Nombre total de pages vues

lundi 24 février 2014

Le Centre (58)




Un coup de sonnette… Ma voisine de palier…
– Je vous dérange pas ?
– Mais non ! Entrez !
– Non… Non… Je veux pas vous importuner… C’est juste que… vous avez su pour madame Laliette, la mémé du troisième, ce matin ?
– Non… Je travaille de nuit… Alors le matin…
– Vous dormez, oui, je sais… Elle s’est fendu le crâne sur le carrelage de sa cuisine la pauvre vieille… Elle appelait au secours tant qu’elle pouvait… Sauf que c’était fermé de l’intérieur et que personne avait les clefs… Quand les pompiers sont arrivés elle avait perdu connaissance… Et beaucoup de sang… Aux dernières nouvelles elle va s’en sortir… Mais ce que ça prouve en tout cas, c’est qu’il faudrait toujours que quelqu’un ait un double… On sait jamais… Sans parler de cas aussi extrêmes il peut se passer n’importe quoi… Un incendie à l’étage du dessous… Une fuite d’eau à celui du dessus… Moi, en tout cas, je me sentirais beaucoup plus rassurée si quelqu’un avait les clefs de mon appartement… Et comme vous êtes mon plus proche voisin et la seule personne de tout l’immeuble en qui j’ai vraiment confiance je vous mettrais bien à contribution… Si vous n’y voyez pas d’inconvénient…
– Aucun inconvénient, non… Bien sûr que non…
Elle est allée aussitôt me les chercher…
– Et si vous, de votre côté… Ce sera bien volontiers, hein !
Et est repartie avec les miennes…

Mon premier soupçon je l’ai eu un matin, en rentrant du boulot… Une odeur… Une odeur légère, ténue, indéfinissable… Une odeur inhabituelle… Étrangère…

Quelques jours plus tard ce fut ma télé, retrouvée en veille, alors que j’étais convaincu de l’avoir éteinte…

Le mercredi suivant un rond d’humidité sur le tapis, devant le canapé, comme si on s’était efforcé de nettoyer quelque chose… Quelqu’un s’introduisait chez moi… Ça ne faisait pas l’ombre d’un doute… Qui ? Il ne fallait pas être grand clerc pour le deviner : ma chère voisine…Qui avait habilement manœuvré pour disposer de mes clefs… Et qui jouait sur du velours : j’avais des horaires extrêmement réguliers… Je quittais mon appartement chaque soir, sur le coup de neuf heures, pour n’y revenir que le lendemain matin entre six heures et demie et sept heures… Elle avait donc toute la nuit le champ libre… Mais que diable venait-elle faire chez moi ? Qu’y cherchait-elle ? Mystère… Un mystère que je me suis bien juré de percer…

Un petit coup de fil à mon patron et, au lieu de me rendre sur mon lieu de travail, je suis allé m’installer sur un banc dans le petit square derrière… De là j’avais une vue imprenable sur la fenêtre de ma salle de séjour… Je n’ai pas eu à attendre bien longtemps… À dix heures elle s’est illuminée… J’ai laissé passer un peu de temps… Dix minutes… Vingt… Et puis je suis tranquillement monté…

Elle n’avait pas refermé la porte de l’intérieur…
– Non, mais faut pas se gêner !
En petite culotte blanche et bas résille, elle regardait tranquillement la télévision… Qu’elle s’est empressée d’éteindre, quand elle m’a entendu, avant de se dissimuler, tant bien que mal, avec l’un des gros coussins du canapé…
– Mais qu’est-ce que vous faites là ?
– C’est plutôt à vous qu’il faut poser la question, non ?
– Je… C’est-à-dire que… C’est super un grand écran comme ça… J’en ai pas, moi… Alors je me suis dit : « Il est pas là… Et je fais pas bien de mal… Et puis je suis sûre que si je lui demandais il accepterait en plus… »
– En tout cas vous manquez pas d’air…
– Vous voulez un whisky ? C’est le mien… Je l’ai apporté… J’allais quand même pas vous boire le vôtre…
– Ce sont des scrupules qui vous honorent… Et vous regardiez quoi sans indiscrétion ?
– Oh, rien ! Rien de bien intéressant…
– Mais si ! Faites voir !
Et j’ai tendu la main vers la télécommande… Elle aussi…
– Non ! Non, j’vous dis !
J’ai été le plus rapide…
– Mais c’est que c’est mon disque dur externe qui tourne en plus ! Il y en a des choses là-dessus… Faut dire aussi… 2000Go… Et sur quoi il s’était porté votre choix ? Un film d’horreur ? Un thriller ? Ah, non, tiens ! Un film de fessée… Vous avez bon goût… Parce qu’il est super celui-là… La fille est magnifique… Et le scénario tient la route… C’est pas toujours le cas… Même le type il est très classe… Hein ? Vous trouvez pas ?


– Je…
– Désolé de vous avoir interrompue… Au meilleur moment en plus… Bon, mais vous savez pas ? On va le regarder ensemble…
– Je vais rentrer… Je…
– Ah, mais si ! Si ! Ça me fait plaisir…

(à suivre)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire