Nombre total de pages vues

lundi 21 juin 2010

Colocataires2 ( 20 )

« - C’est imminent !… D’un moment à l’autre vous allez me voir rappliquer… Question de jours. Deux ou trois. Quatre tout au plus… Il est clair que maintenant j’ai vraiment intérêt à disparaître, moi aussi, avant que ça tourne mal. Parce que évidemment les deux autres imbéciles ils ont considéré que le champ était libre. Ils ont voulu occuper le terrain à fond et… ils sont tombés l’un sur l’autre. Ils étaient à deux doigts de s’écharper hier soir. Ce qui va forcément finir par arriver : ils sont remontés comme des pendules. Du coup la solution la plus sage c’est que je me rapatrie dans les plus brefs délais… De toute façon c’est ce que j’aurais fini par faire… Alors un peu plus tôt un peu plus tard…

Ca ne règle pas pour autant le problème de fond qui est que je sais pas comment je me débrouille, mais que j’arrive toujours à me mettre dans des situations impossibles… Enfin si, je le sais !… C’est que je suis incapable de résister à un mec qu’a vraiment envie de moi… Suffit qu’il soit bien décidé… Que je sente qu’il me désire comme un malade et je craque… C’est plus fort que moi, je peux pas m’empêcher… Seulement ce qu’il y a, c’est que des types qui veulent te sauter t’en rencontres tout le temps… Partout… S’ils disparaissent aussitôt qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient encore c’est moindre mal, mais t’en as plein qui veulent te revoir… Ils insistent… Tu finis par céder… Et c’est là que les ennuis commencent… Parce qu’il sont mariés… Ou en tout cas ils ont quelqu’un… Ou bien alors tu tombes sur un qui veut que tu sois qu’à lui et à personne d’autre… Bref, à chaque fois c’est des tas de complications… Je me retrouve dans des histoires invraisemblables… Qui me prennent la tête… Qui me bouffent la vie… Qui me la foutent en l’air…

Donc… Donc faudrait que j’arrive à reprendre les choses par le commencement… C’est-à-dire à pas coucher avec le premier venu sous prétexte que ça lui dit et qu’il me plaît… Sauf que je me connais… Dix mille fois déjà je l’ai prise la résolution… Mais que le lendemain matin il y en ait un qui me fasse les yeux doux et il y a plus rien d’autre qui compte. Je n’ai aucune volonté. Et s’il y a pas quelqu’un qui m’oblige… Dans mon intérêt… Sinon un jour ou l’autre ça finira forcément mal tout ça et la seule chose que j’y gagnerai, au bout du compte, c’est que je me retrouverai définitivement toute seule… Parce que même quand c’est sérieux avec quelqu’un, même quand je suis amoureuse folle ça empêche rien du tout… Si vous saviez le nombre de types que j’ai perdus à cause de ça depuis que je suis en âge !… Alors cette fois ça suffit !… Ca suffit, ça suffit et ça suffit…

Ca suffit, mais faut absolument que vous m’aidiez… Vous et personne d’autre… Parce que vous êtes le seul à qui je peux tout confier… Absolument tout… Le seul à qui je peux demander ce que je vais vous demander… Et ce que je vais vous demander c’est que vous me laissiez revenir habiter là-bas avec vous et que vous me punissiez chaque fois que je ne tiendrai pas ma promesse… Chaque fois que j’irai coucher avec n’importe qui… Que vous me punissiez vraiment… Comment ?… Vous le savez bien comment. Vous me l’avez déjà fait. Sauf que cette fois ce sera pour de vrai. Du sérieux. Pour que je continue pas à tout gâcher comme je fais depuis des années. Pour que je me reprenne… Vous voulez bien ?… Mais oui que vous voulez bien… Vous pouvez pas me refuser ça… Vous pouvez pas me laisser continuer à faire n’importe quoi…

Vous savez quoi ?… Eh bien je sais ce qui vous embête, là, tout de suite en me lisant… C’est pas d’avoir à me donner la fessée… Non… Si vous prétendiez un truc pareil vous seriez un fieffé menteur… Non… Ce qui vous embête… ce qui vous embête vraiment, c’est de nous avoir toutes les deux chez vous en même temps, Mélianne et moi… Vous êtes en train de vous dire qu’on va se disputer pour un oui ou pour un non… Que la dernière fois que vous nous avez vues ensemble on pouvait pas se sentir… Oui, mais bon… On n’en est plus là… On a eu des hauts et des bas, c’est vrai… C’est pas moi qui vous dirai le contraire. Mais on s’est expliquées. On s’est réconciliées. Depuis le temps qu’on se connaît toutes les deux c’est forcé que de temps en temps on ait des coups de gueule… Mais ça dure jamais bien longtemps. C’est jamais bien méchant… Et là ça fait un moment qu’on s’écrit et c’est au super beau fixe… Alors !… Alors à bientôt… A très bientôt… Si vous saviez comme j’ai hâte de vous revoir. Je vous embrasse. Victorine… »

Elle a éclaté de rire…
- Qu’est-ce que j’ai de si drôle ?…
- Rien… Enfin si !… Tu te verrais !… T’es là à tourner autour du pot sans savoir comment me le demander…
- Te demander quoi ?…
- Fais bien l’innocent !… Ce que tu crèves d’envie de me voir faire… Depuis toujours… Maintenant que t’as tenu ta promesse à moi de tenir la mienne… Hein ?!… C’est ça que tu penses ?!…
- Ben oui!...
- Sauf qu’il faut que je sois un minimum motivée... Si c’est pour que ça reste purement technique je vais pas y trouver mon compte… Et toi non plus du coup… Non ?… T’es pas de mon avis ?…
- Ben si, mais… Ce sera quand alors ?…
- Qu’est-ce que tu veux que j’en sache ?… Ca se commande pas ça !… Faut qu’il y ait quelque chose qui te déclenche… Qui te donne tellement envie que tu peux pas résister… Ca peut être demain… Ou la semaine prochaine… Ou dans trois mois… C’est le genre de choses que personne peut savoir… Mais ça viendra… Ca viendra forcément…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire