Nombre total de pages vues

jeudi 16 septembre 2010

Escobarines: Les Deux-Troncs







- Non, mais tu y crois, toi, que quand on était petites on adorait ça venir ici ?…
- Fallait vraiment qu’on soit petites… Et particulièrement connes…
- On se casse ?…
- Pour avoir la pantomine pendant des mois ?… S’entendre répéter sur tous les tons qu’on est des sans-cœur ?… Qu’on n’a même pas pu consacrer une semaine de nos vacances à tante Sophie qu’est tellement vieille que peut-être que dans un mois elle sera crevée…
- Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir foutre ?…
- A part se faire des mecs je vois pas trop…
- Il y en a pas beaucoup… Et la plupart, apparemment, ils sont en mains…
- Oh alors ça, pour moi, c’est pas vraiment un problème… Celles qui les ont si elles sont pas fichues de les garder c’est tant pis pour leur pomme…
- Oui, mais il y a Kevin… J’y tiens, moi, à Kevin…
- Parce que tu crois que j’y tiens pas, moi, à John ?… C’est pas une raison pour pas s’éclater quand il y a une occasion qui se présente… Du moment qu’ils risquent pas de le savoir… Surtout là que si on n’a pas au moins ça c’est forcément le suicide qui nous guette…

- Vous êtes pas du coin ?…
- Comme si vous le saviez pas…
- Non… Vous êtes pas du coin… Mais vous l’êtes un peu quand même… En tout cas qu’est-ce que vous avez changé !… C’est impressionnant…
- En dix ans… Forcément…
- Comme vous êtes devenues maintenant comment ça donne envie de faire plus ample connaissance…
- « Comme on est devenues… » C’est-à-dire ?… Plus intelligentes ?… Plus cultivées ?… Plus réfléchies ?…
- Oui… Voilà… Tout ça…
- Ah ben merci !… Merci !… C’est sympa… C’est agréable… Alors c’est comme ça que vous nous voyez !… C’est pour ça qu’on vous intéresse… Autant nous dire carrément en face qu’on est des gros thons, quoi !…
- Hein ?!… Mais jamais de la vie !… On n’a pas dit ça !…
- Non, mais ça revient au même… Exactement au même… C’est comme si vous l’aviez dit…
- Mais on le pense pas…
- Oui… Ben alors ça !… Pour nous en convaincre vous allez devoir vous donner du mal…

- Alors ?… Toi ?… Le tien ?…
- Bof !… Mais alors là un gros gros bof… Et toi ?…
- Vaut même pas le détour… On s’est fait avoir sur toute la ligne, quoi !…
- On a été connes… Parce que les deux autres en boîte, au comptoir, ils étaient beaucoup plus mignons… Ils auraient été beaucoup plus câlins, je suis sûre… Et beaucoup plus… compétents…
- Il est pas trop tard… C’est facile… On sait où les retrouver…

- Tu vois… Je t’avais dit…
- Ah oui !… Là… Ouche…
- Par contre il y avait une fille elle me tirait une de ces gueules !…
- Moi, pareil !… Leurs copines sûrement… Mais qu’est-ce qu’on s’en fout !… Dans trois jours on n’est plus ici…

- Salut !… Dites-nous un truc, là… Les gars d’ici vous avez l’intention de les essayer tous les un après les autres ?…
- Il y a pas marqué « Chasse gardée » dessus…
- Il y a pas marqué, non… Mais enfin ça coule quand même un peu de source qu’il y a des filles qui ont des vues dessus… Ou même qui sont carrément avec… Dans un sens c’est pas trop grave : dès que vous vous serez tirées on les récupérera… Mais dans un autre faudrait quand même qu’on marque le coup… Qu’ils aillent pas s’imaginer, les mecs, qu’on laisse tout passer sans réagir…
- Ce qui veut dire ?…
- Que notre petit doigt nous a raconté quelque chose…
- Oui… A ce qu’il paraît que là-bas, où vous habitez, il y a un truc que vous adorez qu’on vous fasse… Panpan cucul, pour être plus précises… Et par les filles aussi bien que par les garçons…
- Qui c’est qui vous a parlé de ça ?…
- Ca n’a pas d’importance qui c’est…
- Sonia… Ca peut être que Sonia…
- Ou Stéphanie… Quelles garces !…
- Mais d’où elles les connaissent ?… D’où vous les connaissez ?… Elles sont à des centaines de kilomètres d’ici…
- Ca, ça nous regarde comment on a su… Mais on a su… On a même su que pour vous, des fois, c’est carrément l’extase… A condition que ça dure… Que ça s’éternise même… Alors du coup qu’on vous en mette une, nous, ça vous dirait pas ?… Avec les mecs planqués pas loin à regarder… Parce que paraît que c’est surtout ça votre truc… Des mecs que vous pouvez faire semblant de pas savoir qu’ils sont là… Vous y trouveriez votre compte… Et nous, on sauverait la face… A condition que vous résistiez au début, que vous fassiez semblant de vous débattre… Qu’ils croient – c’est ce qu’on va leur dire – qu’on vous a tendu un piège pour se venger et que vous êtes tombées dedans…

- C’est où qu’elles ont dit qu’il fallait qu’on aille ?…
- Aux Deux-Troncs…
- Tu sais où c’est ?…
- Evidemment que je sais…
- Et qu’est-ce qu’on va faire ?… On va y aller ?…
- Un peu qu’on va y aller… T’as pas envie ?…
- Si !…
- Eh ben alors…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire