Nombre total de pages vues

vendredi 17 juillet 2015

Escobarines: Tableaux (2)

– Je passais dans le coin… Alors je me suis dit : “Tiens, et si je montais lui faire un petit coucou…”
– C’est gentil… Eh ben entre ! Tu feras la connaissance de Faustine…
– C’est qui Faustine ?
– Quelqu’un qui pose pour moi…
– Je veux pas déranger…
– Oh, mais tu déranges pas… On arrivait en fin de séance n’importe comment…

– Pourquoi vous me l’avez pas dit ?
– Quoi donc ? Qu’elle serait à poil ? Tu devais bien t’en douter…
– Non, mais pas ça ! Qu’elle les aurait dans cet état les fesses… Comment elle a dû se sentir gênée que je la voie…
– Elle ? Oui, oh, ben alors là il y a pas de risque… Elle en est plus là…
– Mais alors, si je comprends bien, ça y est votre projet de peindre des derrières qu’ont reçu la fessée… C’est parti…
– Et bien parti… À quatre déjà j’en suis…
– Eh ben, dis donc ! Qui c’est qui lui a fait à Faustine ? C’est vous ?
– Ça aurait pu, mais non… Elle a ce qu’il lui faut sous la main…
– Son copain ?
– « Un » copain, à ce que j’ai compris…
– Ça me dépasse des trucs pareils… Ça me dépasse complètement… Non, mais comment on peut ?
– Demande-lui… Repasse demain et pose-lui la question…
– Oh, ben non… Non… J’oserai jamais… Et puis j’m’en fous n’importe comment… C’est pas mon problème…

– Eh ben dis donc, pour quelqu’un qui s’en fout…
– Vous téléphoniez… Fallait bien qu’on s’occupe pendant ce temps-là toutes les deux…
– Et alors ?
– On a bien discuté…
– Et ?
– Oh, ben rien… Rien… Enfin, si ! On dîne ensemble demain soir…

– Alors ? Ce dîner ?
– Il y avait son copain… Enfin… Le copain qui lui a fait… Sylvain… Qu’est qu’un copain, c’est vrai… Mais hyper sympa…
– Et vous en avez parlé…
– Au début, oui… Et puis après ils m’ont fait voir… Il lui en a mis une… Pour fêter ça que vous l’ayez fini le tableau, ils ont dit… Mais vraiment une vraie il lui a donnée, hein ! Non, mais comment il tapait !
– Et alors ?
– Ben, elle, ça lui plaisait… Ça se voyait que ça lui plaisait… Drôlement même…
– Et ça t’a donné envie…
– Ce serait pas possible de toute façon… Parce qu’il y a mon mari… Et qu’il s’apercevrait forcément…
– Il y a toujours des solutions quand on veut…

– Vous en peignez une autre de fille du coup maintenant ?
– Oh, ben oui… Oui… Pas question que je m’arrête en si bon chemin…
– Elle est là ?
– Elle sera là demain… Passe si tu veux… Tu la verras…
– Vous allez en faire aussi une exposition de tout ça ? Comme l’autre fois ?
– En mars prochain… Au même endroit…
– Comment ça va leur faire drôle aux filles de se mélanger aux visiteurs… De les regarder les regarder… Et de se dire qu’ils savent pas que c’est elles… Qu’elles sont juste à côté… Déjà que quand c’était juste le derrière… Mais alors là… Comme ça…
– Elles vont adorer, je suis sûre…

– Vous êtes toute seule ?
– Oui…
– On me l’a fait… Une fessée… Je l’ai eue…
– J'étais sûre qu'un jour ou l'autre… Sylvain ?
– Non… Faustine…
– Et alors ?
– C’était trop bizarre…
– Agréable ?
– Finalement, oui… Mais bizarre…
– Ben, fais voir… Oh, là ! Elle y est allée de bon cœur, dis donc !
– Oui, c’est moi qu’ai voulu pour que ce soit…
– C’est superbe… Absolument superbe…
– Vous allez me peindre alors ?
– Un peu que je vais te peindre… Et je vais même commencer tout de suite… Mets-toi là… Juste à l’angle du mur… Et relève ta robe… Encore un peu… Là… Parfait… Bouge plus !

(à suivre)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire