Nombre total de pages vues

lundi 2 novembre 2009

Colocataires ( 20 )

- J’aime trop quand vous restez comme ça en moi tout dur tout gonflé… Sans bouger… Sans rien faire… Juste être en moi… M’habiter toute… Ca en fait remonter des choses dans vos yeux !… Vous avez pas idée… De si loin… De si beau… Et du coup ça va m’en chercher à moi aussi… Des choses qu’étaient perdues… Enfouies… Submergées… Je voudrais que ça s’arrête jamais… Vous avoir tout le temps comme ça à l’intérieur… Immobile… Prisonnier… Mais c’est impossible… Parce que ça donne bien trop envie… Bien plus que n’importe quoi… S’il te plaît… Je peux plus… Je peux plus attendre… S’il te plaît…
Et elle s’est élancée contre moi… A grands coups de bassin éperdus…

- Après aussi vous restez… Tout recroquevillé… Tout attendrissant… J’adore… Ils font pas comme vous les autres… Dès qu’ils ont réussi à nous être dedans ils se dépêchent de se finir… Et de sortir… Des fois que ça les morde on sait jamais…
- Et il y en a eu beaucoup des autres ?
- Oh, non !… Enfin, si !… A un moment… Au début… Quand j’ai commencé… A 19 ans j’ai commencé… C’est drôlement tard, hein ?!… J’avais pas envie avant… Ca me faisait peur… Et pourtant c’était rien… Pas grand chose… C’est pour ça que j’ai voulu en essayer plusieurs à la file… Sûrement que j’étais mal tombée la première fois… Tout le monde avait l’air de trouver que c’était tellement bon… Mais non !… Il y avait franchement pas de quoi en faire tout un plat… J’ai arrêté… Pas tout à fait… Pas complètement… De temps en temps, oui… Parce que le type était beau… Ou qu’il avait du charme… Ca passait un moment… Et ça me rassurait : il y en avait qui me trouvaient à leur goût… Mais pas ceux que j’aurais voulus… Ceux qui me faisaient vraiment fondre… Les bien plus âgés que moi… Si beaux… Si émouvants… Qu’en avaient strictement rien à foutre d’une gamine comme moi… Qui me regardaient même pas… Que j’étais condamnée à admirer et à désirer en secret… Et puis il y a eu vous… Si vous saviez dans quel état ça m’a mise la première fois que je vous ai vu… Il se passerait ce qui se passerait, mais j’allais foncer… Et tant pis si vous m’éclatiez de rire au nez… J’ai bien fait… La preuve… Parce que finalement c’est vous mon vrai premier… C’est vous qui avez fait de moi une femme… Tout le reste avant ça n’a pas compté…

- Je suis folle !… Je crois que cette fois je suis complètement folle… Parce que vous savez pas ce que j’ai fait ?… J’ai recommencé… Volontairement… J’ai attendu que mes collègues soient parties… « Voulez-vous enregistrer les modifications apportées à D12V ? »… Non… Et tout a disparu… J’ai attendu… J’ai respiré un grand coup et puis j’y suis allée… J’ai frappé… « - Oui ?… Qu’est-ce que c’est ?… Ah, c’est vous ?… - Je suis désolée… Vraiment désolée, mais… - Mais ?… - Mais j’ai encore perdu les données… Et j’ai pas fait attention comment vous vous y êtes pris l’autre jour… - Non, mais vous le faites exprès… C’est pas possible autrement… Vous le faites exprès… - Oh, non, non !… - J’ai toujours pensé qu’en ce qui vous concernait il n’y avait guère que la fessée pour s’avérer éventuellement efficace… Non ?… Vous n’êtes pas de cet avis ?… »… J’ai rougi… J’ai bredouillé lamentablement quelque chose… J’ai baissé la tête… « - Bon, mais venez !… »… Il s’est assis à ma place… Quelques clics… Tout est rentré dans l’ordre… « - Là !… Vous avez vu ?… Allez !… A votre tour !… »… A mon tour… J’ai essayé, pleine de bonne volonté… « - Je sais pas… Je sais plus… - Non, mais alors là vous vous fichez de moi !… Vous vous fichez vraiment de moi… - Mais non, mais… »… Sans un mot il m’a empoignée par le bras… Fait basculer sur ses genoux… Je n’ai pas protesté… Je ne me suis pas défendue… Il tape beaucoup plus fort que vous… Et il a tapé beaucoup plus longtemps…

