Nombre total de pages vues

lundi 5 septembre 2011

Souvenirs d'avant ( 10 )

10-

- Sextus !... Mon frère !... Toi !... Tu es vivant !...
- Vous aussi !… Grâce aux dieux… Vous aussi !...
On s’embrasse… Longuement…
- Alors ?!... Raconte !... Qu’est-ce qui se passe ?... Qu’est-ce que tu sais ?...
- Ils vont piller quinze jours…
- Quinze jours ?... Mais quoi ?... On n’a plus rien…
- Plus personne n’a plus rien… Du moins plus rien d’intéressant… C’est bien là tout le problème… Ils vont faire quoi maintenant ?... Sigeric a pris des engagements… Sans doute a-t-il sincèrement l’intention de les tenir… Mais restera-t-il maître de ses troupes ?... A tout instant ça risque de dégénérer… Et alors là !...
- Peut-être vaudrait-il mieux s’enfuir ?...
- Ce n’est pas chose aisée… Toutes les issues sont gardées… Mais vous devriez tenter le coup, oui !... Vous, vous devriez…
- Nous ?... Pourquoi nous ?...
- Parce que vous êtes sur les listes…
- Les listes ?... Les listes de quoi, grands dieux ?!...
- Les listes de ceux qui, à un moment ou à un autre, ont compté ici… Ils les emmènent…
- Mais où ?... Pour quoi faire ?...
- A Carthage… En espérant pouvoir en tirer, d’une façon ou d’une autre, un profit quelconque… A tout moment on peut venir vous chercher…
- Je vois… On n’a pas vraiment le choix, hein ?!...
- Pas vraiment, non…

- Tu crois que ça en vaut la peine ?...
- Un peu que ça en vaut la peine !...
- Je sais pas…
- Mais si, enfin !... Tu veux quand même pas qu’on reste là à attendre qu’ils viennent nous chercher ?!…
- T’as entendu ce qu’a dit ton frère… Tout est bouclé… Alors si c’est pour se faire prendre quoi qu’on fasse autant rester ici…
- N’y aurait-il qu’une chance infime de leur échapper… ça vaut quand même le coup d’essayer…
- Je suis lasse… Comme si on avait passé toute notre vie à fuir… Fuir… Toujours fuir… Quelqu’un… Ou quelque chose…
- Hein ?!... Mais on n’a jamais bougé d’ici !... Ni toi ni moi…
- Oui… Mais il y a quelque chose en moi qui sait… Qui sait qu’on a toujours voulu échapper, mais qu’on n’y est jamais parvenu…

La nuit noire…
- Courage !... On y est… On y est presque…
- J’en peux plus, Caïus… J’en peux plus…
- Chut !... Pas si fort…
- Ca sert à rien… Rien du tout… Si on réussit on va aller où ?... On connaît personne nulle part… Ils sont partout de toute façon… Si ce sont pas ceux-là c’en serontont d’autres… Pires… Bien pires… Je veux pas partir… Je veux rester là… Chez nous… Allez, viens, on retourne… On rentre…


Ils sont six… En armes…
- Suivez-nous !... Dans sa grande bonté Sigeric vous offre une petite croisière en mer…
- Pourquoi nous ?... C’est un malentendu… C’est très certainement un malentendu…
- On a des ordres… On les exécute… Un point, c’est tout… Allez, en route !...

Elle s’accroche solidement à une colonne, déterminée, le regard dur…
- Je ne bougerai pas d’ici…
- J’ai dit : « En route !... »
- Non…
- Quelques coups de fouet auront tôt fait de te ramener à la raison…
Elle ne répond pas… Elle ne bouge pas…
Un signe… Il y en a un qui s’approche… Qui la dénude…
- Eh, mais… c’est qu’on est déjà passé avant nous on dirait… Eh bien on va en rajouter une petite couche… Vas-y, toi !... Et ne la ménage pas…

- Là… Te voilà beaucoup plus raisonnable… Eh bien en route cette fois-ci…
A travers les rues désertes…Jusqu’au port… Jusqu’à Ostie… Où on nous sépare sans ménagement…
- Toi, sur ce bateau… Et toi, sur cet autre…
Elle ne veut pas… Je ne veux pas… On ne veut pas… On nous entraîne loin l’un de l’autre… Elle tend les bras vers moi… Je tends les bras vers elle… Je la suis des yeux jusqu’à ce qu’elle ait disparu… Pour longtemps… Pour si longtemps…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire