Nombre total de pages vues

lundi 15 août 2011

Souvenirs d'avant ( 7 )

7-

Des cris dans la rue… Des courses échevelées… Des cavalcades… Ca s’arrête en bas… Devant ma porte…
- Ouvre, chrétien !… Ouvre !…
- Viens sacrifier aux dieux de tes ancêtres ou tu es mort…
Je me précipite en bas… Je m’engouffre dans la cachette que j’ai secrètement aménagée… Que j’ai mis des semaines et des semaines à aménager… Vite… Sauvé !… On ne me trouvera pas…

On ne me trouve pas… Ce n’est pas faute de chercher pourtant… De descendre… De s’approcher… Tout près… Ils sont une dizaine… Au moins…
- Pas la peine… Il s’est enfui… On va plus loin…
- Mais avant…
Avant ils pillent… Je les entends… Ils emportent tout ce qu’ils peuvent emporter… Le reste ils le saccagent… Ils le détruisent… Ils le brûlent…

Avec la nuit un calme tout relatif est revenu… Je m’extirpe avec précaution de ma cachette… Une odeur âcre me prend à la gorge… Ca brûle… Partout… Une multitude d’incendies… C’est toute la ville qui semble s’être embrasée…

Je remonte… Je m’arrête sur le pas de ma porte… Un spectacle de désolation… Je n’ai plus de chez moi… Je n’ai plus rien… Je me laisse tomber sur un bloc de pierre et j’éclate en sanglots…

On me touche le bras… Je me lève d’un bond…
- N’aie pas peur !… C’est moi…
Elle… Thalia… Elle est des nôtres…
- Dieu soit loué !… Tu es vivante…
- Ne pleure pas !… Ce ne sont que biens matériels… Tu auras la vie éternelle…
Je la serre dans mes bras…
- Et les autres ?… Tu as des nouvelles ?…
Elle hausse les épaules…
- Comment veux-tu ?… Je n’ai vu personne… Parlé à personne… Tu étais le plus près… J’ai couru jusqu’ici… En me cachant… En prenant mille précautions…
- Ils ont peut-être réussi à aller se réfugier là-bas…
« Là-bas », c’est une mine désaffectée dans les galeries de laquelle on a entreposé, au fil du temps, vivres et couvertures… La consigne est de s’y rendre, en cas de danger majeur pour notre communauté, aussi rapidement et aussi discrètement que possible…
- Je ne cesse pas de prier pour qu’ils y soient effectivement parvenus… Pour que la plupart d’entre nous y soient parvenus…

- Allez !… A la grâce de Dieu…
On va tenter de les rejoindre… Un dernier signe de croix… On se prend la main… Un coup d’œil dans la rue… Personne…

Ils sont une douzaine… Une douzaine de nos frères – pas plus – regroupés autour de Felix, notre patriarche, qui nous serre l’un après l’autre contre sa poitrine…
- Mes enfants !… Mes enfants !…

- Mais enfin que veulent-ils ?…
- Que veut-il ?!… Que veut l’empereur Dioclétien ?… Ou plutôt Galère… C’est lui le véritable instigateur de tout ça… Ce qu’il veut ?… Nous exterminer… Il a fait raser nos églises… Détruire nos textes sacrés… Les nôtres ont perdu leurs charges… Nos prêtres ont été arrêtés… Maintenant c’est à nous qu’on s’en prend… On veut nous contraindre à sacrifier aux idoles… On nous torture pour qu’on s’y résolve… On nous exécute si on s’y refuse…
Il se tait… Les larmes lui inondent le visage…
- Prions !… C’est tout ce que nous pouvons faire… Prier… Que Dieu nous donne la force d’affronter les épreuves qu’il nous envoie… Prions !…
On prie… Avec ferveur… Et on s’endort, épuisés…

- Debout !… Vous sortez… Mains sur la tête…
Félix nous bénit… Un à un…
- Ne résistez pas !… Ne leur offrez aucune résistance… Courage, mes frères…
- Allez, chrétiens, en route !… Vous allez sacrifier aux vrais dieux…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire