Nombre total de pages vues

jeudi 3 juin 2010

Escobarines: Confidences ( 1 )






- Roxane !…
- Justine, ma chérie !…
- Fais-toi voir !… C’est que tu es toute belle !…
- Et toi donc !… Tu n’as pas changé…
- Oh, depuis le CM² quand même !… Ca fait un bail !…
- Je t’aurais reconnue entre mille…
- Si tu savais ce que j’ai pu te chercher !… Les Facebook et compagnie ça a quand même du bon finalement…
- En tout cas maintenant qu’on s’est retrouvées on reste en contact, hein, on se perd plus…
- Et, pour commencer, on passe la journée ensemble. Toutes les deux. Rien que nous deux. Sans personne d’autre…

- Tu te rappelles monsieur Tissandier ?…
- Un peu que je me rappelle !… Ce qu’on a pu le faire enrager !…
- Les deux pies il nous avait surnommées… Il passait son temps à nous envoyer au coin… A tour de rôle… Ou ensemble… Mais alors, dans ce cas-là, chacune à un bout de la classe… Le plus loin possible…
- Ce qui ne nous empêchait pas de nous faire tout un tas de simagrées et de mimiques derrière son dos…
- En attendant il nous y avait fait sacrément prendre goût au coin !…
- On y passait le plus clair de notre temps…
- Et le soir ?… Tu te rappelles le soir ?… Quand on dormait l’une chez l’autre… On s’y mettait toutes seules au coin, de nous mêmes, côte à côte, et on se faisait nos confidences tout bas…
- T’étais amoureuse de Martin…
- Et toi de Thibaud…
- Des heures et des heures on pouvait parler d’eux…
- Ca nous avançait pas à grand chose… On les intéressait pas…
- Les garçons, à 11 ans, les filles c’est pas vraiment ce qui les préoccupe…
- On était folles d’eux pourtant…
- Jusqu’à passer des après-midi et des après-midi à jouer aux gendarmes et aux voleurs rien que pour être avec eux…
- C’est plus souvent qu’à notre tour qu’on l’était prisonnières…
- Et qu’on s’évadait…
- Pour qu’ils aient le plaisir de nous rattraper…
- Et de nous ligoter…
- Comment ils serraient fort !… On avait les poignets tout bleus…
- Qu’est-ce qu’ils ont pu devenir tous les deux ?…
- Mariés sûrement !… Avec trois ou quatre gamins…
- Oh, tu crois !?… Je les vois pas du tout dans le rôle…
- Suffirait de les retrouver pour savoir… On pourrait…

- Huit heures déjà !… Ca a passé à une allure !…
- On t’attend, toi ?…
- Non… Et toi ?…
- Je peux m’arranger…
- Eh bien alors !…On dîne ensemble… Et on peut même rester dormir quelque part si on veut…

- On le fait ?… On se met au coin ?… Comme avant ?…
- Allez…
- Tu te rappelles le livre ?…
- Comme si ça pouvait s’oublier…
- On le prenait toujours…
- Et on en tournait les pages la moitié de la nuit…
- On l’avait eu où ?…
- Je sais plus… On l’avait trouvé, je crois…
- Comment ça nous fascinait tous ces derrières tout rouges !…
- Ce qu’elles devaient avoir mal !…
- Peut-être qu’un jour ce serait notre tour ?…
- Tu te rappelles ce qu’on était allé se mettre dans la tête ?…
- Oui… Que pour que Martin et Thibaud tombent amoureux de nous il fallait absolument qu’on s’en prenne une… Que si ça arrivait ils seraient à nous pour toujours… Sans jamais pouvoir se désamourer de nous…
- Et on se mettait le derrière à l’air… Et on attendait…
- On savait pas quoi…
- Que quelqu’un – un enchanteur ou une fée peut-être – surgisse dans l’obscurité et nous en colle une bonne…
- On était bien un peu folles…
- Peut-être pas tant que ça finalement !…
- Tu crois que ça vaut toujours et que si on s’en ramassait une…
- Qui sait ?…
- Faut les retrouver alors… Faut absolument les retrouver…
( à suivre )

7 commentaires:

  1. C'est trop mignon cette histoire la... :-)
    Moi j'adore... mais c'est surement parce que je suis toujours une petite fille quelque part... lol

    RépondreSupprimer
  2. Elle n'est pas finie cette histoire... Toute la question maintenant va être de savoir s'ils vont vraiment se retrouver tous les quatre... Vouloir repasser sur ses traces est toujours un jeu quelque peu risqué... Le présent ne se contente pas toujours de décalquer le passé... On verra...

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que le temps à distance écarte le plus souvent les chemins qui semblaient se suivre...
    Mais l'avantage des histoires que l'on raconte... c'est que l'on y écrit ce qui nous plait... ce que l'on a envie...
    Enfin, maintenant je vais être impatiente de connaitre la suite... pfffffffff!!!

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai... Ecrire, c'est être maître de ce qui arrive... Faire advenir ce qu'on voudrait ou, au contraire, donner existence à ce qu'on redoute pour essayer de le conjurer...
    La suite?... Je pourrais vous l'envoyer en mail... Mais ce serait de la triche...
    A bientôt...
    Bonne soirée...
    Amicalement...

    RépondreSupprimer
  5. J'attends la suite avec impatience moi aussi! et je partage l'avis de Lyzis. Bravo et merci François-Fabien!
    je suis ravi et même flatté de voir mes dessins servir d'inspiration et d'illustrations a des récits de ce genre!
    amicalement...

    RépondreSupprimer
  6. De la triche ! De la triche !... Mais c'est de la triche aussi de proposer de l'envoyer tout de suite et de la refuser au dernier moment !!!
    Je plaisante, je suis d'une nature patiente alors j'attendrai en imaginant... ce qui n'est pas pour me déplaire. :-)

    RépondreSupprimer
  7. @Jean-Philippe:

    C'est l'une des caractéristiques de tes dessins, je crois, que d'instaurer immédiatement un climat dans lequel on a envie de s'immerger et de séjourner... Et c'est toujours un grand plaisir pour moi que de choisir celui auquel je vais m'attacher et que je vais laisser faire voluptueusement son chemin pendant quelques jours...
    Bonne journée à toi
    Amicalement...

    @Lyzis
    Et c'est moi qui deviens curieux maintenant de la suite que vous imagineriez... Impossible de les retrouver?... ou bien ils sont devenus deux crétins sans intérêt?... Ou bien retrouvailles fabuleuses?... Ou encore?...
    Bonne journée...
    A bientôt...

    RépondreSupprimer