Nombre total de pages vues

lundi 18 février 2013

Le Centre ( 7 )



Laëtitia s’est retournée une dernière fois avant de laisser retomber le rideau…
– J’ai pas de conseils à te donner, mais méfie-toi de Valentine comme de la peste… Elle est tordue cette fille… Complètement tordue…
– C’est aussi l’impression qu’elle me donne … Mais je ferai attention… Oui… Merci...

Valentine a presque aussitôt déboulé… Jeté ses affaires en vrac dans le placard…
– Tu fais voir ? Oh, allez ! Juste un peu… Qu’est-ce ça peut te foutre ? Je t’ai déjà vue  n’importe comment… Et puis ça change tellement vite après… Oh, oui dis donc ! Oui… Il y est allé gaiement… C’est marrant… On voit encore l’autre en-dessous… Et drôlement bien… Deux couches superposées ça fait… Pas mal c’est… Pas mal du tout…
– Bon, allez ! Ça y est ? T’as fini ?
– Pour le moment, oui… C’est Lambert qui t’a gaulée à ce qu’elles ont dit les autres… À fouiner du côté de la direction… C’est exprès que t’y es allée traîner là-bas ? Pour qu’il t’en colle une ?
– Hein ? Ah, mais non… Non… Pas du tout… Non… Je me suis paumée…
– Tu parles ! À d’autres…
– Mais si ! C’est vrai, hein !
– C’était souvent l’année dernière qu’il y avait des filles qui s’égaraient par là-bas… Parce qu’avec Lambert c’est toujours à la main que ça se passe… Jamais autrement… Et qu’il fait pas semblant…
– Ça… J’en sais quelque chose…
– Tu sais ce qu’on pourrait faire ? Ce serait que t’y retournes…
– Et puis quoi encore ?
– Oh, mais pas demain… Dans trois quatre jours… Quand ça se sera effacé… T’y retournes… Moi, je serai cachée quelque part… Je pourrai le voir te la donner comme ça… Tu cries beaucoup ? Tu gigotes ?
– Je sais pas… Je me rends pas compte…
– Ben je pourrai te dire comme ça… On ira, hein ?!
– Non… J’ai pas envie…
– Ben pourquoi ? C’est bien pour en prendre des fessées que t’es venue là…
– Oui, mais à condition qu’il y ait des raisons…
– Il y en aurait bien une, là…
– Mais pas une vraie… Pas une à moi…
– C’est quoi celles à toi ?
– C’est compliqué… Et puis c’est moi que ça regarde… Et personne d’autre…
– Oh, à moi tu peux bien…

Il y a eu la voix dans le couloir…
– Mesdames… Mesdemoiselles… On éteint maintenant… Et silence complet…

Réveillée… En sursaut… On me secouait… Elle me secouait…
– Qu’est-ce tu fais ? Qu’est-ce qu’il y a ?
– Rien… T’as vu ? Il commence à se lever le jour…
– Et alors ?! Qu’est-ce que tu veux que ça me foute ?
– On a encore le temps que tu me montres avant qu’on vienne nous faire lever… Je suis sûre que ça a déjà changé depuis hier soir…
– Oh, laisse-moi dormir, merde !
– Montre-moi ! Sinon… Sinon je leur dis que tu t’es tripotée toute la nuit et que ça m’a empêchée de dormir… Et alors là, ce coup-ci, je te dis pas ce que tu vas ramasser…
– Mais c’est dégueulasse… T’es dégueulasse…  
– Si tu veux… Et pire que ça encore… Je m’en fous du moment que tu montres… Allez, va t’accouder la fenêtre… Attends… Mets tes petites baskets bleues d’abord… J’adore… Et ta petite culotte… Juste pour que j’aie le plaisir de te voir la faire dégringoler…

– Te retourne pas… Surtout te retourne pas… T’es très bien comme ça… C’est génial… Oh, non… Il faut… Il faut qu’un jour je t’en voie prendre une… Il faut absolument… J’y arriverai… D’une façon ou d’une autre j’y arriverai… Je te jure que j’y arriverai…
Elle s’est approchée… A posé ses mains sur mes hanches…
– Te retourne pas… Je veux pas que tu te retournes…
Et puis sur mes fesses… Les deux…
– C’est chaud… C’est encore tout chaud…
Elle a appuyé… Du bout du doigt…
– Ça fait mal ?
– Pas vraiment… Non…
– Et là ?
– Non plus…
Ses lèvres… Du bout de la langue elle s’est insinué entre…
– Arrête ! Arrête, j’te dis… Cette fois ça suffit…
Des pas dans le couloir…
– Mesdames ! Mesdemoiselles ! Debout ! À la douche !
– Tu perds rien pour attendre…  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire