Nombre total de pages vues

jeudi 14 mars 2013

Escobarines: Au pied du mur


– Ah, ben bravo ! Bravo ! Vous pouvez être fières de vous…
– Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce qu’on a fait ?
– Et elles demandent ce qu’elles ont fait ! Vous étiez où ce matin ?
– Ce matin ?
– Faites bien les andouilles… Ce matin, oui…
– On… C’est parce que… On a pensé… On s’est dit… On leur a porté deux trois trucs vite fait à Jo et à Sam…
– Ouais… Et direct dessus vous les avez amenés les keufs du coup…
– Nous ?
– Vous, oui…
– Oh, non ! Non ! C’est pas vrai ?! Non ! On n’a pas fait ça ?!
– Eh si ! Mais putain qu’est-ce qui vous est passé par la tête ?! Parce que nous on leur trouve la planque royale… Que pour aller les dénicher là-dedans ils pouvaient se gratter un moment… Et vous, vous avez rien de plus pressé que de vous précipiter là-bas ! On vous l’a pas assez dit que c’était zone interdite… Qu’on allait forcément nous mettre sous surveillance et nous pister… Mais non ! Vous êtes toujours plus malignes que tout le monde…
– Ils les ont pris ?
– À votre avis ? Évidemment qu’ils les ont pris… Depuis le temps que ça les travaillait…
– Et c’est notre faute, putain ! C’est notre faute…
– Ah, ben ça !
– Ils sont où ?
– Pour le moment… en garde à vue… Mais ils vont morfler, ça, c’est sûr ! Ils vont morfler…
– On peut faire quoi, nous ?
– Rien du tout… Attendre… Maintenant qu’elle est faite la connerie…
– Je m’en veux… Oh la la ! Qu’est-ce que je m’en veux !
– Et moi donc ! C’est moi qu’ai eu l’idée en plus…
– En attendant… on a décidé, là… Tous… À l’unanimité… On veut plus rien avoir à faire avec vous… Personne… Vous êtes beaucoup trop dangereuses…
– Mais on recommencera pas… On vous jure… On fera attention…
– Ah, oui alors, oui… Ce coup-ci on est vaccinées…
– Que vous dites… Mais non… Non… Il y a trop de risques avec vous…
– Pam et Nelly elles sont bien restées, elles… On les a pas virées…
– C’est vrai, ça ! Et pourtant ce qu’elles avaient fait c’était bien pire…
– Exprès c’était, elles… Alors que nous…
– Oui, mais Pam et Nelly, elles, elles ont payé leur dette…
– On sait… On a vu…
– Maintenant si, de votre côté, vous êtes prêtes à payer la vôtre on pourra éventuellement reconsidérer la situation…
– Ce serait… ?
– De la même façon… Exactement de la même façon… Réfléchissez… Vous nous direz…

– Qu’est-ce qu’on fait ?
– Ben…
– Ils leur avaient mis le cul dans un état à Pam et à Nelly…
– C’est pas ça le pire, moi, j’trouve… Parce que ça encore… Non… C’est de leur avoir fait contre notre mur… Avec toute la bande autour… Et tout le monde qui regardait aux fenêtres…
– Je sais, oui… Il y en a même qu’ont applaudi à la fin…
– D’un autre côté moi, je me vois pas sans eux…
– Moi non plus… Je le supporterais pas ça…
– Ben oui… Oui… Tu te rends compte ? T’imagines ?
– Sans compter que…
– On n’a pas trop le choix finalement…
– On l’a pas du tout, tu veux dire, oui…
– Bon, ben allez ! On va les retrouver… Plus vite ce sera fait…

– Vous êtes vraiment décidées ?
– Oui…
– Bon ben allez, alors ! Allez ! On met les petits culs à l’air… Voilà… Très bien… Les mains contre le mur maintenant… Et on regarde devant soi…

– Vous vous en êtes quand même pas trop mal tirées, les filles… Si, c’est vrai… Nettement moins bien que Pam et Nelly… Ah, si, si, faut dire ce qui y est… Elles, elles s’étaient montrées vraiment courageuses… Vous par contre… Mais bon… On peut pas trop vous en demander non plus… Non… Ce qu’on voulait surtout maintenant, c’est vous rassurer… Parce qu’en réalité ils les ont pas serrés Jo et Sam les keufs… Ils sont toujours là-bas bien pépères…
– Hein ? Mais alors…
– Alors ça aurait pu… Reconnaissez que ça aurait pu…    

2 commentaires:

  1. Tant qu'il y a une raison... bonne ou mauvaise... réelle ou imaginaire... vraie ou fausse...

    RépondreSupprimer
  2. Suffit en effet d'en trouver une qui soit suffisamment plausible...

    RépondreSupprimer