Nombre total de pages vues

lundi 8 août 2011

Souvenirs d'avant ( 6 )

6-

Quelqu’un dans la nuit… Qui me touche l’épaule… Je me redresse… Une femme… Qui met un doigt sur ses lèvres… Qui humecte les miennes… Qui me fait boire… Qui me tend du pain…
- Qui es-tu ?…
- Ne demande rien, romain… Ne me pose pas de questions…
Elle pose brièvement ses lèvres sur les miennes et elle s’enfuit…

A ses pieds… Aux pieds de celle qui se dit ma maîtresse…
- Ce que les tiens ont fait à mon père, centurion… Ce qu’ils ont fait à mon grand père…
Ses yeux lancent des éclairs…
- Tu vas le payer, centurion… Au centuple…
Un signe… On me prosterne devant elle, face contre terre…
- Supplie-moi de t’épargner, centurion… Supplie-moi de te laisser la vie sauve… Que je puisse te refuser cette faveur…

Elle est revenue… Dans la nuit elle est revenue… Avec une corbeille de fruits qu’elle me tend… J’avance la main… Je la retire précipitamment…
- Que crains-tu ?… Tu n’as rien à craindre…
Je plonge mes yeux dans les siens et les deux mains dans la corbeille…

Elles sont une dizaine de servantes… Qui m’entourent… Qui chuchotent…
- La maîtresse te veut entièrement à son service, romain…
Elles pouffent…
- Tu sais ce que ça signifie ?…
- Mais non, il sait pas… Il peut pas savoir…
- On lui dit ?…
Elles rient… Se concertent à voix basse… Rient encore…
- Elle a décidé de faire de toi un eunuque…
Je me redresse… Veux fuir… Fuis… Jusqu’à la porte là-bas… Les deux gardes me repoussent sans ménagement…. Je roule à terre… Au milieu d’elles… Peine à me relever… Y renonce…
- Tu n’es pas le plus fort… Tu ne seras jamais plus le plus fort…
- Surtout après… Quand…
Une main sur moi… Une autre… Une troisième… Qui cherchent… Qui fouillent… Qui trouvent…
- Et dire que demain elles seront plus là…
- C’est bien un peu dommage quand même !…
- Oui, oh, il y en a d’autres…
- Pour toi c’est fini tout ça, romain…
- T’en as bien profité au moins ?…
- Il lui restera toujours le souvenir…
- On lui fait grimper ?… Une dernière fois ?…
- Moi !
- Non… Moi !…
- Et moi alors ?…
- Toutes les trois… Ensemble…
- Eh !… Mais c’est que…
D’en haut un ordre a claqué… Elles se sont aussitôt égaillées…

- Elle le fera ?…
Oui… D’un signe de tête… Oui… Et elle a encore posé ses lèvres sur les miennes…
- Tu veux fuir, romain ?…
- C’est possible ?…
- C’est risqué… Très… Mais si tu n’as pas peur…
- De quoi pourrais-je avoir peur maintenant ?…
- Alors viens !…
Et elle m’a pris par la main…

Un couloir… Un souterrain… Une porte… Dehors… Un cours d’eau… Qu’elle me fait longer… Une pente abrupte… On monte… On monte encore… On monte toujours… Le sommet…
- De l’autre côté, en bas, tu seras en sécurité…
Je l’attire contre moi… Picore ses cheveux de petits baisers… Elle ferme les yeux… Jette ses bras autour de mon cou…
On est couchés dans l’herbe… Elle halète… M’emprisonne dans ses jambes…
- Je suis à toi, romain… Je veux être à toi… Pour toujours…
Elle est à moi…
Elle hurle…
- Attention !… Non !… Non !…
Elle veut me repousser… Se relever…
Trop tard… Ils sont trois… Ils sont quatre… Qui nous transpercent de leurs lances…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire