Nombre total de pages vues

jeudi 19 avril 2012

Escobarines: Recherche d'emploi ( 1 )


– J’en ai marre ! Mais vraiment marre… Parce que t’as beau demander que ça bosser il y a pas moyen… C’est toujours la même chose… Partout… « Besoin de personne… Désolés… » Pas tant que moi désolés…
– T’es trop difficile aussi !
– Non, mais attends ! Quand t’as travaillé, comme moi, dans un restaurant grand luxe, avec une clientèle raffinée, c’est pas pour atterrir dans un bouiboui infâme où des bandes de mal dégrossis vont te traiter, à longueur de journée, comme une moins que rien…
– C’est bien ce que je dis… T’es beaucoup trop exigeante… Et si tu consentais à en rabattre ne fût-ce qu’un minimum…
– J’ai déjà fait de sacrées concessions, moi, je trouve… Je l’ai descendue la barre… Et pas qu’un peu… Alors l’abaisser encore c’est hors de question… Mais bouge pas que je vais la trouver la solution…
– Qu’est-ce tu vas faire ?
– J’ai ma petite idée… Tu verras…

– Tiens… Écoute ça…
Monsieur,
Vous trouverez ci-joint mon CV auquel je me permets d’ajouter quelques informations plus personnelles…
Il se trouve en effet que mon précédent patron – qui a malheureusement fait faillite suite à un redressement fiscal – se montrait extrêmement sévère à mon égard… C’est ainsi qu’il n’hésitait pas à m’administrer de retentissantes fessées quand il estimait que je les avais méritées… Il ne m’est jamais venu à l’idée de le lui reprocher… Je sais trop bien qu’il n’y a pas d’autre solution pour me faire donner le meilleur de moi-même… Et, pour être tout à fait franche, je lui suis infiniment reconnaissante de m’avoir amenée à corriger, même s’il reste encore beaucoup à faire, et mon caractère et mon comportement… Peut-être un autre patron m’aidera-t-il un jour à progresser encore ? J’y aspire de tout mon être…
En espérant que vous ne m’en voudrez pas de vous avoir importuné avec mes états d’âme, je vous prie de croire, Monsieur, etc… etc…
– Tu vas pas envoyer un truc pareil ?!
– C’est fait… Cet après-midi… À six restaurateurs… Triés sur le volet… Et si avec ça il y en a pas au moins un qui me répond, c’est à n’y rien comprendre…
– J’espère que tu sais où tu mets les pieds… Que t’as bien réfléchi…
– J’ai pas le choix… Si je veux trouver du boulot…
– Il y a quand même d’autres solutions…
– Oui… Oh, alors ça !
– En attendant tu m’avais jamais dit…
– Quoi donc ?
– Qu’il te mettait la fessée ton ancien patron…
– Il me l’a jamais mise… Ni lui ni personne… J’ai inventé… Pour que ça fasse plus vrai… Que ça les appâte…
– Sauf que le prochain, lui, il voudra vraiment te la mettre… Il t’embauchera même que pour ça…
– Je le sais bien…
– Et ça te fait pas peur ?
– Dans un sens, si ! Et dans l’autre, non… Parce que ça fait un moment que j’y pense… Que je me demande ce qu’on sent quand on en reçoit…

– Il y en a un qu’a appelé…
– Déjà ?!
– Oui… Pour me dire qu’il était très intéressé par ma candidature… Qu’il fallait pas que je m’engage avec qui que ce soit d’autre avant de l’avoir rencontré, lui… Qu’au niveau conditions de travail et salaire il avait des propositions très avantageuses à me faire… Vraiment très avantageuses… À condition que… Parce que… c’était vrai au moins ce que je racontais dans ma lettre ? Évidemment que c’était vrai… J’en avais plein des défauts, mais j’étais pas une menteuse, alors là ! Et il m’a donné rendez-vous… Mercredi j’y vais…

– Il a rappelé… Tout de suite finalement il veut que je vienne… Sans attendre mercredi… C’est clair qu’il a qu’une trouille, c’est que je lui passe sous le nez… Que je signe avec quelqu’un d’autre…
– Tu vas faire quoi ?
– Ben y aller, tiens ! Tu m’accompagnes ? Tu m’attendras dans un bar pas loin…

– Quel connard ! Non, mais quel gros connard !
– Qu’est-ce qui s’est passé ?
– Il s’est passé qu’il a voulu me sauter… En direct… Et qu’il s’est pris une baffe… Non, mais comment il va, lui ! Faut pas tout mélanger… C’est pas parce que tu parles de fessée qu’aussitôt…
– Tout le monde fait pas la différence… La preuve !

– J’en ai eu d’autres des réponses… Tiens, regarde ! Trois… Tous intéressés…
– Fais attention quand même !
– T’inquiète ! Chat échaudé…


( à suivre )        



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire