Nombre total de pages vues

lundi 18 juillet 2011

Souvenirs d'avant ( 3 )

3-

C’est plus tard… Ailleurs… Le souvenir tarde à se mettre en place… Il hésite… Tâtonne… Mutinus… S’égare… Revient… Priape… Se précise… Le dieu Mutinus… Le dieu Priape… Ils se confondent… Un temple… Non… Une chapelle, plutôt… Elle lui est consacrée…

J’en suis le jeune desservant… Le desservant-apprenti… Sous les ordres du sacerdos Flavius Ricinius qui règne sur son domaine sans partage… La statue du dieu qu’il est dans mes attributions d’épousseter soigneusement chaque matin occupe la place d’honneur… Elle est pourvue d’un membre d’une longueur phénoménale au bout rouge et luisant… De chaque côté se trouvent des tentures qu’on peut faire glisser et ramener à loisir… Les murs sont tapissés, sur toute leur surface, d’ex-voto – phallus taillés dans le bois, la pierre ou la cire – que les femmes reconnaissantes offrent au dieu, entre autres cadeaux, en remerciement des bienfaits qu’il leur accorde…

Des femmes il en vient beaucoup… Souvent… Pas un mariage qui ne se fasse sans un détour par la chapelle de Mutinus… C’est la condition sine qua non pour qu’une union se révèle féconde… On amène la jeune épousée en grande pompe jusqu’aux pieds du dieu… On l’en approche… Un bref contact – furtif et rougissant – de ses parties intimes avec le gigantesque appendice du dieu et elle enfantera… Elle enfantera à coup sûr…

Pas toujours… Pas toutes… Il y en a auxquelles le dieu n’accorde pas la grossesse tant désirée… Ou pas tout de suite… C’est qu’elles ne font pas montre, prétend Flavius Ricinius, de suffisamment de piété à l’égard de Mutinus… Qui fait rarement preuve d’inflexibilité… Qu’elles aient avec lui un nouvel entretien, plus long et plus approfondi, et nul doute qu’il se laissera fléchir… Que leurs vœux les plus chers se verront exaucés… Elles y consentent bien volontiers… On les conduit auprès de lui… On tire les rideaux…

- Tu la connais ?…
- Non…
- On aurait dit pourtant…
On aurait dit, oui… A la façon dont elle m’a regardé… Dont elle a hésité, à ma hauteur, comme si elle voulait me dire quelque chose, avant de pousuivre sa route vers la chapelle…
- Elle n’est jamais venue en tout cas… C’est la première fois…
Je la connais… Quelque chose en moi en est convaincu… Est persuadé de l’avoir déjà croisée… Côtoyée… Mais où ?… Quand ?…

Elle a voulu être seule avec Mutinus… On l’a menée jusqu’à lui… On s’est bruyamment éloignés… On est discrètement revenus… Et on écoute… Elle adresse humblement sa requête au dieu… Le supplie de la rendre enfin grosse… Flavius Ricinius maîtrise parfaitement l’art de disposer stratégiquement les rideaux… On peut donc aussi regarder… Elle fait un pas vers lui… Un autre… Elle hésite… Elle l’effleure en bas une première fois… Recommence… S’enhardit… S’en empare… L’enserre… L’apprend… Longuement… Dans un sens… Dans l’autre… Elle se décide d’un coup… Vient résolument le chevaucher… Le dieu accomplit consciencieusement son devoir… Elle ferme les yeux… Se mord les lèvres… Rejette la tête en arrière… Un cri… Un seul… Elle s’enfuit…

Elle s’est enfuie, mais elle restée… Sur le dieu… Sur Mutinus… C’est salé acide doux… Je la savoure… Longtemps…

Elle est revenue… Le dieu ne l’a pas exaucée… Il faut pourtant… Il faut…
Flavius Ricinius se veut rassurant… Pas d’impatience… Cela se fera, il en est convaincu… Le moment venu…
- Quand ?…
C’est difficile à savoir quand… Impossible à prévoir… Peut-être a-t-elle, d’une façon ou d’une autre, à un moment ou à un autre, mécontenté le dieu…
Elle ne voit pas, non… Elle ne croit pas…
Sans doute ne s’en souvient-elle pas… Qu’elle garde confiance… Sa colère finira bien par s’apaiser… Et qu’elle lui rende visite… Le plus souvent qu’elle peut… Il lui en saura gré…

Elle peut souvent… Tous les jours… Presque tous les jours… Pour notre plus grand plaisir… Et pour le sien… Qu’elle ne boude pas… Qu’elle prolonge de plus en plus… Qu’elle hésite de moins en moins à proclamer haut et fort…

Le dieu reste pourtant obstinément sourd… Ce qui n’inquiète pas outre mesure Flavius Ricinius… Qui reste sûr de son fait…
- Oui, mais quand ?… Quand ?…

Dans sa hâte à gravir les marches elle a trébuché… Est lourdement tombée… Je hurle…
- Livia !…
Elle porte sa main à sa tête… Tarde à se relever… Je me précipite… Elle plonge ses yeux dans les miens…
- Je m’appelle Tullia…
Non… Je fais signe que non… Doucement… Non… Je me penche sur elle… Tout près…
- Tu mens…Tu seras fouettée…
Des mots que je n’ai pas voulus… Venus de très loin… Des mots qui ne sont pas à moi, mais qui le sont pourtant… Des mots auxquels elle ne réagit pas… Je la relève…
- Merci…
Elle court rejoindre le dieu…
Je ne souffle mot de cet incident… A personne…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire