Nombre total de pages vues

mardi 11 août 2015

Fessées croisées (40)

14 heures


– Alors ? Tu l’as vue cette fille ?
– J’en viens… Ça a été d’une facilité déconcertante… En même pas cinq minutes on était tombées d’accord… Elle jubile à la perspective de t’en flanquer une en fait… « La honte de sa vie je vais lui mettre… Et elle va pas pouvoir s’asseoir d’un moment… Ah, je vais lui apprendre, moi, à venir me piquer mon mec… » Elle va pas te louper, ça, c’est sûr…
– Oui, mais faudrait pas…
– Que quoi ?
– Qu’elle aille dire pourquoi elle me la flanque la fessée… Je tiens pas du tout à ce que tout le pays soit au courant…
– Elle non plus, attends ! Elle est pas idiote… T’aurais envie que tout le monde sache que t’es cocue, toi !
– Oui, hein ! D’autant qu’avec ces histoires de détective privé, il y a toutes les chances que Gilles soit là cet après-midi, planqué dans un coin…
– Non, non… T’inquiète pas ! Personne saura de quoi il retourne… En attendant c’est pain bénit tout ça pour toi finalement…
– Parce que ?
– Ben, toi qui fantasmes que ton mari te punisse pour l’avoir trompé, tu vas recevoir la fessée devant lui pour ça… Sans qu’il en sache rien… Elle est pas belle la vie ?
– On peut voir ça comme ça, oui…



18 heures


– Ben, en v’là une que t’as dû sentir passer !
– Non ! Tu crois ?
– En attendant, tu vois que t’avais tort de t’en faire… Elle a rien dit…
– T’appelles ça rien dire, toi ? Elle a pas arrêté…
– De te parler tout bas… J’ai vu ça, oui… Qu’est-ce qu’elle te racontait ?
– Tu dois bien te douter… J’en ai pris plein la tête…
– Personne pouvait entendre n’importe comment… Parce que même moi qu’étais tout près…
– C’est pire dans un sens… Parce qu’ils ont pu s’imaginer tout ce qu’ils voulaient les gens du coup…
– Ça leur sera vite passé d’idée, va ! Parce qu’avec le show que Christine leur a offert juste derrière…
– Oh, la, la, oui ! J’avais honte pour elle…
– Faut reconnaître qu’elle a fait fort… Qu’elles ont fait fort toutes les deux…
– Elles ont carrément joui, oui…
– Comment ils étaient médusés les gens…
– Faut se mettre à leur place… Deux tigresses déchaînées qui se donnent en spectacle comme ça…
– Ce que je me demande, c’est comment il a pu vivre ça Charles s’il était là…
– Il l’était…
– T’es sûre ?
– Certaine… Et elle le savait Christine…
– Je comprends pas tout, là…
– À mon avis, c’est une fuite en avant… Elle brûle ses vaisseaux…



19 heures


Gilles a refermé la porte… S’est appuyé contre le chambranle… M’a souri…
– Bon, allez, tu fais tes valises, ma chérie…
– Mes valises ? Mais pourquoi faire ?
– Ben, pour partir, tiens ! C’est la mode à ce qu’il paraît…
– La mode ? Qu’est-ce que tu me racontes ? Qu’est-ce qui se passe ? C’est quoi toute cette histoire ? Explique-moi enfin !
– Christine est partie… T’es pas au courant ?
– Partie ? Mais où ça ?
– Bonne question… Personne n’en sait rien… Par contre, avec une femme… Ça, tout le monde le sait…
– J’ai rien à voir là-dedans, moi ! Rien du tout…
– J’ai jamais prétendu le contraire… Encore que ça puisse se discuter… Mais bon… Allez, tu fais tes valises ?
– Qu’est-ce tu me reproches, Gilles ? Si t’as quelque chose à me reprocher…
– Mais rien du tout ! Je te reproche rien… C’est juste que j’ai envie qu’on passe quelques jours ensemble… Tous les deux… Rien que tous les deux… Non ? Ça te dit pas ?
– Si ! Bien sûr que ça me dit… Évidemment que ça me dit…
– On pourra parler comme ça… On a plein de choses à se dire…

                                                  FIN DU PREMIER ÉPISODE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire