Nombre total de pages vues

jeudi 5 janvier 2012

Escobarines: Vitrine ( 2 )


– J’ai peur, Antony, j’ai peur…
– Il est encore temps de faire demi-tour…
– Non, non… Plus maintenant… Mais j’ai peur… Il va se passer quoi au juste ?
– Je te l’ai déjà dit cent fois… Ce sera comme dans ton rêve… Exactement comme dans ton rêve… Sauf que ce ne sera pas ta vraie patronne… Et que ce sera un autre magasin que celui où tu travailles d’ordinaire…
– Il sera fermé au moins ?
– T’en connais beaucoup, toi, des magasins de vêtements ouverts en pleine nuit ?
¬– Non, mais… C’est là ? Hou la la ! Comment j’ai peur !

– Voici donc la jeune femme en question ?! Alors comme ça, à ce qu’il paraît, tu sabotes le travail qui t’est confié, toi ?
– Non… Oui… C’est-à-dire que…
– Commence pas à ergoter… J’ai horreur de ça… Bon, mais tu vas déjà aller me ranger la réserve, tiens, pendant qu’on discute tous les deux… Et tâche de me faire ça correctement parce que sinon…

– Tu te fiches du monde ! Tu te fiches vraiment du monde ! C’est tout ce que t’as trouvé le moyen de faire en une heure et demi ?
– Ben oui, mais…
– Mais quoi ?
– Non, rien…
– Je préfère… Tu y a mis beaucoup de mauvaise volonté, hein ?
– Oh, non ! Non !
– Bien sûr que si… Et tu vas être punie pour ça… Comme tu le mérites… Allez, tu te déshabilles… Tout t’enlèves… Tout le bas… Et tu te dépêches… Tout, j’ai dit… La culotte aussi, oui, évidemment… Voilà… Bon, ben va méditer un peu au coin pour commencer… On a tout notre temps… On n’est pas pressés… Et relève ta robe… Au-dessus de la taille… Comme ça, oui…

– Ça n’a pas été trop long ? Si, un peu, hein ! C’est pas plus mal… Ça t’aura permis de réfléchir… Et de te poser – peut-être – les bonnes questions… Bon, mais allez, on va mettre fin à ton supplice… Viens ici ! Qu’on s’occupe sérieusement de ton petit derrière…

– Là… Oh, mais c’est qu’il a pris de bien belles couleurs… Ça lui va bien… Très très bien… Un cul tout blanc… tout pâlichon, c’est d’un triste ! D’un morose ! Viens te voir dans la glace à côté… C’est vraiment très réussi… Tu trouves pas ? Si, hein ? Faut reconnaître… Je suis fière de moi… Un vrai chef-d’œuvre… Un chef-d’œuvre qu’on va quand même pas garder égoïstement pour nous tout seuls… Ah, non, non ! Pas question… On va aller l’exposer en vitrine… Allez, viens par ici !

Une voiture… Des phares… Qui l’ont projetée en pleine lumière… Une voiture qui a tourné… Qui est passée…

Une autre… Un grand coup de frein… Les portières… Trois jeunes… La trentaine… Qui s’approchent… Qui se plantent devant la vitrine…
– Mais non, c’est pas une vraie… C’est pas possible… Qu’est-ce qu’elle foutrait là à poil ?
– Je te dis que si, moi !
– Mais non ! C’est une pub… Pour une connerie quelconque…
– C’est super bien imité alors…
– En tout cas, si c’est une vraie, elle a pris une sacrée rouste… Ça doit lui cuire quelque chose de rare…
– Putain ! Mais c’est une vraie ou c’est pas une vraie ?
Il y en a qui a tapé, index replié, sur la vitrine…
– T’es vraie ou t’es pas vraie ?
– Elle a bougé…
– Mais non !
– Si ! Elle a bougé…
– À moi aussi il m’a semblé… La main… Elle a bougé la main…
– Oh, chérie, tu te retournes ?
– Mais oui, quoi ! Sois sympa… Montre le reste…
– Venez ! On va chercher les autres… Faut qu’ils voient ça…

– Tu dis rien ?
– Non… Non… Je…
– Savoure ?
– On recommencera ?
– Ça devrait pouvoir s’envisager…
– Oui, mais alors si on recommence ce que je voudrais, en plus, c’est que…
– C‘est que… ?
– Je te dirai… Plus tard… Faut que j’y pense à fond… Tu voudrais pas t’arrêter ?
– M’arrêter ? Pour ?
– Faire l’amour… Ça m’a donné bien trop envie tout ça…

4 commentaires:

  1. Une suite des plus savoureuse... :-)
    Bonne année François, plein de bonnes choses et d'inspiration (ça c'est un peu pour moi ;-))

    RépondreSupprimer
  2. Merci... A vous également... Et à tous les lecteurs et visiteurs de ce blog...
    Quant à vous je vous souhaite, pour 2012, une énorme envie d'écrire...

    RépondreSupprimer
  3. Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour le plaisir d'une "chipie-chérie"...
    Cet Antony, c'est vraiment un mec bien je trouve!

    Vous ne trouvez pas mesdames?

    Très bonne suite François!
    Amitié & bonne continuation!

    RépondreSupprimer
  4. C'est qu'elles savent donner envie de leur faire plaisir!!!

    Merci de ta visite...

    Amicalement à toi...

    RépondreSupprimer