- Vous voulez plus venir ?… Là-bas, dans le spa… Ca vous dit plus ?
- Oh, non, non… C’est pas ça, mais…
- Mais vous étiez avec Mélissa…
- Jamais de la vie !… Qu’est-ce que tu vas chercher ?…
- Non… Je sais pas… Je vois pas où vous pourriez être ailleurs… Vu que vous connaissez personne à part les gens que je connais, moi !… Et qu’à part Mélissa je vois pas avec laquelle vous pourriez passer du temps… A moins qu’il y ait des choses que je sache pas… Dont je me contrefiche complètement d’ailleurs… Sauf que vous savez pas ce que vous perdez en y venant pas… Comment on s’éclate !… Parce que je l’ai ficelé le Peter tout à l’heure… Du premier coup j’ai réussi… Mais ça, c’est parce que je m’étais entraînée avec vous… J’aurais pataugé sinon… Faudra qu’on recommence… Des trucs plus compliqués… Comment il a aimé !… Et moi aussi : on peut bien dire ce qu’on veut mais sentir qu’on a quelqu’un complètement à sa merci comme ça c’est fabuleux comme truc !… Je me suis lâchée… Il a eu droit à tout… Et quand je dis tout, c’est tout… Surtout qu’on était tout seuls… Elle avait trouvé que c’était mieux de nous laisser Alexandra… Qu’on serait plus libres… Même si en réalité c’était pour aller s’installer aux premières loges à la fenêtre de la chambre là-haut… Faut pas me prendre pour une demeurée non plus… Elle a pas nié d’ailleurs quand on s’est retrouvées que toutes les deux, après… Et même ce qu’elle a décidé c’est d’y faire monter Baptiste avec elle la prochaine fois… A ce qu’il paraît que ça lui donnera forcément envie de faire des trucs avec Peter… Il y a pas besoin de ça… Au point où ils en sont maintenant, elle et lui, suffit qu’elle lui demande et il le fera… Il en passe par tout ce qu’elle veut… Oh, elle a su le manœuvrer, va !… Mais ça, moi, alors là j’m’en fiche !… Complètement… Qu’elle en fasse ce qu’elle veut !… J’ai toujours dit que Baptiste j’avais pas du tout l’intention de faire ma vie avec… Mais qu’elle joue pas trop non plus… Parce que je sais pas si elle a bien conscience que si je voulais Peter j’aurais vite fait de me le mettre dans la poche… Quand je voudrais… Comme je voudrais… Et qu’il lui resterait que ses yeux pour pleurer…

- Attendez… Attendez deux minutes… Elles vont arriver…
- Qui ça ?…
- Ben les filles, tiens !… Celles de l’autre soir… Qui vous voulez d’autre ?…
- Qu’est-ce qu’elles viennent faire ?
- Me voir… Ca vous pose un problème ?
- Oh non, non !…
Elle a éclaté de rire…
- Comment vous avez dit ça !… Ah, vous les aimez, hein, les petites nanas !… Mais ça c’est pas un scoop… En attendant si vous saviez ce qu’elles s’en posent des questions !…
- Des questions ?!… Quel genre de questions ?…
- Par rapport à vous… Elles disent que c’est pas possible qu’il se passe rien du tout entre nous… Que c’est que je veux pas l’avouer… Parce qu’on peut pas habiter ensemble, être sans arrêt l’un avec l’autre comme on fait sans finir par coucher… Obligé… Ce qui veut dire que elles, elles en seraient pas capables… A moins que ça veuille dire qu’elles crèvent d’envie d’être à ma place… Que les mecs ils s’intéressent à elles que pour leur cul… Et qu’est-ce que j’ai de plus, moi, pour que ça se passe pas pareil avec vous ?… Il y a qu’Emilie qui soit pas jalouse… Elle, elle dit que si vous cherchez pas à coucher, que si vous faites pas des pieds et des mains pour ça, c’est que je vous tiens… Que j’ai pas vraiment conscience à quel point je vous tiens… Tiens, mais les v’là… Hou hou, les filles !… On est là…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire