Nombre total de pages vues

mardi 4 août 2015

Fessées croisées (39)

5 août 2012


– Hou hou… Christine… Je suis là…
– Je le sais bien que t’es là…
– Eh ben, on dirait pas… Et ton café refroidit… En plus !
– Oui… Non… Excuse-moi ! C’est que je pense à des trucs…
– Quel genre de trucs ?
– À propos d’hier…
– De ta fessée ? Faut reconnaître… C’était quelque chose… Elle savait y faire la fille…
– Ah, ça, c’est sûr… Mais il y a pas que ça…
– Ah ! Et il y a quoi ?
– Il y a qu’on a discuté toutes les deux, elle et moi, cette nuit, sur Internet… Toute la nuit… Et que je sais plus où j’en suis… Ou plutôt, si ! Au contraire… Je le sais très bien… Je le sais enfin… Et va y avoir des décisions radicales à prendre…
– Quelles décisions ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?
– J’ai mis du temps à le comprendre et ça va peut-être te surprendre, mais mon truc à moi, c’est les femmes finalement… Maintenant j’en suis sûre…
– Je vois… Elle t’a monté le bourrichon…
– Pas du tout, non… C’est pas ça…
– Bien sûr que si ! Elle t’a trouvé à son goût et elle t’embobine avec tout un tas de salades pour arriver à ses fins… C’est clair comme de l’eau de roche…
– Tu sais pas… Tu la connais pas…
– Toi non plus… Il suffit pas de discuter trois heures avec quelqu’un…
– Tu peux pas te rendre compte… Comme deux sœurs on est… Deux sœurs jumelles… Transparentes l’une à l’autre…
– Rien que ça !
– Jamais j’ai ressenti ça… Avec personne…
– Et c’est quoi alors ces grandes décisions dont tu parles ?
– Je veux être heureuse… Et si, pour ça, je dois rompre avec tout mon passé, je le ferai… Sans le moindre état d’âme…
– Réfléchis quand même ! Tu n’as plus quinze ans…



10 heures




Ça l’étonnait pas plus que ça Mélanie…
– Je l’ai toujours plus ou moins soupçonné… Elle s’en défendait trop de tout ça…
– Oui, mais enfin, si c’est pour foutre son couple en l’air sur un coup de tête…
– On sait pas… On peut pas savoir… Si c’est ce qui lui convient… Tiens, d’ailleurs, en parlant de couple justement…
– Eh bien ?
– Il est pas impossible que t’aies quelques problèmes, là…
– Comment ça ?
– Nathalie, la copine d’Enzo, elle a réussi à savoir que c’était avec toi qu’il la trompait…
– C’est fini Enzo… Depuis belle lurette…
– Ce qui l’empêche pas de te garder un chien de sa chienne…
– Elle va pas venir trouver Gilles au moins ? Tout lui déballer ?
– Elle en a parlé…
– Je nierai… Je nierai en bloc…
– C’est risqué… Elle peut produire des témoignages…Il y a beaucoup de monde au courant… Et même si elle le fait pas il aura toujours un doute…
– Je suis coincée, quoi !
– Pas forcément… Il y a peut-être une solution…
– Laquelle ?
– Je vais aller la trouver et lui proposer un marché… Elle te donne une fessée… Pour solde de tout compte… Gilles sera jamais au courant de rien…
– Elle voudra jamais…
– Oh, alors ça ! La connaissant… Si je m’y prends bien… Non… La seule chose, faut absolument pas qu’elle se doute que t’aimes ça en recevoir… Ça foutrait tout par terre… Mais bon ! Je devrais arriver à bien manœuvrer sur ce coup-là…
– Elle me la donnerait où ?
– Ben, sur les fesses, tiens ! C’te question !
– Non, mais je veux dire… L’endroit… Là où on était hier ? Devant tout le monde ?
– Elle devrait rien y trouver à redire…
– Et ce sera quand ? Aujourd’hui ?
– Le plus tôt sera le mieux… J’y vais… Je m’habille et j’y vais…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire