Nombre total de pages vues

lundi 24 octobre 2011

Souvenirs d'avant ( 17 )

Ma sœur Theutberge est en larmes.
- Qu’as-tu ? Que se passe-t-il ?
- Rien… Non, rien… Excuse-moi ! Ca va passer…
- C’est Lothaire, hein ?
- C’est Lothaire, oui.
Et elle se jette dans mes bras où elle éclate en sanglots…
- Valdrade… Il l’a ramenée ici… Au palais… Il dort avec elle… Et moi…

- Que veux-tu ?
- Ma sœur…
- Est ma femme depuis deux ans, oui…
- Légitime…
Il se lève…
- En effet… Et le rôle d’une épouse légitime, c’est ? Tu ne réponds pas ? C’est – comme tu ne l’ignores pas – de donner une descendance à son mari. Surtout quand ce mari est roi. Elle ne l’a pas fait. Je suis donc en droit…
- Les liens du mariage sont indissolubles…
- Pas quand il y va de l’avenir du royaume… Pas quand on a l’appui du clergé… Elle quittera le palais demain…
- Elle n’a nulle part où aller…
- L’évêque Gonthier, animé – comme il se doit – des sentiments les plus chrétiens, accepte de la recevoir… Le temps qu’il faudra… Le temps que le divorce soit prononcé…
- Gonthier ?! Mais c’est…
- Le frère de Valdrade, oui… De ma bien-aimée Valdrade…
Et il éclate de rire…

- Il m’accuse… Il nous accuse… C’est ignominieux…
- Qui ?
- Toi ! Moi ! Ils nous accusent d’entretenir commerce ensemble… Frère et sœur… Tous les deux… Depuis des années…
- Mais c’est faux ! C’est monstrueux !
- Ils sont prêts à tout pour que le divorce soit prononcé… Gonthier a trouvé un soi-disant témoin qui jure sur les saintes Ecritures qu’il nous a surpris…

Gonthier pointe dans ma direction un doigt menaçant…
- Tu mens ! Vous mentez ! Tous les deux… Vous avez commis cet abominable péché… Vous continuez à le commettre…
- Dieu m’est témoin…
- Dieu jugera ! Que ta sœur se trouve un champion qui subira en son nom l’épreuve de l’eau bouillante…

Il la subit. Avec succès.
- Puisque nous sommes innocents !
Et Theutberge regagne le palais…

Lothaire est furieux…
- Vous aurez ourdi quelque machination du diable… Vous le regretterez… Soyez certains que vous allez le regretter…
- Il nous croit coupables… Il n’en démord pas…
- Laisse-le croire ce qu’il veut...
- J’ai peur, Humbert… J’ai peur… Il est capable de tout…

Il vide son verre… Il se lève… Il vient derrière elle… Il lui passe et repasse son long couteau sous la gorge…
- Ce serait si facile… Et qui irait soupçonner le roi, qui irait soupçonner Lothaire d’un tel forfait ? Surtout s’il le fait accomplir par d’autres… Si cent personnes peuvent témoigner qu’il se trouvait, au moment où ce crime odieux a été perpétré, à trente lieues de là…

Il retourne se rasseoir…
- Avoue ! Si tu tiens à la vie avoue que tu as eu commerce avec ton frère… Avoue que tu as toujours commerce avec lui…
- Mais non !... Non… Jamais je n’ai…
- Alors mets-toi en paix avec ta conscience… Vite… Le plus vite possible…
Et il sort, Valdrade sur ses talons…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire