Nombre total de pages vues

lundi 23 décembre 2013

Le Centre (49)



– Comment c’était trop bon !
– Oui, ben ça on a vu… Tu hurlais comme une possédée… Tu gigotais tant et plus… Et chaque fois qu’il baissait de rythme tu le rappelais aussi sec à l’ordre le type… « Mais allez-y ! Tapez ! Tapez !Plus fort ! Plus fort !
– Qu’est-ce qu’il a dû penser de moi !
– Ce qu’il y a de sûr en tout cas, c’est qu’il s’est copieusement rincé l’œil… Faut dire aussi que vu comment t’étalais tout il aurait eu tort de se gêner…
– On s’en fout de lui n’importe comment… On le reverra jamais…
– Va savoir !
– Ah, non, hein, non ! Ça gâcherait tout… Parce que c’était ça le truc… Que je m’en fasse coller une par quelqu’un que je connaissais pas et que je reverrais jamais…
– Et si ça se trouve demain matin la première personne sur qui tu vas tomber…
– Oui, ben alors ça ça me ferait pas rire du tout…
– Qu’est-ce t’en sais ? Peut-être que t’adorerais…
– Ça m’étonnerait… Mais de toute façon le problème se pose pas… Les probabilités pour que je le revoie elles sont quasiment nulles… Mais par contre si ça recommençait… Avec quelqu’un d’autre…
– Ça, c’est faisable…
– L’idéal, ce serait qu’on soit pas obligées de lui demander au mec… Ce serait qu’il me tombe dessus comme ça sans que je m’y attende et qu’il m’en colle une carabinée…
– En pleine rue ? Cul nu ?
– Ah, ben non… Non… Ça se pourrait pas… Non… Ou alors faudrait qu’il soit drôlement isolé le coin…
– Même… Il y aurait un risque… Et un gros…
– À moins qu’il m’entraîne à l’écart… Dans un jardin… Ou une maison… Un truc comme ça… Mais bon faut pas rêver… Ça n’arrivera jamais…
– Qui sait ?
– Oui, ben alors là ! Je suis bien tranquille…

– Ça va t’arriver…
– Quoi donc ?
– Ce qu’on disait hier… Qu’on te tombe dessus comme ça sans prévenir pour t’en coller une… J’ai fait ce qu’il faut pour…
– Ah, oui ?! C’est pas vrai ! C’est qui ?
– T’imagines quand même pas que je vais te le dire… Tu connais pas n’importe comment…
– Et ce sera quand ? Ce sera où ? Comment ?
– Tu verras bien… Tout ça, même moi je le sais pas…

– C’est trop en fait… Parce que sans arrêt tu te demandes… Tous les matins tu te dis que ce sera peut-être aujourd’hui… Là… Dans cette rue… Ce type qui vient à ta rencontre… T’es sur le qui-vive… Tout le temps… Comment c’est excitant ! Mais t’es sûre que ça aura lieu au moins ? Que le type il t’a pas dit oui oui comme ça pour se débarrasser, mais qu’en réalité il a pas du tout l’intention…
– T’en connais beaucoup, toi, des mecs qui laisseraient passer une occasion pareille ?
– Non… Oui, c’est vrai… T’as raison… Mais alors quand ? Ce sera quand ?
–  Je t’ai déjà dit : j’en sais rien du tout…
– J’ai hâte… Tu peux pas savoir comme j’ai hâte… Mais d’un autre côté c’est tellement bon d’attendre…

– Oh, rien qu’à voir ta tête…
– Oui… Ça y est ! D’à peine une heure ça date…
– Eh ben raconte, quoi !
– Je revenais de l’entraînement de basket… Qu’avait duré plus que prévu…J’étais à la bourre… Alors je me suis dit que j’allais passer par le truc de golf, là…
– Ce qu’est formellement interdit…
– Je sais bien, mais ça raccourcit vachement… Et puis il y avait l’air d’y avoir personne…
– Sauf qu’il y avait quelqu’un…
– Et pas commode… Il est venu droit sur moi… « Non, mais faut pas se gêner ! C’est une propriété privée ici, ma petite… Tu le sais pas… Mais bien sûr ! Prends-moi bien pour un imbécile… Oh, mais je vais t’en faire passer l’envie, moi, tu vas voir ! » Il m’a empoignée… Et là, brusquement, j’ai réalisé… Ça y était ! Ça y était enfin ! Il m’a empoignée… Soulevée en l’air… Ma jupe a volé… Et puis mon string… Il me l’a carrément arraché mon string… Et alors une de ces fessées ça a été… Mais une de ces fessées…


– Il était comment ? Physiquement il était comment ?
– Chauve… Avec une barbe…
– Oui, ben alors c’était pas lui… Rien à voir…
– Ah, oui ? Génial ! C’est encore mieux…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire