Nombre total de pages vues

jeudi 28 mars 2013

Escobarines: Aglaé et Valentine ( 2 )


– Tu l’as vu ?
– Évidemment que je l’ai vu…
– Tu lui as dit ?
– J’ai pas eu besoin… Il a deviné…
– Et alors ?
– Il tient toujours ses promesses… Il viendra…
– Aujourd’hui ?
– Ça… C’est à lui de voir…

– Il viendra plus maintenant…
– Sûrement pas, non… Il est trop tard…
– Hier non plus il est pas venu… Ni avant-hier…
– Je sais, oui…
– Il t’a dit quelque chose ?
– Non… On n’en a pas parlé…
– Tu vas voir que ça lui sera passé d’idée…
– Oh, tu vas pas recommencer, écoute…
– Je recommence pas, mais…
– Mais tu parles plus que de ça… Depuis trois jours tu ne parles plus que de ça… Ça devient lourd à force… Vraiment lourd…

– Bonjour… Je suis Ugo… le copain d’Aglaé…
– Ah, oui, bonjour… Entrez… Entre… Elle devrait pas tarder, mais elle est pas là…
– Ça tombe bien… Je voulais te parler…
– À moi ?!
– À toi, oui… Que tu m’expliques un peu pourquoi tu tiens tant à la voir recevoir une fessée Aglaé…
– Oh, j’y tiens pas plus que ça, hein…
– À l’entendre…
– Elle exagère… Elle a toujours exagéré… Pour tout… Non… C’est juste comme ça que je veux voir… Pour me rendre compte… Parce que c’est un truc je connais pas du tout… Ça me paraît complètement fou… Alors quand elle m’en a parlé… Qu’elle m’a dit qu’elle en recevait…
– Simple curiosité en somme…
– Voilà, oui…
– Mais alors c’est pas obligé que ce soit Aglaé du coup… Ça pourrait être n’importe qui d’autre…
– Oh, sûrement, oui…
– Tu as raison finalement… C’est pas une bonne idée Aglaé… Vous êtes copines depuis des années... Vous vivez sous le même toit… C’est beaucoup trop compliqué… Non… Je vais te trouver quelqu’un d’autre… Aucun problème…
– Oui, oh, mais c’est pas…
– Non ? Ça te va pas ?
– Si…
– T’as l’air déçue…
– Oh, non, je suis pas déçue, non…
– Oh, que si ! Si, tu es déçue… Parce que c’est Aglaé que tu veux voir fessée… Aglaé et personne d’autre… Et c’est bien compréhensible… Parce que depuis le temps que vous vous connaissez toutes les deux il s’en est accumulé des rancoeurs entre vous… Vous vous entendez bien, oui, mais au prix de toute une quantité de non-dits… Il a fallu – il faut encore – passer sur une foule de choses, non ?
– Ben si, mais…
– Tiens, par exemple, il y a combien de temps que t’as pas eu de petit ami ? Deux ans… Plus de deux ans…
– Comment tu... ? Ah, parce qu’elle t’a dit ?
– Est-ce qu’elle s’est privée, pendant tout ce temps-là, de t’exhiber les siens sous le nez ? De te vanter en long, en large et en travers, leurs exploits au lit ? Et t’inquiète pas qu’elle y prenait un malin plaisir, va ! Alors que tu lui en veuilles quoi de plus légitime ? N’importe quelle femme à ta place… Non ?
– Si !
– Sans compter tout ce que tu es la seule à savoir… Qu’est pas passé… Qui passera jamais… Qui continue à te faire obstinément mal… Tout ce que, au fond de toi, tu rêves de la voir payer… De la faire payer…
– Mais comment tu sais ? Personne…
– Elle est là l’occasion… L’occasion ou jamais… Alors tu sais pas ? C’est pour tout ça que je vais la lui donner tout-à-l’heure… À ta place…
– Là voilà… Je l’entends… Elle arrive…

– Bien… elle est prête la petite Aglaé ?
– Je suis prête, oui…
– Eh bien alors… allez !  

     
     







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire