Nombre total de pages vues

jeudi 4 août 2011

Escobarines: Angèle ( 1 )


- Ah, oui… A propos…
A propos ?… A propos de quoi ?…
- A propos… j’ai rencontré quelqu’un…
Oui, ben ça, c’était pas vraiment un scoop… S’il croyait que je le voyais pas son petit manège depuis des semaines… A rentrer à des heures indues… Ou à pas rentrer du tout… A manger avec son portable sur la table… A se précipiter dès qu’il sonnait…

- Je t’emmène au restaurant…
Ah, tiens, il va neiger !…
- Faire la connaissance d’Angèle…
J’me disais aussi…
- Tâche de t’habiller décemment pour une fois…
Ah, parce que d’habitude…
- Je veux que ma fille lui fasse la meilleure impression…
Pourquoi ?… C’est Dieu le père cette bonne femme ?…
- Et tâche de faire bonne figure… De pas tirer une gueule de trois mètres de long…
- Comme si c’était dans mes habitudes…
- Oui, oh, alors ça !…

- Alors comme ça, c’est elle !…
Elle m’a dévisagée… Examinée, avec insistance, de la tête aux pieds…
- C’est Pauline, oui… Je t’ai assez parlé d’elle… Vous vous entendrez très bien toutes les deux, vous verrez…
Elle aussi, c’était elle… Celle que je faisais venir parfois en secret pour être sévère avec moi… Pour m’imposer sa volonté… C’était elle… Elle avait pris corps… Elle prenait corps, là, devant moi… A un point tel que c’en était hallucinant…
- Il y a pas de raison qu’on s’entende pas… Si elle y met du sien cette grande fille il y a pas de raison…
Elle m’a fixé droit dans les yeux… Je les ai baissés… J’ai rougi…
- Hein, Pauline ?… Il y a pas de raison…
- Oui…
Un tout petit oui… Un oui de vaincue…

J’ai rêvé d’elle… Dans l’embrasure de la porte de ma chambre… D’une taille gigantesque… Furieuse contre moi…
- Non, mais qu’est-ce que c’est que cette tenue ?… Tu n’as pas honte ?… Tu vas me faire le plaisir de retirer ça… Et tout de suite…
J’obéissais… Tête basse… Ma belle petite robe rouge…
- Qu’est-ce que c’est que ça ?…
Ca, c’était mon joli petit string à dentelles…
- Non, mais cette fois on aura tout vu… Tu enlèves aussi… Tu enlèves… Allez !… Qu’est-ce que j’ai dit ?…
J’enlevais… Je tentais de lui dissimuler ma nudité, mes deux mains ramenées en coquilles sur mon bas-ventre… Elle éclatait d’un énorme rire… Strident et offensant… D’un rire qui m’a réveillée en nage et en sursaut… J’ai mis un temps infini à me rendormir…

Sa voix… Leurs voix… Dans le séjour… Dans la cuisine… Dans le salon…
J’ai jeté autour de moi un regard désespéré… Tenté en toute hâte de débarrasser le lit… D’enfourner dans les tiroirs le linge jeté en vrac sur le bureau… Trop tard… Il a toqué… Ils sont entrés…
- Et là… c’est la chambre de Pauline…
Elle a hoché la tête, fait la moue…
- Qui est quand même en âge, à 23 ans, de ranger un peu, non ?…
Ils n’ont pas refermé la porte, se sont éloignés…
- Tu lui laisses tout passer à ta fille, hein ?…
- Non… Non… Pas du tout…
- Bien sûr que si !… Il est tant d’y mettre bon ordre… Dans son intérêt… Ca va changer… Fais-moi confiance que ça va changer… Quand je serai là ça va changer…

- Elle va venir s’installer ici ?…
- Peut-être, oui… Ca t’ennuie ?…
- Je sais pas… Dans un sens oui… Et dans un autre non…
- Pour toi ça va pas changer grand chose…
- Si !… Quand même… Plus rien pourra être comme avant… C’est obligé…
- Tu comptes quand même pas qu’à tout juste 50 ans je reste tout seul comme un vieux con…
- Bien sûr que non…
- Et puis tu vas bien finir par trouver du travail… Par aller vivre ta vie…
- Sûrement, oui… En tout cas j’espère… C’est quand qu’elle viendrait alors ?…
- Il y a rien de vraiment fixé… La semaine prochaine… La suivante au plus tard…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire