Nombre total de pages vues

lundi 7 mai 2012

Un mariage ( 5 )


Elle a dormi pendant une bonne partie du trajet de retour…
– C’est pas vrai qu’on est déjà là ?! Mais on est presque arrivés ! Laissez-moi l’appeler Delphine… Que je la mette au courant pour le magasin… Ben oui, c’est moi, oui ! Super ! Ah, oui, super ! Plein de trucs il s’est passé… Je te raconterai… Lui ? Il est aux petits soins pour moi… Tout ce que je veux j’en fais… Pour le cul ? Ah, ça, par contre, non, c’est pas le top… T’avais raison… Enfin pas vraiment… Mais ça revient au même au bout du compte… Je te raconterai aussi… Bon… Mais c’est pas tout ça… Ta grande surface, là, tu peux t’en libérer quand ? Ben évidemment que tu l’as la place… Je te l’avais dit… Je te l’avais pas dit ?  



Dix fois, vingt fois elle a fait, en soupirant, le tour de l’appartement…
– Qu’est-ce que c’est nul chez vous ! Vous avez vraiment de ces goûts de chiottes… En tout cas comptez pas me faire vivre là-dedans ! Parce qu’au bout de huit jours je déprime complètement…  Alors de deux choses l’une : ou bien vous me laissez réaménager tout ça, à ma façon, de fond en comble… Ou bien on s’achète une maison pas trop loin où j’installe tout en repartant de zéro… À vous de voir…
– C’est-à-dire que…
– Que quoi ?! Vous allez quand même pas me faire croire que vous avez pas les moyens ! Avec un magasin qui tourne comme il tourne… Je suis bien placée pour le savoir… C’est la grande mode en plus tous ces trucs bio et compagnie… Que les gens ils s’imaginent que ça les protège du cancer et de tout le reste… Que vous pouvez bien prendre toutes les marges que vous voulez – et vous vous en privez pas – ils en ont rien à foutre… Ils achètent quand même… Bon, mais réfléchissez… Vous me direz…



– On reste là ? Oui ? Alors… feu !
Et elle a passé la semaine à contacter des entrepreneurs… À faire établir des devis…
– Vous allez plus la reconnaître votre baraque… Ce qui vaut mieux d’ailleurs… Parce que franchement…
À consulter des catalogues… À compulser des nuanciers…
– Le carrelage de la cuisine il faut le changer… Celui de la salle de bains aussi… Après je m’occuperai des revêtements de sol… Dans les chambres… Dans la salle de séjour… Et puis des papiers peints… C’est tout qu’il faut reprendre… Tout… De fond en comble… Il y a pas d’autre solution…



– Je vous ai pas demandé… Comment ça se passe au magasin avec Delphine ?
– Oh, bien… Bien… Elle s’est vite adaptée…
– J’en étais sûre… Delphine du moment qu’on la prend pas à rebrousse-poil… Et ça, c’est pas votre style à vous…



Le samedi elle ont filé toutes les deux…
– Je vous l’emprunte Delphine… Vous en mourrez pas de tenir le magasin une après-midi tout seul… Parce que faut que j’aille jeter un œil pour les meubles… Ce qu’on mettra quand ce sera fini les travaux… Et je voudrais bien son avis… Elle est d’excellent conseil là-dessus…



– Ah, commencez pas à râler…
– Mais j’ai rien dit !
– Oui, oh, je vous connais… Vous êtes furieux à l’intérieur… Alors que je vous explique… À courir les magasins comme ça pendant des heures on était complètement moulues… Et on a voulu se faire un petit resto… Entre filles… Histoire de se reposer un peu… Seulement on était à peine installées qu’il y a deux vieux copains à nous qui nous sont tombés dessus… On a discuté… Discuté… Et on n’a pas vu le temps passer… Quand j’ai réalisé il était minuit… J’allais quand même pas vous appeler à une heure pareille ! Au risque de vous réveiller…
– Je dormais pas…
– Oh, mais il faut, hein, quand c’est comme ça ! Faut pas m’attendre… Surtout que quand on se retrouve entre jeunes c’est forcé que ça finisse en boîte… Obligé…
– Tu as dormi où ?
– Ah, je l’attendais celle-là… Je l’attendais… C’est si j’ai couché que vous voulez savoir, hein, c’est ça ?! Ben évidemment… Ça fait des années et des années qu’on se connaît avec Nico… Ça fait des années qu’on couche quand on se voit… Même si c’est pas souvent…  Vous voudriez quand même pas que j’arrête comme ça du jour au lendemain… Sans raison… Il comprendrait pas… Et puis de toute façon…
– De toute façon ?
– Vous savez qu’on en a parlé de vous avec Delphine ? De ce qu’au lit vous êtes vraiment pas opérationnel… Oh, mais quoi ! Faites pas cette tête-là ! Vous êtes comme ça vous êtes comme ça… Il y a pas de quoi en faire tout un plat… Faut assumer, c’est tout… N’importe comment avec Delphine on s’est toujours tout dit alors… Et ce qu’elle pense, elle, c’est que, de ce côté-là, vous faites aucun effort… Qu’un type, quand c’est comme ça, s’il veut, il peut toujours apprendre… Parce qu’il y a des sexologues… Il y a des bouquins… Il y a des revues… Tout un tas de trucs… C’est pas ça qui manque… Alors, à son avis, vous vous en fichez complètement de me garder ou pas… Sinon vous feriez ce qu’il faut pour… Et peut-être qu’elle a pas si tort que ça finalement…     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire