Nombre total de pages vues

lundi 11 juillet 2011

Souvenirs d'avant ( 2 )

2 –

Ce sont les cris affolés des servantes, leurs courses éperdues qui m’ont réveillé…
Il fait étrangement nuit… La nuit est retombée…
Une voix tout près…
- Le Vésuve !… C’est le Vésuve !…
Je me précipite… Un épais nuage noir obscurcit le ciel… Une fine pellicule de cendres commence à tout recouvrir…

- Elle est où ?… La maîtresse ?… Elle est où ?…
Pulcheria ne sait pas… Fulvia non plus… Elles fuient… Elles s’enfuient… Au hasard… Sauve qui peut…

Elle dort. Nue. Epuisée de plaisir… Elle dort…
- Maîtresse…
Elle s’est redressée… Ses yeux lancent des éclairs…
- Que fais-tu là ?… Dans ma chambre ?… Tu seras mis à mort…
- Vite, maîtresse… Vite… Il faut partir…
- Où sont mes servantes ?…
- Vite, maîtresse, vite… Le Vésuve…
- Le Vésuve ?… Donne-moi mes vêtements… Suis-moi !…

Elle court… Elle court à perdre haleine… Sans se soucier de rien ni de personne, elle court…
- Vite !… Vite…
Tout le monde court… Dans tous les sens… Il y en a qui se sont couvert la tête d’épais oreillers pour se protéger des pierres qui tombent… De plus en plus dru… De plus en plus grosses… D’autres emportent d’énormes sacs qui les entravent dans leur fuite… Dans les boutiques des pillards se sont mis fébrilement à l’œuvre…
- Maîtresse…
- Tais-toi !… Cours !…

Il n’y a plus de gardes… Elle sait où elle va… Elle y va tout droit…

La cellule est vide… Celle d’à côté aussi…
- Tu es où ?… Réponds-moi !… Tu es où ?… Mais il est où ?…
Elle hurle…
Un colosse surgit de nulle part…
- Ah, tiens, mais c’est… S’il s’agit de t’en mettre un petit coup, je peux très bien faire l’affaire… Mieux que lui, même… Hein, qu’est-ce t’en dis ?…
Il pose les mains sur elle… Elle le repousse… Il tombe lourdement… Il est ivre…

Elle court… On court… Elle ouvre des portes… Dedans… Dehors… Elle interroge ceux qu’elle rencontre… Tous…
- Il est où ?… Il est où ?… Il est où ?…
Nulle part… Personne ne sait… Tout le monde fuit…
- Maîtresse…
Elle n’écoute pas…

Une pierre… Une pierre qui l’a frappée en pleine tête… Elle m’a jeté un regard stupéfait et elle s’est effondrée, inanimée…
- Maîtresse…
Je la soulève… Je la serre contre moi… Je l’emporte… Loin… Le plus loin possible… A l’opposé là-bas… Vite… Vite…

Suffocant… Irrespirable… Je cours… Je la serre contre moi… Je cours… Je tousse… Il y a le feu dans ma poitrine…

- Où tu m’emportes ?…
Elle a repris connaissance…
- Maîtresse…
- Retourne… Rebrousse chemin… Rebrousse immédiatement chemin… Retourne là-bas… C’est un ordre…
Un ordre que je n’écoute pas… Elle m’agrippe aux cheveux, tire de toutes ses forces… Je hurle… Je m’écroule avec elle… Elle veut se relever… M’échapper… S’enfuir… Elle n’en a pas la force… Elle retombe…
- Maîtresse…
- Tu seras fouetté…
Ce sont ses derniers mots… Elle ferme les yeux… Pour toujours…
Du sang dans les miens…Mes larmes ont un goût de cendre…
Tout chavire… Pour moi aussi c’est fini…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire