Nombre total de pages vues

vendredi 28 août 2015

Escobarines: Le voisin (2)

LE VOISIN (2)



– Alors, ma chérie ? Ça s’est bien passé ta journée ? T’as fait quoi ?
– Oh, rien… Rien de spécial…
– Et en face il a fait quoi notre Jérémie ?
– Je sais pas, moi ! Comment tu veux ?
– Mais si, tu sais ! Tu sais même très bien…
– Il a un peu déballé des trucs… Et puis il y a eu la perceuse… Des coups de marteau… Et après il est venu s’installer là, juste en-dessous, dans un transat… Il y a passé la moitié de l’après-midi…
– Et il bandait…
– Comment tu le sais ?
– C’est pas bien compliqué… Il vient dîner avec nous ce soir… Il y pensait… Mais, et toi ? T’arrivais à voir qu’il bandait d’ici ?
– Oui… Enfin, non… Mais avec les jumelles…
– Des jumelles, tiens donc ! Pour voir les érections du voisin de plus près… Ça mérite, ça, avoue ! Ça mérite… Et pas qu’un peu… Allez ! En position…

– Qu’est-ce qu’il fait ? Il vient pas ?
– Laisse-lui le temps de se remettre… De reprendre ses esprits… Après une claquée comme ça !
– Oui… Comment t’as fait durer cette fois-ci…
– Et toi, comment t’as braillé…
– Ben, attends ! Quand ça s’éternise comme ça, au bout d’un moment forcément…
– Tu regrettes ?
– Ah, non… Non… Au contraire… Non… Comment j’ai aimé !
– Et puis j’imagine qu’en plus l’idée qu’en face il était tout ouïe… Ah, ben tiens, le v’là justement !

– Il le faisait ?
– Quoi donc ?
– Ben, me regarder les fesses…
– Un peu qu’il le faisait… Par en-dessous au début… Il osait pas trop par rapport à moi… Mais il pouvait pas s’empêcher quand même… C’était plus fort que lui… Oh, mais je l’ai mis à l’aise… J’ai profité de ce que t’étais partie chercher le rôti… « Oh, mais allez-y, hein ! Vous pouvez y aller… Je ferais exactement la même chose à votre place… Surtout après ce qui vient de se passer il y a à peine deux heures… »
– Tu lui as pas dit ça ?
– Bien sûr que si !
– Il a réagi comment ?
– Il a souri… « Oui… D’autant plus qu’elle a un très beau cul… » Et alors là, après, je peux te dire qu’il s’en est donné à cœur joie…
– Fais-moi l’amour… Là… Tout de suite… Fais-moi l’amour… J’ai trop envie…
– Eh ben, dis donc ! Ç’aura été une bonne journée pour lui aujourd’hui…
– Et pour moi donc !

– On a parlé tous les deux… Entre hommes…
– Quand ça ?
– Ce matin… Il était à pied… Je l’ai emmené jusqu’au RER… On a même pris le temps de se boire un café ensemble…
– Et alors ?
– J’en ai appris de belles… Il paraît que tu tires pas le store de la salle de bains quand tu y es le matin…
– Il peut pas voir d’en face… Elle est trop haute la fenêtre…
– Sauf qu’il y a un grenier au-dessus… Et que, de là-haut, on a une vue imprenable sur le lavabo, le miroir qui le surplombe et… ton anatomie…
– J’avais pas pensé à ça…
– Ben, voyons ! Et c’est pour ça que tu te maquilles à poil ? C’est nouveau… Et que t’en as, à chaque fois, pour des heures et des heures… Et que je te fais des mines… Et que je te prends des poses…
– Mais non, mais…
– Mais si !

– J’en étais sûre que tu viendrais me surprendre ce matin…
– Pour t'en mettre une… Et une bonne…
– Il est là-haut ?
– Probable, oui…
– Tu me feras mourir…
– De plaisir…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire