retourner la question dans tous les sens elle me tient…
– Il doit bien y avoir une solution quand même…
– Laquelle ?
– Je sais pas, moi ! On a pas le droit d’écouter comme ça aux portes …
– Tu connais une loi qui l’interdit ?
– C’est dégueulasse… C’est vraiment dégueulasse…
– Elle l’emportera pas au paradis… T’inquiète pas qu’elle me paiera ça… Et cher… Très cher…
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire