Nombre total de pages vues

samedi 8 août 2009

Interlude

Bonjour à tous,

Figurez-vous que j’ai retrouvé le journal de Sophie… Oui, oui, vous avez bien lu… La Sophie des Malheurs. La Sophie de la comtesse de Ségur… Elle en personne… Dans une vieille malle vermoulue que les héritiers d’une voisine décédée s’apprêtaient à brûler avec son contenu et dont ils ont été ravis que je les débarrasse…




Qu’il s’agisse effectivement de son journal – qu’elle a tenu pendant de longues années, adolescente, puis adulte – cela ne fait pas l’ombre d’un doute… J’en ai la preuve incontestable… Non… Le véritable problème auquel je me trouve confronté c’est qu’il est constitué de centaines – peut-être même de milliers – de feuilles volantes qui, pour des raisons que j’ignore, ont été allègrement mélangées et qu’il me faut d’abord remettre en ordre… C’est un labeur colossal auquel je m’astreins maintenant depuis plusieurs semaines…

En outre certaines de ces feuilles – celles qui se trouvaient au-dessous – portent des traces de moisissure importantes, ce qui en rend parfois la lecture difficile… D’autres, dont l’encre est délavée, semblent – bizarrement – avoir été exposées au soleil. Tout cela implique un long et patient travail de reconstitution dont j’ignore combien de temps il me faudra pour le mener à bien…

Dès que ce sera fait je ne manquerai évidemment pas de mettre ce journal en ligne et vous serez – soyez-en certains – les premiers à le découvrir dans sa version intégrale…




En attendant… En attendant ceux qui le souhaitent vont pouvoir continuer, dès lundi, à suivre Raphaëlle dans ses pérégrinations maintenant que Pernelle a décidé de la prendre en mains et d’exercer sur elle une autorité sans faille…



P.S. Un petit mot pour ceux qui voient chacun de mes paragraphes enclavé entre des signes hiéroglypho-informatico-cabalistiques… Il semble bien que ce soit l’apanage du seul Internet Explorer… Ceux qui internètent avec d’autres navigateurs ne paraissent pas rencontrer ce problème…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire