Nombre total de pages vues

jeudi 6 septembre 2012

Escobarines: Flagrant délit ( 5 )


– Ça lui aura un peu remis les idées en place à cette grande fille…
– Faut le souhaiter…
– Ce serait quand même malheureux… Quand on voit tout le mal que cette pauvre Mathilde elle se donne pour elle…
– Oui, oh, alors ça ! C’est sûrement pas la reconnaissance qui va l’étouffer… C’est pas le genre…
– Tout leur est dû aujourd’hui… Tout…
– Et je suis prête à parier que dans trois jours ce sera redevenu exactement comme avant…
– C’est probable en effet…
– On se demande ce qu’il leur faudrait… On se demande…
– Moi, à la place de Mathilde, je laisserais tomber… C’est pas la peine… Elle perd son temps… Elle en tirera rien… Je te foutrais ça dehors… Une bonne fois pour toutes…
– Moi, de mon temps, je me serais pris une fessée comme ça je peux vous dire qu’après j’aurais filé doux…
– Oui, parce que pour une fessée c’était une fessée…
– Non, mais regardez-là ! Elle en a rien à faire… C’est clair… Strictement rien à faire…
– Ça nous narguerait presque…
– Ça nous nargue carrément, oui…
– Si c’était de moi, je te lui en remettrais une autre bien sentie par là-dessus, tiens !
– Elle est bien trop bonne avec elle Mathilde… Bien trop bonne…

– Alors ça y est cette fois ? Je suis quitte ?
– Quitte ? Sûrement pas !
– Hein ? Mais pourquoi ? Vous aviez dit… Vous aviez dit que ça effacerait tout si je l’avais en public…
– Pas en te comportant comme tu t’es comportée…
– Mais qu’est-ce que j’ai fait ?
– Et elle demande ce qu’elle a fait ! Non, mais tu t’es pas vue ! Tu t’es montrée d’une insolence ! Tu toisais tout le monde avec un de ces petits airs supérieurs…
– C’était eux, là ! C’était eux avec leurs commentaires…
– Qui étaient parfaitement justifiés… Ton attitude a été inqualifiable… Absolument inacceptable… Et tu vas commencer par le reconnaître…
– Ils m’avaient agacée !
– Je veux pas le savoir… Et je te conseille vivement, dans ton propre intérêt…
– Ils me cherchaient… Si, c’est vrai, hein ! Ils m’ont cherchée…
– N’aggrave pas ton cas…  
– Mais non, mais… Oui, bon, c’est vrai… Je reconnais… J’aurais pas dû…
– Et ben voilà ! À la bonne heure ! Tu vois quand tu veux…
– Vous allez me faire quoi alors maintenant ?
– Tu resteras tout-à-l’heure après la fermeture… Je te dirai…

– Baisse… Ton pantalon… Baisse… La culotte aussi… Là ! Oh, mais c’est encore tout rouge… Quasiment tout neuf ! Faut dire aussi que c’est tout récent… Et que tu marques beaucoup… Bon, mais tu vas commencer par aller au coin… Allez, va vite… Et ouvre toutes grandes tes oreilles… Tu reconnais ?
– Oui…
– C’est quoi ?
– Ma fessée… Ma fessée d’hier soir… Et les gens… Les gens qu’étaient là…
– Que j’ai enregistrés, oui… Que tu puisses entendre et réentendre ce qu’ils avaient à dire… Que ça te plaise ou non…
– Vous croyez qu’ils le pensent ? Que je suis une grosse feignante… Ils le pensent vraiment ?
– Évidemment qu’ils le pensent… J’ai fait ce qu’il fallait pour…
– Mais c’est pas vrai… Vous savez bien que c’est pas vrai…
– C’était ton choix… Plutôt passer pour une paresseuse que pour une voleuse…
– Je sais bien, oui, mais…
– Mais si tu as changé d’avis tu vas pouvoir rétablir la vérité… Très prochainement… Parce que tu vas bien entendu aller leur présenter tes excuses pour ton comportement d’hier soir…
– Oh, non…
– Bien sûr que si ! Bon, mais maintenant sois gentille… Laisse-moi lire… Toi, pendant ce temps-là, écoute… Ça va passer en boucle… Écoute et médite…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire