Nombre total de pages vues

lundi 18 juin 2012

Un mariage ( 11 )


– C’est pas une bonne idée que j’ai eue là ce petit gueuleton au restaurant tous les deux avant d’aller là-bas ? Si, hein ? Moi, en tout cas, ça me plaît bien… Déguster tout un tas de bonnes choses comme ça en me disant qu’après c’est mon Benjie que je vais déguster… Au propre comme au figuré…
– Pourquoi tu ris ?
– Parce que… Parce que je regarde les gens autour et j’imagine leurs têtes s’ils savaient… S’ils savaient qu’aussitôt le dessert avalé mon mari, ici présent, va m’emmener en direct me faire sauter chez mon amant… Qu’il attendra sagement que ce soit fini… Et qu’en plus, après, si ça tombe, il va se prendre une râclée au martinet… Parce qu’il n’aura rien trouvé de mieux à faire, pour passer le temps, que de se taper, à défaut d’autre chose, une petite branlette en nous écoutant… Ce qui lui est formellement interdit… Mais vous pouvez, hein ! J’ai tout prévu… Dans mon sac il est le martinet… D’ailleurs, tiens, je vais le mettre sur la table plutôt… Que ça vous donne à réfléchir…



– J’ai trop envie, mon Benjie… De toi… De nous… De tout…
Et elle s’est jetée dans ses bras…
– Non, mais comment j’ai envie ! Enlève ! Vite ! Allez, enlève tout ça !
Sa chemise… Qu’elle lui a arrachée… Son pantalon…
– Mais aide-moi au moins !
Et puis elle… Elle… Elle s’est dépouillée… De tout…
Et elle l’a entraîné… Dans la chambre… Dont elle a tiré sur eux la porte… Qui ne s’est pas refermée… Qui est restée largement entrebaîllée…



– Et alors ? Il se l’est fait ?
– Un peu qu’il se l’est fait… Je vois pas qui aurait pu résister à ça… Parce qu’on en était autant l’un que l’autre avec Benjie… Ça donnait… Alors avec la porte ouverte… Et la lumière en plus…
– Il te l’a dit qu’il se l’était fait ou c’est toi qu’as demandé ?
– Rien qu’à sa tête quand je me suis levée j’ai su… À son air tout penaud… «  Oh, vous, vous ! Vous m’avez désobéi… Non ? » Il a fait signe que oui… Oui… « J’en étais sûre ! Bon, ben vous savez ce qui vous attend ? » Il savait, oui… « Déshabillez-vous ! Tout… Complètement… »
– Il était là Benjie ?
– Il dormait Benjie… Après la nuit que je lui avais fait passer…
– Et alors ?
– Et alors je l’ai planté là, tout nu, au milieu du séjour… Et je suis allée prendre une douche… Quand je suis revenue il avait pas bougé… Il attendait… « Bon, ben maintenant vous allez tout bien me raconter en détail… Ce que vous avez fait… Ce que vous avez ressenti… À quel moment vous avez giclé au juste… Tout… Je veux tout savoir… »
– Et c’était quand ?
– Deux fois il y a eu… Une au début quand Benjie il m’était dessus en bas avec sa langue… Et l’autre beaucoup plus tard pendant que je le chevauchais Benjie… Mais le plus beau… Tu sais pas le plus beau ? C’est qu’en racontant il bandait… Il a pas arrêté de bander… Jusqu’à la fin…
– C’est vraiment pas de pot pour toi qu’il s’y prenne aussi mal parce que…
– Oui… Bon… On va pas encore revenir là-dessus…
– Et donc ?
– Et donc j’ai attrapé le martinet… Et son truc je le lui ai caressé avec les lanières… « Je connais un bon moyen de faire cesser ça… Tout de suite… » Il y a pas eu besoin… Aussi sec c’est retombé… Tout fripé… Tout mou… Je l’ai fait mettre à genou du coup… Et je les lui ai passées partout les lanières… Le dos… Les fesses… La plante des pieds… Ça a duré… Duré… Et pour finir…
– T’as cinglé…
– Non… Parce que, si on réfléchit bien, c’est lui qu’avait décidé finalement en faisant ce qu’il avait fait… Qu’avait choisi de la recevoir sa correction… Et de la recevoir à ce moment-là… Ce qui me va pas… Mais alors là pas du tout…
– Vu comme ça…
– Non… Il va en tâter du martinet… Ça, c’est sûr… Au moment où il s’y attendra le moins… Maintenant par exemple… Là… Tout de suite… Pour lui faire perdre cette sale habitude qu’il a prise d’écouter comme ça aux portes quand on discute toutes les deux…    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire